Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 17:20

DSCN0024 (Large)

Le port de Diego n'est plus ce qu'il a été certes. Mais il vit et fait rêver encore. Peu de photos, peu d'infos encore à vous livrer mais il faut un début à tout. En attendant d'avoir le droit de visiter PFOI, Pêche Froid Océan Indien, je vous en présente l'entrée car il est très possible que sur des boîtes de conserve de thon, vous reconnaissiez le logo Pompon rouge au-dessus de l'escalier.

Construite à partir de 1988 par les Pêcheries Delpierre de Boulogne sur Mer, PFOI accueille le contenu des cales des thoniers de l'océan indien (environ 40 000 tonnes /an) et emploie 1400 salariés. Au naturel ou à l'huile, en boîtes métalliques ou en poches souples, le thon c'est bon.

 

DSCN0057 (Large)

Diego exporte aussi du café, du cacao, des noix de cajou, du poivre, du coton, du bois. Importations : ciment (ce vraquier m'a tout l'air d'être venu en apporter), riz, véhicules, containers de particuliers.

 

grue vapeur port

Certes, ce n'est plus l'intense trafic des navires de la Compagnie des Messageries Maritimes venus chaque mois du Havre, de Marseille, de La Réunion, de Maurice. Mais, avec 420 mètres de quais linéaires, il y a toujours 4 ou 5 gros navires à l'ancre dans le port de Diego : thoniers, cargos, pétroliers, paquebots de croisière, navires militaires etc.

 

DSCN0025 (Large)

 

DSCN0062 (Large)

la capitainerie

DSCN0065 (Large)

le pilote

DSCN0028 (Large)

Le port de Diego, c'est aussi une importante activité de réparation et de construction navales avec la SECREN.

 

DSCN0029 (Large)

 

DSCN0033 (Large)

 

DSCN0030 (Large)

un catamaran bien caché

DSCN0043 (Large)

un petit voilier entre dans la crique de la Dordogne

 

DSCN0053 (Large)

la Dordogne et ses barques de pêche

 

DSCN0068 (Large)

Enfin, Diego c'est la nostalgie et la léthargie d'un port militaire. En 1900, dans la base militaire édifiée 15 ans plus tôt, Joffre dispose de 5000 hommes.

 

DSCN0066 (Large)

 

DSCN0042 (Large)

 

DSCN0041 (Large)

En 1942, l'administration coloniale est sous le contrôle de Vichy. La Royal Navy et les Forces Françaises Libres prennent possession de la base navale à l'issue de violents combats. "Quatre braves marins de sous-marins de poche" nippons y ont laissé leur vie.

 

DSCN0026 (Large)

cachettes pour les poissons mais danger pour la navigation, les nombreuses épaves qui jonchent le port de Diego n'en finissent pas de témoigner

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Martine Morillon-Carreau 23/10/2010 13:29


je suis fascinée, Jean-Claude, par ces peintures éphémères, et par les architectures ruinées où elles ont pris vie. Merci pour les photos et les textes de ton blog. Tu nous donnes à méditer et
rêver... à "poétiser" peut-être !
Amitiés
Martine