Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 avril 2012 7 15 /04 /avril /2012 22:50

P1070728 (Large)

c'était le 8 et le 15 avril derniers

l'idée m'a pris de longer le Canal de La Martinière à vélo d'abord, à pied ensuite

hâvre de paix, le canal est avant tout une histoire entre le vent, l'océan et la Loire

 

P1070770 (Large)

Long de 15 kms environ entre Le Pellerin et Frossay, il est né en 1892 et a donc 120 ans aujourd'hui. Toutefois, fermé à la navigation en 1959, il a vécu moins de 70 ans en tant que canal navigable. Il servait comme voie de dérivation à la Loire, afin de pallier l'ensablement du fleuve resté sauvage. Il permit donc aux bateaux de remonter de nouveau jusqu'au port de Nantes. Un trafic commercial existait aussi grâce à l'Acheneau au niveau de Buzay (on aperçoit la tour de Buzay au loin).

 

P1070766 (Large)

  En amont, le Canal de la Martinière débute par cette écluse

 

P1070724 (Large)

 

P1070726 (Large)

les boules qui se reflètent, c'est du gui ; le lierre et le gui affectionnent les arbres du canal qui leur donnent le gîte et le couvert 365/365, 7/7 et 24/24

 

P1070727 (Large)

Sisley et Corot auraient adoré l'éventail des verts et la symétrie des reflexions  

 

P1070772 (Large)

 

P1070773 (Large)

  les vannes qui commandent le passage Acheneau / étier vers la Loire

 

P1070777 (Large)

là-bas l'Acheneau se jette dans le Fleuve qui lui même se jette ... dans  l'Atlantique

Comme je descendais des Fleuves impassibles,
Je ne me sentis plus guidé par les haleurs :
Des Peaux-Rouges criards les avaient pris pour cibles,
Les ayant cloués nus aux poteaux de couleurs.

P1070809 (Large)

  cette petite drague-suceuse tente de lutter contre l'envasement des canaux et étiers près de l'écluse de Buzay

 

P1070768 (Large)

  Jean-Jacques eût dit : "Ah voilà de la pervenche ; et c'en était en effet"

 

P1070818 (Large)

  le pont qui enjambe l'Acheneau

 

P1070784 (Large)

"Le vent du Rhin secoue sur le bord les osiers
Et les roseaux jaseurs et les fleurs nues des vignes" (Mai, le joli mai)
en fait de roseaux, ce sont des joncs

P1070779 (Large)

  au milieu de l'Acheneau

 

P1070751 (Large)

C'est bien joli de plonger, de rester en apnée longtemps et de remonter à la surface le ventre plein de délicieux petits poissons crus mais ensuite il faut faire sécher ses plumes et exposer son ventre au soleil pour accélérer la digestion.

Cormorans, j'ai parlé avec des pêcheurs. Entre nous : "ils ne vous aiment pas ! ils disent que s'ils rentrent bredouilles, c'est à cause de vous et ils accusent aussi les ibis"

P1070732

le petit aérodrome proche de l'écluse de Buzay rivalise sans succès avec les migrateurs de Massereau, les cigognes, les hérons cendrés, les hirondelles (revenues début avril cette année!) et toute la gente ailée

 

P1070812 (Large)

sans la machinerie, que serait la batellerie ? rien de tel pour actionner l'écluse que la force mécanique (la vapeur début XXè)

 

P1070738 (Large)

 

P1070739 (Large)

Le Canal de La Martinière connut sa période d'activité la plus intense de 1892 à 1913 avec un trafic de grands voiliers. Puis il devint cimetière de trois-mâts entre 1921 à 1927. Pendant la guerre, il fut occupé par les Allemands, puis par les Américains après la guerre. Depuis les années 1960, il est un outil essentiel pour la régulation hydraulique du Pays de Retz. Evidemment, la pluviométrie annuelle, les intérêts des chasseurs, des pêcheurs, des éleveurs et surtout des producteurs de maïs sont souvent inconciliables...

Aujourd'hui, randonnée pédestre, cyclisme, pêche à la ligne, protection de la faune et de la flore et activités touristiques et sportives (aviron, kayak, canoë) font l'unanimité.

http://projetbabel.org/fluvial/rica_loire-basse-canal.htm
http://museepaysderetz.com/p_la-martiniere-accam.html

Partager cet article

Repost0

commentaires

F Bon 23/04/2012 22:43

grande douceur dans ces images du canal - et toute une présence du travail humain à chaque instant - tu nous refais aimer cet ouest