Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mai 2010 6 22 /05 /mai /2010 19:28

 

P5222504 (Large)

Invité ce matin à St-Pierre par les TAAF à 9h 15 pour l'inauguration de l'expo "Oiseaux de légende des mers australes", je m'y suis rendu. En tant qu'adhérent de longue date de la Ligue de Protection des Oiseaux ; et comme inscrit depuis 2 ans à la rotation de novembre 2011 du Marion Dufresne.

 

P5222481 (Large)

Invitée aussi : Marie-Luce Penchard (ministre de l'Outre-mer) qui avait fait hier la rando du trou du fer ( 2 X 3h )

 

P5222482 (Large)

P5222483 (Large)

 

P5222484 (Large)

 

P5222486 (Large)

 

P5222487 (Large)

Albatros hurleur ; Crozet - Kerguelen
Avec une envergure pouvant atteindre 3,50 m, l'albatros hurleur est le plus grand oiseau marin au monde. Emblématiques de la réserve naturelle des Terres australes françaises, il peut parcourir 1000 kilomètres en moins d'une journée grâce à son vol économe : comme les voiliers, il utilise la force des vents des 40è rugissants et 50è hurlants pour se déplacer.

 

P5222488 (Large)Albatros fuligineux à dos sombre ; Crozet - Kerguelen - Amsterdam - Saint-Paul
L'albatros fuligineux à dos sombre, en danger d'extinction au niveau mondial, se reproduit sur l'ensemble de la réserve naturelle (Crozet, Kerguelen et Amsterdam). Bien que les colonies soient extrêmement protégées, celle de l'île de la Possession suivie par les scientifiques montre un fort déclin depuis 1980. Les changements climatiques qui perturbent les zones d'alimentation en sont peut-être la cause.

 

P5222489 (Large)

Albatros fuligineux à dos clair ; Crozet - Kerguelen
La forme élancée et les ailes fines de l'albatros fuligineux lui confèrent un vol gracieux. Proche cousin de l'albatros fuligineux à dos sombre, cette espèce se reproduit uniquement sur les îles subantarctiques (Crozet - Kerguelen)

 

P5222490 (Large)

Albatros à tête grise ; Crozet - Kerguelen
D'une population composée de plusieurs milliers de couples, l'albatros à tête grise se reproduit à Kerguelen et Crozet, sur des îles classées en réserve naturelle intégrale, garantissant ainsi une protection maximale de l'espèce.

 

P5222491 (Large)

Albatros à sourcils noirs ; Crozet - Kerguelen
Comme pour l'ensemble des albatros, ceux à sourcils noirs sont fidèles à vie à leur partenaire. Lors des périodes de reproduction, ils effectuent de spectaculaires parades. Friands des viscères de poissons, ils sont victimes de la pêche accidentelle. Classés en danger d'extinction au niveau mondial, ces oiseaux font l'objet d'un suivi scientifique important.

 

P5222492 (Large)

Albatros à bec jaune ; Crozet - Kerguelen
Avec 2 m d'envergure, l'albatros à bec jaune figure parmi les plus petites espèces d'albatros. Des dizaines de milliers d'individus, viennent chaque année se reproduire sur Amsterdam. Affecté par de nombreux facteurs (pêche accidentelle, réchauffement climatique...), il est en danger d'extinction.

 

P5222493 (Large)

Albatros à bec jaune ; Crozet - Kerguelen - Amsterdam - Saint-Paul
Les couples d'albatros à bec jaune édifient leurs nids avec des débris végétaux et de la terre. Ils les placent généralement dans des zones exposées au vent ce qui facilite leur envol. A Amsterdam, les vertigineuses falaises d'Entrecasteaux constituent un magnifique site de décollage.

 

P5222494 (Large)

Albatros d'Amsterdam ; Amsterdam
L'albatros d'Amsterdam, avec 3 m d'envergure et un poids de 6 à 7,5kgs, appartient au groupe des grands albatros. Endémique à l'île d'Amsterdam, avec une population estimée à moins de 200 individus, c'est un des oiseaux marins les plus menacés au monde.

 

P5222495 (Large)

Manchots royaux ; Crozet - Kerguelen
Oiseau marin, le manchot royal passe la majorité de son temps en mer. Sa forme hydrodynamique lui assure une bonne pénétration dans l'eau tandis que la structure spécifique de son plumage lui garantit imperméabilisation et isolation thermique.

 

P5222496 (Large)

Manchots royaux ; Crozet - Kerguelen
Les besoins énergétiques importants des poussins obligent les deux parents à partir en mer pour aller chercher la nourriture. Durant cette absence, les poussins forment des crèches pouvant compter plusieurs centaines d'individus. Noyé dans cette foule, le poussin retrouve ses parents, grâce à ses vocalises.

 

P5222497 (Large)

Manchots papous ; Crozet - Kerguelen
Le manchot papou est certainement le plus timide et farouche de tous les manchots. Dans la réserve, il niche en petites colonies, utilisant pour la construction de son nid des brindilles et des algues.

 

P5222498 (Large)

Gorfou macaroni ; Crozet - Kerguelen
Le gorfou macaroni, cousin du gorfou sauteur, est l'espèce de manchot la plus abondante dans le monde

 

P5222499 (Large)

Gorfou sauteur subtropical ; Amsterdam - Saint-Paul
Le gorfou sauteur se déplace par séries de petits bonds successifs, d'où son nom. Pour rejoindre sa colonie, il peut escalader des pentes de plus de 200 mètres. Cette espèce se distingue par deux aigrettes jaunes plus ou moins hérissées qui ne se rejoignent pas sur le front.

 

P5222500 (Large)

Pétrel à menton blanc ; Crozet - Kerguelen
Pour s'alimenter, les pétrels à menton blanc parcourent de très grandes distances. Principale espèce touchée par la pêche palangrière, elle a diminué à Crozet de 40% en 20 ans. Si la mortalité s'est réduite fortement aujourd'hui dans les zones françaises, elle reste très forte dans les autres secteurs océaniques.

 

P5222501 (Large)

Skua subantarctique ; Crozet - Kerguelen
Le skua est un oiseau prédateur. Lors des pontes de manchots, il survole les colonies à la recherche d'un oeuf abandonné ou suffisamment visible pour être dérobé. Les poussins de manchots ou de pétrels constituent également ses proies.

 

P5222502 (Large)

Le canard d'Eaton ; Crozet - Kerguelen
Le canard d'Eaton est la seule espèce de canard présente dans la réserve naturelle. Il fréquente les nombreuses zones humides de Crozet et de Kerguelen. Très discrète, cette espèce reste mal connue.

 

P5222503 (Large)

Cormoran impérial de Crozet ; Crozet
Comme l'ensemble des cormorans, le plumage du cormoran impérial de Crozet n'est pas imperméable. Cela le contraint à pêcher dans les eaux côtières et à revenir régulièrement se sécher à terre. Très bon plongeur, il utilise ses pattes palmées pour se propulser.

 

merci aux photographes des TAAF (appareils argentiques)

merci à ceux qui convaincront les élus de l'ouest et du sud de faire éteindre l'éclairage des stades (vides et en journée !!!) en avril conformément à leurs engagements internationaux ; mais bon, que les pétrels (endémiques de la Réunion) aient disparu en 2020, ça fait réagir combien de rényonés ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Euphrasie 23/05/2010 18:44


Alors là les canards, étonnants, et les grands albatros, mais quand est-ce que je verrai un albatros EN VRAI ?????