Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2008 2 16 /09 /septembre /2008 15:11

En écrivant ici vendredi dernier que dans deux mois paraitra un album d'Astérix en créole des Antilles et que la version en créole réunionnais semble inévitable, je ne me trompais pas ou presque pas. Le même jour, dans le Quotidien de la Réunion, une page entière était consacrée à la parution prochaine de deux albums de Tintin en créole réunionnais.

http://www.objectiftintin.com/whatsnew_tintin_4653.lasso

Les deux premiers volumes qui sortiront dans deux mois sont "Tintin péi Tibet" et "Le kofré bizou la Kastafiore". Et ensuite sortiront deux titres par an.

Le titre de cette page du Quotidien, c'est Tintin, Milou et le Kapitène Sounouk. Le snook ou sounouk, c'est du poisson séché importé des pays scandinaves (hareng, haddock) et l'on sait que c'est ce poisson qui a sauvé de la famine des millions d'habitants de ces pays aux XVIIIè et XIXè siècles. Mon grand-père en vendait enfant dans le port d'Esbjerg pour cette raison. Les réunionnais font un excellent snook rougail. [le rougail, c'est une sauce pimentée, soit avec du curcuma pilé au mortier, soit cuit à la marmite. Ingrédients : petits piments verts, gros sel, combava, oignon, tomate].

Certains souriront peut-être devant une traduction de Tintin en créole en se souvenant de _Tintin_au_Congo_, le 2è album d'Hergé paru en 1931. Plus raciste et colonialiste, tu meurs. Cet album ne sera jamais traduit. Mais l'intéressant n'est pas là. Il y a un mois, je me disais « il faut que tu apprennes vite le créole pour faire honneur aux réunionnais qui vivent ici depuis 3 siècles en leur parlant dans leur langue ». Une amie, Evelyne, m'a expliqué que je devais en effet découvrir la langue et la culture créoles mais non pas m'adresser aux élèves dans cette langue : ils pourraient croire que je cherche à les moucater ou que je m'infiltre dans leur monde de façon indiscrète.

C'est pourquoi j'ai l'impression que le nom d'Hergé sert ici de signe de reconnaissance du créole comme langue noble. J'ai compris, grâce à mes amis d'ici et mes collègues, que l'un des pilotes de la traduction, Axel Gauvin, est un grand grand écrivain réunionnais actuel et que l'opération est bien d'abord culturelle et non pas une manoeuvre commerciale. « La principale difficulté a été de faire passer l'imagerie et les métaphores du créole en restant toujours dans le même niveau de langue ». Autre difficulté, le traitement des jeux de mots « notamment lorsque la castafiore écorche sans arrêt le nom du capitaine Haddock ».

Comment traduire la prose délicate du capitaine Haddock euh du kapitène Sounouk ?

Foutor mizér d'in sor ! Mil million d'papang (rapace sorte de hérisson j'ai confondu avec tangue, merci Euphrasie) rapiang !

Zoboulmouk ! Vanpir ! Guèl de rak ! Grotète ! Sitarane ! Zerbabouk ! Kordon morèsse ! Chikoungounia ! Grandiab ! Rakér d'bivete ! Tète Margoz Kordon morèsse ! Kataplasse !


Partager cet article

Repost 0
Published by jorgensen - dans langue créole
commenter cet article

commentaires