Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 août 2009 3 05 /08 /août /2009 21:18
la tombe de Marcel Duchamp (1887-1968) au cimetière monumental de Rouen (j'ai pris la photo dimanche 26 juillet)
il est avec ses frères Raymond Duchamp-Villon (sculpteur), Jacques Villon (peintre) et sa soeur Suzanne Duchamp (peintre).
"D'ailleurs c'est toujours les autres qui meurent"
En ne mesurant pas l'intérêt d'une oeuvre au nombre d'heures de travail qu'elle a coûté, je ne crois pas que l'inventeur des Ready-made ait incité à la paresse (comme il a essayé de le faire croire). Il permet au contraire aux amateurs d'art de contribuer au partage d'une oeuvre et à son appropriation, de la faire exister, vivre, de la faire connaître, de concevoir l'art comme fait mental. D'ailleurs, il écrit quelque part : "il ne s'agit pas de décrire l'objet, mais d'emporter l'esprit du spectateur vers d'autres régions plus verbales"
Entrons donc à nouveau dans le musée des Beaux-Arts de Rouen, du côté Salles permanentes cette fois, pour découvrir celui qui est devenu citoyen naturalisé américain en 1955 : Marcel Duchamp.

André Raffray (1925- ), L'Ombre du porte-bouteilles de Marcel Duchamp, 2005

En 2007, le Musée des Beaux-Arts de Rouen a ouvert une salle Marcel Duchamp et c'est une réussite. Non pas parce que Duchamp est né en Seine-Maritime, mais parce qu'à un certain nombre de ses oeuvres (enviées par le musée Pompidou j'imagine), s'ajoutent des oeuvres d'André Raffray, de ses frères et de sa soeur et que le tout est pédagogiquement présenté.
http://www.ac-rouen.fr/pedagogie/equipes/eculturel/dossier_mbar/marcel_duchamp/dp_duchamp.pdf

Le Cheval majeur, Raymond Duchamp-Villon (1876-1918)

peinture de Jacques Villon


La Boîte en valise (1966) ou la mise en abyme par Marcel Duchamp de ses propres oeuvres miniaturisées.

à droite : "Fountain" (urinoir inversé)

coin de chasteté


L.H.O.O.Q.

Marcel Duchamp, La mariée mise à nu par ses célibataires même 1934 (la boîte verte)

Marcel Duchamp, Deux nus, 1910, huile sur toileMarcel Duchamp, Portrait du docteur Ferdinand Tribout, 1910

André Raffray, Penché sur son Grand Verre, La Mariée mise à nu par ses célibataires, même, brisée lors d'un transport, Marcel Duchamp tente de le réparer, 1936
 

"Son œuvre la plus riche et la plus étrange, à l’élaboration complexe, est la Mariée mise à nu par ses célibataires, même ou Grand Verre, réalisée sur panneau de verre (1915-1923, musée de Philadelphie). Le Grand Verre est l’aboutissement de plusieurs études préliminaires telles que Neuf moules mâlics (1914-1915) qui correspond à l’obsession d’une « vraie forme » invisible, obtenue par contact, afin de synthétiser toutes ses théories magiques et sa théorie de l’art comme « fait mental ». Réalisée à l’huile, feuille et fil de plomb, montée entre deux plaques de verre, cette étude fut fêlée lors de son transport en 1916, mais Marcel Duchamp refusa de la faire restaurer." (source : Wikipedia)

 

Robert Desnos interrogé par André Breton lors d’une séance de télépathie à laquelle

participe Marcel Duchamp sous les traits de « Rrose Sélavy »

Dans ses douze images tirées numériquement sur film polyester rétro-éclairés, André Raffray a bien pris soin de mettre en scène la constellation des futuristes, cubistes, surréalistes et amis qui gravitent autour de M D :

Apollinaire, Erik Satie, Max Ernst, Salvador Dali, Picabia, Man Ray, Breton, Desnos

André Raffray Dans son atelier de New York Marcel Duchamp, près d'Etant donnés, son oeuvre posthume, 1968
http://www.zumbazone.com/duchamp/
http://www.centrepompidou.fr/education/ressources/ENS-Duchamp/ENS-duchamp.htm

Partager cet article

Repost 0

commentaires