Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 10:28

P1210643 [1600x1200]

Une petite partie de mes bagages la veille du départ

 

Depuis le 23 février et jusqu’au 31 mars : une nouvelle page s’écrit dans l’histoire de l’école des lionceaux et de la Maternelle de Dadapierre à Ramena, près de Diego-Suarez.

Résumé en bref des nouveautés, depuis que j’ai quitté les enfants et les instits fin octobre 2013 :

1/ L’association www.ramena.org a créé une page facebook qui permettra sans doute une plus grande réactivité pour donner des infos :

https://www.facebook.com/ramenaassociations?fref=ts

 

2/ Marielle, Audrey et Vincent ont créé l’association « Les lanternes de Mada » (près d’une vingtaine de membres déjà). Elle coordonnera les efforts des réunionnais vers les écoles situées entre Diego et Ramena : parrainages (10 nouveaux parrains/marraines cette fois), équipements contre le soleil et le varatraza, jeux de plein air, formation des instits etc.

http://www.midilibre.fr/2013/12/28/des-lanternes-pour-des-ecoliers-malgaches,802243.php

http://www.net1901.org/association/LES-LANTERNES-DE-MADA,1161780.html

https://www.facebook.com/leslanternesdemada.ramena

A ces 3 liens permettant de s’informer sur la naissance des Lanternes de Mada, j’ajoute un lien pointant vers un très bon article de Mazirian car c’est toujours difficile de fonder l’intérêt d’une telle action puisque bien souvent elle semble être une goutte d’eau dans la mer : http://www.rue89.com/2013/11/01/tout-devez-savoir-si-voulez-faire-lhumanitaire-247133

Pour ceux qui veulent une info à jour quotidienne et pas trop tendancieuse sur les événements politiques malgaches : http://www.rfi.fr/tag/madagascar/

 

3/ fleurissement de l’école : les enfants tiennent un jardin = d’une pierre 2 coups, ils acquièrent des connaissances en botanique et écologie, ils embellissent leur école

 

4/ arrivée de Félicité début janvier, la nouvelle maîtresse de CE2 ; Zina dispose ainsi de plus de temps pour son travail de directrice et de coordinatrice

 

5/ Depuis janvier, la plasticienne Isabeau aide bénévolement les enfants pour récupérer des déchets trouvés sur la plage et en faire des œuvres d'art. Les photos sont dans la page facebook https://www.facebook.com/ramenaassociations?fref=ts

 

6/ Depuis novembre, Baby/Rachida (PS), Marie (MS), Herlette (GS), Judicia (CM1) vont 1j/semaine au lycée français de Diego pour se former : merci Théophane !

 

7/ du 7 au 17 mars, 5 lanternes de mada (150 kg de matériel) se répartiront entre les lionceaux et la maternelle :

- correspondance scolaire CP/CE1/CE2/CM1 avec l’école de la Grande Ravine de Trois-Bassins coordonnée par Clémence (cadeaux, lettres individuelles, lettres collectives, dessins, photos, jeux, enregistrements de contes MP3)

- formation des institutrices de maternelle (Marielle)

- équipement des salles et des cours de récréation (Vincent)

- affichages pédagogiques (tous)

- aide en lecture/prononciation/audition/écriture par Mélanie (orthophoniste)

- aide en arts visuels (Audrey)

 

8/ Pour ce nouveau séjour de 5 semaines, j’ai commencé à apporter plusieurs dizaines de manuels scolaires du CP au CM2 : calcul (Diagonale, Brissiaud), lecture (Ratus, Dagobert, Ile aux mots ; appel : je cherche des Ribambelle et des Lector et lectrix), langue française (La Balle aux mots) + très nombreux documentaires (par ex C’est pas sorcier) + jeux (dés, dominos, mikados, dominos, lotos, perles, fermoirs, très nombreux puzzles ts âges, 22 cordes à sauter), cubes, lettres et chiffres en bois, normographes, 200 crayons, ardoises, albums, histoires, recueil de contes, 60 livres + 15 cédés Lire c’est partir, planisphères plastifiés, 16 X 16 paracétamol et surtout de très nombreux documents pédagogiques de la PS au CM2 (clés USB et disques durs). Je suis actuellement à La Réunion pour récupérer 60 kgs de matériel scolaire qui s’ajoutent aux 65 kgs apportés de métropole la semaine dernière.

