Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2012 7 05 /02 /février /2012 17:35

P1060749 (Large)

  grive sur le rosier (avant-hier)

info corrigée grâce à Claudie !

P1060767 (Large)

  pinson dans le lilas

P1060717 (Large)

  verdier (femelle) venu casser la graine (de tournesol)

info corrigée grâce à Claudie !

P1060679 (Large)

rouge-gorge

 

P1060832 (Large)

beaucoup de pinsons cette année (ce matin)

 

P1060790 (Large)

encore un rouge-gorge (hier après-midi)

 

P1060839 (Large)

mésange charbonnière (à l'instant)

 

P1060830 (Large)

les mésanges bleues plus nombreuses que d'habitude

 

P1060802 (Large)

nouvelles venues : les mésanges à longue queue

  info corrigée grâce à Claudie !

P1060854 (Large)

le nombre des moineaux diminue : pas très rassurant

 

P1060849 (Large)

 

P1060869 (Large)

accenteur mouchet (ci-dessus et ci-dessous)

  info corrigée grâce à Claudie !

P1060873 (Large)

 

P1060887 (Large)

lui, c'est un merle c'est sûr

on se connaît bien, c'est pour ça qu'il m'a laissé faire la photo

 

P1060936 (Large)

merles (19 février)P1060937 (Large) merle (19 février)

 

P1060859 (Large)

des nichoirs très fréquentés chaque année depuis 1997 (orientés vers N/E) merci Jacques pour le nichoir neuf à droite

pour l'instant pas de photo de verdiers, chardonnerets, bouvreuils, rouge-queues mais je guette

 

Boris Vian

 

Elle serait là, si lourde
Avec son ventre de fer
Et ses volants de laiton
Ses tubes d'eau et de fièvre
Elle courrait sur ses rails
Comme la mort à la guerre
Comme l'ombre dans les yeux
Il y a tant de travail
Tant et tant de coups de lime
Tant de peine et de douleurs
Tant de colère et d'ardeur
Et il y a tant d'années
Tant de visions entassées
De volonté ramassée
De blessures et d'orgueils
Métal arraché au sol
Martyrisé par la flamme
Plié, tourmenté, crevé
Tordu en forme de rêve
Il y a la sueur des âges
Enfermée dans cette cage
Dix et cent mille ans d'attente
Et de gaucherie vaincue
S'il restait
Un oiseau
Et une locomotive
Et moi seul dans le désert
Avec l'oiseau et le chose
Et si l'on disait choisis
Que ferais-je, que ferais-je
Il aurait un bec menu
Comme il sied aux conirostres
Deux boutons brillants aux yeux
Un petit ventre dodu
Je le tiendrais dans ma main
Et son coeur battrait si vite...
Tout autour, la fin du monde
En deux cent douze épisodes
Il aurait des plumes grises
Un peu de rouille au bréchet
Et ses fines pattes sèches
Aiguilles gainées de peau
Allons, que garderez vous
Car il faut que tout périsse
Mais pour vos loyaux services
On vous laisse conserver
Un unique échantillon
Comotive ou zoizillon
Tout reprendre à son début
Tous ces lourds secrets perdus
Toute science abattue
Si je laisse la machine
Mais ses plumes sont si fines
Et son coeur battrait si vite
Que je garderais l'oiseau.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

claudie 14/02/2012 15:38

souvent, les femelles sont moins colorées pour passer inaperçues, c'est la même chose pour Mme pinson . Le guide des oiseaux d'Europe (Delachaux et Niestle)m'a grandement aidé à affiner mon regard
et évidemment les mangeoires installées devant les fenêtres de la cuisine.

jorgo 14/02/2012 14:14

merci Claudie ! je connais le chant de l'accenteur mouchet (très difficile à repérer visuellement en Brière)et je n'en avais jamais vu de près ; pour le merle noir j'ai honte, j'ai cru à des
bêtises qui sont dans wikipedia/google images et pour le verdier, les mâles sont très verts et j'ignorais que les femelles acceptent de passer pour de vulgaires moineaux

claudie 14/02/2012 11:39

quelques précisions : n°1 Grive, n°3 Mme Verdier moins colorée que Monsieur

N°9 mésange à longue queue, n°10 accenteur mouchet, l'oiseau est très discret, ses pattes rouges permettent de le distinguer du moineau

véro 07/02/2012 15:26

les 10 cm de neige persistante en Touraine depuis dimanche nous donne l'occasion d'observer les mêmes clients sur nos postes de nourrissage et à l'abreuvoir (avec procédé antigel exclusif mis au
point par jacques).
Sous le soleil c'est un spectacle magnifique,pas besoin d'allumer la télé !