Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 août 2008 7 31 /08 /août /2008 13:46

Souvent, dans les virages de l'île Bourbon, le voyageur aperçoit un petit autel de tôle rouge sang et le coeur lui bat : qu'est-ce ? Le souvenir entretenu pieusement d'automobilistes ayant perdu la vie parce que la fatalité les avait expédiés dans le précipice ? Que nenni.
Saint-Expédit est au contraire un ti dieu qu'il faut prier avec ferveur tant on peut avoir besoin de lui : il cumule 4 fonctions précieuses : - patron de la jeunesse - protecteur des voyageurs - secours des causes pressantes (kat onoma) - médiateur des procès. Le petit livre que j'ai acquis hier explique qu'Expedit était un martyr arménien. Il fut martyrisé à Mélitène, près du confluent de l'Euphrate et du Mélas le 19 avril 303 (date de sa fête). Engagé au service des romains dans un corps indigène, il commanda la XIIè légion (7000 hommes). Pris en haine par Galère et Dioclétien en tant que chrétien, il fut flagellé jusqu'au sang, puis eut la tête tranchée, ce qui représente une mesure de clémence par rapport aux tortures de l'époque.
Expédit était l'ennemi de la procrastination. Lorsqu'on regarde les statuettes qui le représentent dans les vitrines et dans les autels du bord des routes, on voit qu'il tient une croix où on lit « hodie » (aujourd'hui) et qu'il écrase un corbeau croassant (« cras » = demain). En effet, alors qu'il était sur le point de se convertir au christianisme, le diable, prenant la forme d’un corbeau arriva en criant : Cras ! Cras ! Cras !. Ne voulant pas retarder sa conversion, Expédit l’écrasa en criant à son tour : Hodie ! Depuis Saint-Expédit est efficace pour le succès d'un examen, la guérison d'un malade, le règlement d'un différend, etc
Une autre légende prétend que les soeurs d'un couvent de Saint-Denis reçurent un jour un colis de cierges en provenance de la métropole et qu'à l'emplacement de la mention de l'expéditeur, était écrit « expédit ». Les soeurs, averties par des signes divins, réparèrent l'injure que les dockers avait infligée à l'emballage en rétablissant le préfixe « saint ».
Je vous laisse choisir vous-mêmes la bonne version.























Partager cet article

Repost 0
Published by jorgensen - dans religions
commenter cet article

commentaires