Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2009 3 11 /02 /février /2009 15:24


Le Jardin de l'Etat (nommé d'abord Jardin du Roy) à Saint-Denis est planté d'arbres et d'épices ramenés de l'extérieur de l'île par Pierre Poivre (1719-1786), administrateur colonial et agronome français. Intendant des Mascareignes, il a créé sur l'île de France (île Maurice) un des plus beaux jardins botaniques : le jardin de Pamplemousses.

Il s'est particulièrement passionné pour acclimater des muscadiers et des girofliers à l'île de France et à Bourbon. Il est à l'origine du développement et du peuplement des Seychelles. Dans les Mascareignes et jusqu'en Guyane française, il a acclimaté des épices : girofle, muscade, poivre, cannelle, quatre-épices, et des dizaines d'espèces végétales. Il y a favorisé la culture d'arbres fruitiers qu'il a introduits ou réintroduits : fruit à pain, letchi, manguier, badamier, mangoustan, cacaoyer, longanier. Il a aussi dénoncé l'esclavage.

Le lycée de Saint-Joseph porte son nom. Les élèves ont écrit une page consacrée au grand botaniste dans le site de leur lycée.




les noms des essences, des cactées et des plantes de ce jardin ont une grande puissance d'évocation, jugez plutôt : pin colonnaise, jacquier, carambolier, bambou, palmiste, queue de poisson, cocotier, teck d'indochine, tamarinier, arjunier, badamier, grain de bouchon, yucca pied d'éléphant, santal, cognassier de Chine, ficus-banyan, arbre caca, palmier royal, arbre papillon, sang dragon, vacoa, manguier, latanier de Chine, arbre à saucisses, acajou du Sénégal, arbre à miel, toto Margot, eucalyptus citronnelle, oreille cafre, bois rouge, palmier à huile, palmiste blanc, arbre à calebasses, boulet de canon etc








Malgré la fermeture du Museum et d'une partie du parc pour cause de travaux, le Jardin de l'Etat est un havre de paix et de fraîcheur dans la capitale administrative de l'île où il fait très chaud en été. On y trouve des bassins que Monet aurait adoré peindre.











Près du Jardin de l'Etat, les rues Evariste de Parny et Bertin se croisent pour mieux associer les deux amis dans les mémoires.





Partager cet article

Repost 0
Published by - dans flore
commenter cet article

commentaires

LM 11/02/2009 18:30

Si on avait su que tu étais si proche ce matin, tu serais passé à la maison ! On habite à deux cents mètres du jardin, après le boulevard sud.