Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2009 1 09 /03 /mars /2009 10:05

A Madagascar, une mutinerie témoigne de tensions dans l'armée

Le Monde 09 03 09

La traditionnelle loyauté de l'armée malgache à l'égard du pouvoir en place est-elle en train de voler en éclats ? Dimanche 8 mars, des soldats se sont révoltés dans un camp militaire situé dans la banlieue de la capitale, Antananarivo. Les mutins protesteraient contre les ordres donnés depuis plusieurs jours par le régime de Marc Ravalomanana visant à réprimer les manifestations de l'opposition.


La base, dont l'accès a été bloqué, est un point névralgique dans le dispositif militaire malgache. Plusieurs centaines de soldats y sont installés et d'importants stocks d'armes y sont entreposés.

Sur le même sujet
Lundi matin, une éventuelle contagion de la révolte dans d'autres casernes militaires demeurait incertaine. Cette mutinerie est survenue alors que le pouvoir en place s'efforce depuis le 3 mars de faire cesser les manifestations de l'opposition.


Le maire destitué d'Antananarivo, Andry Rajoelina, conteste depuis trois mois le pouvoir du président Ravalomanana dans un des pays les plus pauvres de la planète. Porté par une frange excédée de la population, il reproche au chef de l'Etat son autoritarisme et son penchant à confondre l'intérêt général avec ses intérêts personnels.

Agé de 34 ans, il était parvenu à réunir régulièrement plusieurs milliers de personnes sur la place du 13-Mai, au cœur d'Antananarivo. Mais, depuis mercredi, les forces de l'ordre en empêchent l'accès aux manifestants. Des échauffourées ont régulièrement éclaté, les gaz lacrymogènes répondant aux jets de pierre. Deux personnes ont été tuées par balles, alourdissant ainsi le bilan d'un conflit qui a déjà fait plus d'une centaine de morts.

Les bureaux de la télévision Viva d'Andry Rajoelina auraient également été saccagés, samedi, par des forces de sécurité. Surnommé "TGV" en raison de sa rapide ascension politique, l'opposant a annoncé, ce même jour, qu'il entrait en clandestinité et assuré qu'il était caché en lieu sûr. Deux jours plus tôt, l'opposant, protégé en permanence par plus d'une centaine de gardes, aurait échappé à une tentative d'arrestation.

VŒU DE NEUTRALITÉ

Malgré les appels de la communauté internationale et des églises locales, les discussions sont au point mort entre les deux parties qui campent sur leurs positions. M. Rajoelina, qui s'est autoproclamé président d'une "Haute autorité de transition", exige le départ de Marc Ravalomanana. Elu en 2002, puis réélu en 2006, celui-ci fait valoir sa légalité. Face à l'impasse du dialogue, M. Rajoelina a proposé, samedi, un élargissement de la table des discussions à d'autres personnalités malgaches.

Sur le terrain, le postulant au pouvoir compte sur la province pour redonner du souffle à son mouvement. Des manifestations ont eu lieu ces derniers jours dans quelques capitales régionales. Mais c'est bien l'attitude de l'armée qui pourrait décider de l'avenir du conflit. Jusqu'à présent, les généraux ont fait vœu de neutralité, malgré une méfiance grandissante à l'égard du chef de l'Etat. Les sans-grade pourraient prendre une décision à leur place.

Sébastien Hervieu

Fil info du 9 mars (Sobika)
12H00 : Pillage en série de la galerie Smart à Tanjombato. Aucune force de l'ordre en vue.
11H44 : Pillage de Courts Tanjombato. Les gens courent avec du matériel sous les mains
11H37 : Une manifestation pro tim est attendue à Mahamasina ce jour à l'appel de radio Mada
11H27 : Dans son communiqué, la gendarmerie nationale annonce faire une distinction claire entre la protection de la vie de la population et des actions contre les pillages.Elle appelle tous les politiciens à se donner la main dans la recherche de solutions.
11H25 : Les forces de l'Emmonat sont consignées dans leurs casernes actuellement
11H09 : On signale : un barrage de pierre à Soanierana et la présence d'émeutiers sur le pont de Tanjombato
11H08 : Le Capsat est toujours barricadé de l'intérieur
11H04 : Pas de forces de l'ordre présentes.
11H00 : Les partisans de Andry Rajoelina ont investi la place du 13 Mai Analakely
03H15 : Selon Midi Madagasikara, une conférence de presse du colonel Colonel Rakotonandrasana qui dirige dorénavant le Capsat sera donnée ce jour
03H10 : Le général Pily de la police nationale appelle à une solution politique.
03H05 : Viva appelait hier sur sa tv à une manifestation place du 13 mai pour lundi

Partager cet article

Repost 0

commentaires