Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 août 2012 4 30 /08 /août /2012 13:47

 

P1100645 (Copier)

  C'était le 14 août, il y a 15 jours, j'étais de passage à Conques (Aveyron). Dans un écrin naturel verdoyant, au bord du Dourdou, la célèbre abbatiale s'offrait.
Des hommes du XIIè siècle nous ont fait ce cadeau indémodable. A déguster sans modération. En silence (piaulements d'oiseaux autorisés). Des milliers et des milliers de pélerins sur la route de Saint-Jacques ont scruté aussi, des siècles durant, ce clocher, ce cloître, cette croisée, ce chevet, ces chapiteaux, ces voûtes, ces voussures, ce tympan, ces nefs, ces absides, ces absidioles, ces allégories de pierre, y ont lu toute la gamme des émotions humaines jusqu'à l'ekstasis. Des chevaliers, des paysans, des moines venus de loin.
Le tympan compte 124 personnages. En haut, dans les angles, deux anges sonneurs de cor, au centre le Christ en majesté, avec les élus à sa droite, les damnés à sa gauche. Derrière lui les anges portent la Croix et le fer de lance évoquant la Passion.
Dans l'étage médian la Vierge Marie et Saint-Pierre (personnages nimbés), suivis par les personnages ayant marqué l'histoire de l'abbaye : l'abbé Dadon (son fondateur), Charlemagne (son bienfaiteur). Dessous, Sainte-Foy sous la main de Dieu, à côté des menottes des prisonniers qu'elle a libérés. De l'autre côté des anges-chevaliers repoussent les damnés essayant d'échapper à l'Enfer, de mauvais moines, un ivrogne pendu par les pieds.
Dans le troisième niveau, à gauche, le Paradis présidé au centre par Abraham, à sa porte un ange fait entrer les élus. La partie droite est consacrée à l'enfer où préside Satan, et où sont châtiés les péchés capitaux : L'orgueil, désarçonné d'un cheval, L'avarice pendue haut et court avec sa bourse, la médisance dont la langue est arrachée par un démon, l'adultère représenté par une femme, poitrine dénudée, liée par le cou avec son amant. Sur le linteau on peut lire la phrase suivante : « Pécheurs, si vous ne réformez pas vos mœurs, sachez que vous subirez un jugement redoutable ». (source : wikipédia)
Au centre du cloître, le bassin claustral de serpentine verte, grande fontaine de 2,72 m de diamètre. Ce cloître, construit aux XIe et XIIe siècles, comptait un grand nombre de chapiteaux. On peut admirer encore dix-neuf.

P1100647 (Copier)

  le château de Humières

 

P1100648 (Copier)

 

P1100650 (Copier)

 

P1100652 (Copier)

 

P1100654 (Copier)

 

P1100658 (Copier)

 

P1100659 (Copier)

 

P1100660 (Copier)

 

P1100661 (Copier)

 

P1100662 (Copier)

 

P1100663 (Copier)

 

P1100664 (Copier)

 

P1100665 (Copier)

 

P1100666 (Copier)

 

P1100667 (Copier)

 

P1100669 (Copier)

 

P1100670 (Copier)

 

P1100671 (Copier)

 

P1100672 (Copier)

 

P1100673 (Copier)

 

P1100674 (Copier)

 

P1100675 (Copier)

 

P1100718 (Copier)

 

P1100719 (Copier)

 

  P1100720 (Copier)

 

P1100721 (Copier)

 

P1100722 (Copier)

 

P1100723 (Copier)

 

P1100724 (Copier)

 

P1100725 (Copier)

 

P1100727 (Copier)

 

P1100728 (Copier)

Partager cet article

Repost 0

commentaires