 

9/ Comme les lanternes de Mada et d’autres généreux donateurs, je reviens à nouveau avec 5 nouveaux parrainages : merci à vous parrains et marraines, les enfants vous sont très reconnaissants, je ferai les photos et vous enverrai des nouvelles

30 nouveaux élèves par an depuis 5 ans, c’est un gros travail de gestion quand on compte le nombre de bénévoles sur les doigts d’une seule main 

Mon voyage aller a été encore plus houleux que d’habitude.

Dimanche 23, lever 5h, puis je rejoins l’arrêt du bus 99, avec mes lourdes valises à roulettes, puis 9 kms plus loin terminus Neustrie tram3 25’, tram 1, TGV jusqu’à Roissy-CDG à 13h, et là : « vol annulé »

A 18h, les 500 passagers du Boeing 737 d’Air Mad sont emmenés jusqu’à l’hôtel Ibis (que je connais bien car ce n’est pas la 1ère fois !) et on nous offre vers 20h 30 le 1er repas de la journée ; info affichée vers 22h : RV à 5h, take off to morrow morning

A 9h, à peu près tous les passagers sont enregistrés, et vers midi nous sommes dans l’appareil (j’ai pris des notes)

Petit dej à 13h

L’appareil parcourt un long trajet au sol et les réparations reprennent pendant 3h dans le circuit hydraulique d’un réacteur

Finalement, nous décollons avec plus de 24h de retard et un repas (le seul du voyage et le seul de la journée comme la veille en dépit des enfants) est servi à 20h

Entrée en Lybie au niveau de Benghazi

J’ai faim, heureusement j’avale des bouquins (2è nuit blanche)

Landing à Tana/Ivato vers 2h du mat heure locale

Attente jusqu’à 5h pour apprendre qu’il y a un ATR70 pour Diego plus tard dans la journée, accrochage sérieux avec des voyous qui cherchent à me voler dans la file d’attente (le personnel Air Mad ne réagit pas). Les voyageurs pour Majunga etc. devront passer 2 nuits à Tana (4 jours de retard pour eux)

Arrivée à Arrachart/Diego vers 11H30 : on nous informe que nos bagages sont en sécurité à Tana, que nous n’avons aucune raison de nous inquiéter car nos bagages arriveront le lendemain à midi. Les voyageurs pour Nosy-Be, Sambava etc. découvriront qu’il y a un large choix d’hôtels à Diego.

Le lendemain, j’ai eu la chance de récupérer mes bagages en fin d’après-midi (et non à midi). J’ai eu le temps de les porter à Ramena (panne Jirama, ni eau, ni électricité, ni internet) et de revenir à Arrachart prendre mon avion pour la Réunion, Ouf. En octobre dernier, j’avais fait Diego-Tana (pour revenir en France) et à Tana, on nous avait appris que nos bagages étaient restés à Diego. Correspondances perdues, hôtel et taxi de ma poche. Air Mad aime la symétrie.

A noter que Corsair n’assure plus de liaison Réunion/Mada : trop dangereux

 

P1210706 [1600x1200]

  décollage de Roissy-CDG

 

P1210714 [1600x1200]

  5' plus tard, la Seine

 

P1210736 [1600x1200]

  45' après le décollage : les Alpes

 

P1210737 [1600x1200]

 

P1210739 [1600x1200]

 

P1210746 [1600x1200]

 

P1210750 [1600x1200]

 

P1210761 [1600x1200]

  le port de Gênes

 

P1210769 [1600x1200]

  au large de Naples

 

P1210771 [1600x1200]

 

P1210772 [1600x1200]

 

P1210774 [1600x1200]

entrée en Afrique au niveau de Benghazi

 

P1210781 [1600x1200]

  le désert lybien

 

P1210783 [1600x1200]

 

P1210785 [1600x1200]

  déciollage de l'ATR 70 pour Diego

 

P1210787 [1600x1200]

 

P1210798 [1600x1200]

  manoeuvres d'approche à l'arrivée à Arrachart

 

P1210801 [1600x1200]

  atelier arts plastiques avec Isabeau

les lionceaux peignent des savates 2 doigts

 

P1210805 [1600x1200]

 P1210808 [1600x1200]

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires