Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mai 2009 2 26 /05 /mai /2009 19:26

Les baleines sont là

CLICANOO.COM | Publié le 26 mai 2009

Elles sont arrivées. Fidèles au rendez-vous, les baleines à bosse font leur retour le long de nos côtes avec quelques jours d'avance sur la saison 2008. Le premier spécimen a été observé hier matin au large de Saint-Gilles.

http://www.clicanoo.com/index.php?id_article=210913&page=article

Amateurs et spécialistes guettaient leur arrivée depuis quelques semaines déjà. Cette fois, c'est fait, les baleines sont là, à l'heure comme chaque année. Le premier spécimen s'est même offert quatre jours d'avance puisque la première observation en 2008 avait été faite le 29 mai. Hier matin, c'est le bateau Dauphin Safari qui a identifié sans difficulté l'animal au large de Saint-Gilles vers 10h30, à 1 500 nautiques, face aux Roches noires. Et ce, pour le plus grand bonheur des touristes à bord. "Le groupe présent sur le bateau a pu voir le dos de la baleine pendant une bonne vingtaine de minutes", rapporte Laurence Delvechio, directrice de la flotte touristique Croisières et découvertes. "Personne ne s'y attendait. La surprise n'en a été que plus extraordinaire". L'an dernier, la société avait dû patienter jusqu'au 6 juillet pour offrir un tel spectacle à ses clients. Une bonne vingtaine de minutes donc en surface et la pionnière a repris quelque peu le large en quête certainement de tranquillité. "Nous avons eu l'information effectivement et puis un pêcheur nous l'a signalée à son tour" confirme Virginie Boucaud pour l'association Globice. L'équipe de l'observatoire est aussitôt partie en mer dans l'espoir de la retrouver. En vain. "On les cherchait depuis le début du mois. Plusieurs fois, nous avons eu des signalements erronés, notamment un cachalot en baie de Saint-Paul mardi dernier, mais là, l'observation est sûre, il s'agit bien d'une baleine à bosse".

REPÉRÉES AUX SEYCHELLES ET À MAYOTTE

D'autres spécimens ont été reperés aux Seychelles et à Mayotte ces derniers jours, selon Globice, ce qui vient confirmer leur retour dans l'Océan indien. "Attention, ça ne veut pas dire qu'il va y en avoir partout tout le temps" : l'observatoire rappelle que leur arrivée sera progressive. Du côté de l'Observatoire marin de la Réunion, cette fois, on estime que les cétacés arrivent de plus en plus tôt chaque année. "En huit ans, elles ont avancé leur arrivée de près trois semaines. En 2001, c'était le 17 juin, en 2007 et 2008 autour du 29 mai". Mickaël Rard ne se hasarde pas pour autant à une explication. "Peut-on y voir le résultat d'un changement climatique ? Il est bien trop tôt pour le dire et nous n'avons pas assez de données pour envisager une réponse". À l'heure ou en avance, la saison démarre quoi qu'il en soit avec cette première observation. Les baleines nageront désormais dans nos eaux jusqu'au mois de septembre. Seule incertitude : leur nombre. Le cru exceptionnel de 2008 reste dans les esprits mais il est encore bien trop tôt pour prédire un tel festival cette année. À vos jumelles

R. Lt. avec V.B.

Si vous apercevez des baleines, vous pouvez contacter Globice au 0692651471 ou l'Omar au 0692249228.

Les règles d'approche remodelées

Des approches musclées et massives des baleines à bosse ont émaillé la saison 2008. Ces cétacés, même s'ils sont placides et curieux, restent sauvages. Leurs réactions sont imprévisibles et leur "carrure" incite à la prudence. Pour éviter une réglementation trop restrictive, le Syndicat professionnel des activités de loisirs (Sypral) a lancé la mise en place d'une charte fixant les règles d'approches pour tous les usagers (plaisanciers, professionnels, baigneurs...). Le whale watching n'étant pas incompatible avec la préservation des mammifères marins. Le Globice a travaillé avec eux. Une nouvelle proposition, reprenant largement la charte lancée il y a quelques années par l'association, est en cours de validation auprès des services de l'État. Cette nouvelle mouture devrait être présentée avant le 15 juin. En voici les grandes lignes, même si des ajustements sont encore possibles. En bateau : ralentir la vitesse (3 à 4 nœuds) ; analyser leur direction, leur nombre, la présence de baleineaux ou pas ; approcher très lentement par l'arrière et rester à bonne distance (100 m). À aucun moment, il ne faut séparer les groupes de baleines, encore moins les mères de leurs baleineaux. Veiller à ce qu'il n'y a pas plus de trois embarcations autour des baleines. Ce chiffre pourrait être porté à cinq avec une limite de temps de 30 minutes. Il faut par ailleurs s'éloigner doucement au moins jusqu'à 300 m. Par les airs : Il faut rester à 300 m d'altitude au minimum. Approcher silencieusement. Dans l'eau : Il ne faut pas approcher à moins de 30 m et surtout éviter tout contact.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires