Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 janvier 2009 6 10 /01 /janvier /2009 13:41

On commencera par 2 bonchiens costauds : Shiangha et Cheyenne. Shiangha, 60 kgs, 8 ans, habite ma rue en métropole. Son problème, c'est sa voix. Impossible de chuchoter, dès qu'elle s'exprime, le quartier entier en profite. On verra que le maître de Ty-top, deux maisons plus loin, a trouvé une solution. Cheyenne est le bonchien d'Alex à Cilaos. Il garde le gîte "Clair de lune". Je l'ai photographié le 22 décembre avec "une petite fille déjà grande" comme dirait Flaubert : Sarah qui a 6 ans.

Shiangha
Cheyenne

Ty-top
Ty-top, dit Nouvochien, remplace le bonchien Luis, mort en septembre dernier. Son maître, Bernard a bien connu La Réunion dans les années 60 car il était cuisto sur les navires qui reliaient Le Port au Havre, à Saint-Nazaire ou à Marseille. Ty-top étant fugueur et aboyeur, son maître l'a équipé d'un Petsafe qui lui envoie une décharge électrique s'il aboie.

Pirate
Pirate est un bonchien qui habite à St-Cyr/Loire en Indre et Loire, dont le dressage a été complètement raté par mes neveux, qui raffole du fromage et qui a pour habitude de se précipiter sur tout ce qui bouge : baballe, facteur, moumoute. A ce moment-là, sa maîtresse dit : "Oui Pirate c'est un bonchien". Comme si on pouvait confondre un bonchien avec un papillon.
Après les bonchiens, les moumoutes.

Moumoune
Moumoune habite Saumur depuis 10 ans. C'est un moumoute paradoxal. Au lieu d'habiter chez celui qui l'a élevé et lui a fourni un panier, Moumoune a toujours préféré vivre chez le Colonel J. B. qui est décédé en août dernier à l'âge de 100 ans. Or le Colonel n'a jamais aimé les moumoutes. Pire : Micheline a un jour de 2007 enfermé Moumoune involontairement dans la cave et la pauvre est restée 15 jours sans boire ni manger. Rien à faire, Moumoune continue d'habiter chez le colonel. Elle attend dans le froid les croquettes de Micheline tous les 2 jours et dédaigne celles du voisin pourtant "maître" légitime.

Pepette
Pepette est le moumoute le plus doux et le plus affectueux que j'aie jamais rencontré. Au point que la question se pose, lancinante : sa maîtresse préférée, Sylvie, a-t-elle vraiment mérité de vivre avec un moumoute aussi doux et affectueux ? N'y a-t-il pas quelque injustice ?
Situation opposée : les moumoutes sans maître, qui semblent avoir lu "Le loup et le chien" de La Fontaine : Lachaise, Chanoir et Chagri.

Lachaise
Lachaise vit dans le cimetière du père Lachaise. Il m'a regardé le 25 décembre photographier la tombe d'Evariste Parny et a constaté que je n'ai pas trouvé l'emplacement de celle de son épouse Grâce Vally le 6 janvier. La Conservation exigeait le jour et le mois de décès (12 mai) et je ne me souvenais que de l'année (1820). A suivre.

Chagri et chanoir
Photographiés ici sur le toit de ma varangue, Chagri et Chanoir, SDF notoires, ont un gros défaut : ils rêvent d'agrémenter l'ordinaire des croquettes placées pour eux devant ma porte avec un tartare d'oisillons ou une cuisse de mésange charbonnière. Aussi un long guet par moins 10° ne leur fait pas peur.

Dans 12 jours, nous retrouverons Fripon (et non pas Philippon comme je l'entends dire à La Fontaine) et Grisou. Le Père Noël les a munis d'une clochette le 23 décembre mais dès le lendemain Fripon ne l'avait plus : preuve que le fait de parler créole lui a permis de trouver une aide extérieure pour refuser le cadeau.
Merci à toutes celles et tous ceux nombreux qui m'ont souhaité une bonne année 2009. Je vais avoir du mal à n'oublier personne dans mes remerciements : excuses anticipées. J'ai été étonné d'entendre le Président de la République, le 31 décembre à 20h, dire à la télévision : "A chacun d'entre vous, j'adresse mes meilleurs voeux pour 2009" (j'ai tout de suite pris en note). Si quelqu'un me dit "je te souhaite une bonne santé en 2009", je comprends. Si quelqu'un me dit : "je souhaite qu'en 2009, tes voeux soient exaucés" je comprends. Mais, "je t'adresse mes meilleurs voeux", ou "Meilleurs voeux", je ne sais pas ce que ça veut dire.
Dans le blog de Pierre Assouline, j'ai été très intéressé par le billet du 6 janvier "Un roman que ce blog?"
Assouline y raconte l'engouement de certaine chercheuse en sémio-linguistique des textes et des discours pour la blogosphère. La linguiste tient le blogueur comme "le noeud actanciel d’une foule de locuteurs masqués", le blog d'Assouline serait "un roman dont les intervenautes seraient les personnages" Dès lors, que faire des lecteurs qui, par leurs commentaires, s’estiment co-auteurs d'un blog ? Début décembre, j'ai vu venir à moi dans la cour de mon lycée un groupe de demoiselles élèves de ma classe de seconde 6, un sourire jusqu'aux oreilles : "monsieur, monsieur ! Marion elle a réussi à trouver l'adresse de votre blog !!" (fou-rires de mes interlocutrices) J'ai fait promettre qu'elles ne mettraient pas de commentaires pour m'éviter de passer des heures à lire ceux-ci puisque qu'un blogueur est responsable juridiquement des commentaires. Elles ont promis et tenu parole comme je m'y attendais. Merci à elles. On voit bien par cet exemple que comme j'ignore l'identité des visiteurs (une trentaine par jour) et celles des commentateurs qui usent de pseudos, ce qui s'écrit ici n'est pas un roman. Sauf à changer la définition de ce genre littéraire.

Partager cet article

Repost0

commentaires

jorgo 11/01/2009 01:23

pirate trébonchien d'accord
pirate bien élevé d'accord
mais pirate bien dressé ? le jour où il donnera la papatte quand on lui dira de la donner, d'accord, où il mangera le susuc qui est sur le bout de son nez en attendant qu'on l'y autorise, d'accord ; les bonchiens et trébonchiens bien dressés, y en a très peu ; d'ailleurs Pirate va peut-être faire des progrès JC

Fabien 10/01/2009 20:31

HEY HO, molo sur la description de pirate ! tu vas voir si il est mal élevé la prochaine fois que tu viendras...
tu vas te faire une petite idée de quoi il est capable quand il est fâché ...

c'est un trébonchien !