Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 février 2009 6 28 /02 /février /2009 06:44
Travailler et bloguer, c'est pas toujours évident. Je compte sur votre indulgence lorsque je suis silencieux plusieurs jours. J'ai bien peu dormi depuis mercredi à cause des paquets de copies corrigés la nuit. Le conseil de classe d'hier soir m'a empêché de vous photographier le croissant de lune cendré. Ce sera peut-être pour ce soir. Dans 8 jours, les vacances. Je pourrai plus facilement mettre en ligne documents, photos, infos et éculubrations et je pourrai enfin répondre un peu aux questions posées en commentaires. Merci à ceux qui en font !
Je rappelle que je n'ai jamais su qui visite le blog (je sais seulement le nombre de visiteurs uniques par jour, environ 40), ni qui écrit un commentaire si vous prenez un pseudo.
Chaque jour, je me tiens au courant de la situation à Mada, car j'y serai du 13 au 20 mars (blog arrêté ou au ralenti) et je constate que depuis la rupture des négociations entre le Président Ravalomanana et le maire de Tana Rajoelina, tout est possible d'un jour à l'autre, et pas seulement à Tana. Avant-hier 2 morts et une douzaine de blessés très graves à Fianarantsa (300 kms au sud de Tana sur la RN7). Les vols Paris/Tana sont très perturbés (beaucoup ont été annulés récemment). Apparemment les vols St-Denis/Diego sont maintenus, je touche du bois. Une amie va me prêter le fameux bouquin de Nicolas Fargues Rade Terminus.
Je vous colle 3 articles récents sur les derniers développements.
http://www.office-tourisme-diego-suarez.com/
http://www.lexpressmada.com/
http://www.sobika.com/
www.mada-on-earth.skyblog.com

LE MONDE (hier)
Deux personnes sont mortes, vendredi 27 février, lors de la dispersion par les forces de l'ordre d'un rassemblement de l'opposition à Fianarantsoa, dans le sud de Madagascar, à environ 410 km au sud d'Antananarivo, a déclaré à l'AFP depuis Antananarivo le chargé de la communication de la gendarmerie nationale.

Il n'a pas précisé dans quelles conditions étaient intervenus ces morts, mais a ajouté qu'il y avait aussi eu "plusieurs blessés". L'épouse de l'opposant politique Pety Rakotoniana actuellement emprisonné, Ialy Rakotoniana, qui figurait parmi les organisatrices du rassemblement, a fait état de "treize blessés graves [qui se trouvent] à l'hôpital".

Au total, une centaine de personnes sont mortes à Madagascar depuis le 26 janvier dans les violences qui ont émaillé la crise politique née du conflit entre le président Marc Ravalomanana et le maire d'Antananarivo, Andry Rajoelina, qui a depuis été destitué par les autorités. Le camp de l'opposant Rajoelina a appelé à un grand rassemblement samedi à Antananarivo.
M. Rajoelina, 34 ans, avait annoncé mercredi soir la rupture des discussions avec le chef de l'Etat, absent mercredi d'un quatrième rendez-vous prévu entre les deux adversaires. Jeudi, les forces de l'ordre avaient dispersé, sans faire de blessés, environ 3 000 partisans de M. Rajoelina qui manifestaient à Antananarivo.

SOBIKA (ce matin)

COALITION POLITIQUE AUTOUR DE ANDRY RAJOELINA A MADAGASCAR

Andry Rajoelina ne jouera plus perso désormais dans son mouvement contre l'Etat. Il est désormais le chef d'une structure appellé comité national de coordination et qui regroupe les principaux partis des leaders de l'opposition : Rolland Ratsiraka, Alain Ramaroson, Jean Lahaniriko, André Ramaromisy, Jean Max Rakotomamonjy ainsi que l'ancien ministre de l'AVI, Jean-Jacques Rabenirina.

Le premier acte de cette nouvelle plateforme de l'opposition est de mettre une structure dans chaque fonkontany jusqu'aux districts. Le CNC National, sera présidé par Andry Rajoelina et devrait être présenté ce jour aux partisans Tgv , place du 13 pour la manifestation prévue depuis Jeudi.

Quel sera l'impact et le poids de cette coalition, sur l'opinion et sur le terrain politique ? Bonne question mon cher Watson. Ce qu'on peut dire, c'est que cela devrait mettre un terme à un retour des négociations

L'EXPRESS MADA (ce matin)

Plus de trente entités politiques se sont réunies hier à Antsahabe. La coordination des manifestations sur tout le territoire a été étudiée.

L'équipe d'Andry Rajoelina et la grande famille de l'opposition forment un bloc presque deux mois après le début du mouvement de contestation. Des représentants de plus de trente entités alliées ont tenu une séance de travail à Antsahabe hier matin, en vue de manifestations d'envergure nationale. La rencontre a eu lieu le lendemain de la création du Comité national de coordination des actions (CNC) présidé par l'ancien maire de la capitale à son domicile à Ambatobe.
Antennes régionales
Monja Roindefo, « Premier ministre de la Transition » a ainsi dirigé la délégation composée essentiellement de ses « ministres » à ce rendez-vous avec les politiciens. Parmi ces derniers figuraient le président du PSDUM, Jean Lahiniriko, celui du MTS, Roland Ratsiraka, Jean Clément et Joseph Yoland de l'association Matsilo, Alain Ramaroson de la Force de changement pour la démocratie (FCD), le Leader Fanilo Jean Max Rakotomamonjy ainsi que l'ancien ministre de l'AVI, Jean-Jacques Rabenirina.
A l'issue de la réunion, Jean Lahiniriko a annoncé à la presse la prochaine mise en place des antennes du CNC au niveau des districts, des communes, voire même des fokontany. « Il n'est plus question d'attente. Nous devons agir le plus tôt possible », a ajouté Hary Naivo Rasamoelina, président du DHD Madagascar.
La grande réunion publique sur la Place du 13 Mai ce jour accueillera la nouvelle structure du CNC. Mais les manifestations sous sa coordination s'effectueront dans les différentes circonscriptions à partir du lundi.
L'ancien sénateur Bruno Betiana a précisé à ce sujet que « ces manifestations auront lieu en même temps sur tout le territoire national ». Cela exige une sérieuse coordination.
De son côté, une délégation de la Plate-forme des partis et associations politiques de l'opposition (SPAP) n'avait pas attendu la mise en place du CNC pour se rendre en province. Elle a été présentée à la foule lors du meeting hier sur la Place de la démocratie près du Magro, à Fianarantsoa.
Fano Rakotondrazaka
Date : 28-02-2009

Partager cet article

Repost0

commentaires

le Fe 02/03/2009 03:52

vodra mieux prendre une Kalachnikov qu'une Malarone.

El pueblo touristo
jamas sera vencido.