Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 juin 2012 7 10 /06 /juin /2012 18:26

P1080799 (Large)

ce petit âne s'appelle-t-il Cadichon ? la petite fille Sophie ? c'est peu probable dans la vallée de l'Arous

 

P1080802 (Large)

 

P1080808 (Large)

premières grimpettes

Abdou, notre guide, souvent en tête, a revêtu son cheich bleu

 

P1080809 (Large)

 

P1080810 (Large)

habitat troglodyte du XVè siècle

 

P1080812 (Large)

après les 5h de minibus, 5h de marche !

 

P1080813 (Large)

bergerie

autour : buis, genèvriers, chênes vertset les épineux dont raffolent mules, moutons et chèvres

 

P1080814 (Large)

 

P1080815 (Large)

je sais monsieur le Chef de bureau, les résultats ne sont pas bons, mais on va remonter la pente

 

P1080816 (Large)

 

P1090524 (Large)

 

P1080818 (Large)

nos mules arrivent !

 

P1080819 (Large)

 

P1080820 (Large)

 

P1080822 (Large)

pas de nouveau village avant 48h

 

P1080824 (Large)

ce petit torrent sera bien utile pour la toilette

 

P1080825 (Large)

 

P1080826 (Large)

tu seras muletier mon fils

 

P1080828 (Large)

encore quelques centaines de mètres et on montera les tentes (Azib Ikkis 2300 m)

à suivre

Partager cet article

9 juin 2012 6 09 /06 /juin /2012 22:26

P1080700 (Large)

30" après le décollage : le lac de Grand-Lieu

 

Je viens de passer 9 jours au Maroc et souhaite vous en faire un petit compte rendu pour donner aux papys et aux mamies une idée de rando sympa. Dans les jours prochains donc, nous parlerons essence de rose, huile d'argan, géologie, botanique, mules, ighermts (greniers) etc. Cela demandera bien 7 articles c'est-à-dire une semaine car j'ai rapporté beaucoup de photos.
Mais avant toute chose : grâces soient rendues au plus fabuleux guide de montagne que j'aie jamais rencontré : Abdellah El Hasnaouy dit "Abdou" (courriel : tanmirte.02@gmail.com). Sans lui, il n'y aurait pas eu de rando, ou du moins pas autant de bons souvenirs. Avec qui ? vous demandez-vous. Avec une bande de jeunes, de 53 à 64 balais, 7 tourangeaux (parmi lesquels je me compte) et 2 alsaciens.
Pour aujourd'hui, nous nous contenterons de la partie qui précède la rando : avion et minibus (mercredi 30 et jeudi 31 mai). Demain nous franchirons 2 cols (Oumskiiq 2900 m et Agouwri 3400 m) et nous rejoindrons les sources de la Tassaout. Après-demain, ascension de Oumsoud (4074 m).

 

P1080716 (Large)

le vol Nantes-Marrakech dure 2h35 et 30' après le départ on survole Gijón (Asturias)

 

P1080719 (Large)

les Monts cantabriques (2487m)

 

P1080720 (Large)

autoroute et tunnel

 

 

P1080724 (Large)

eoliennes

 

P1080729 (Large)

le delta de Faro (Portugal)

 

P1080736 (Large)

et c'est le Maroc

35 ans que j'attends ce moment

 

P1080739 (Large)

 

P1080746 (Large)

orangeraies et oliveraies : Marrakech approche

 

P1080748 (Large)

Yes !

 

P1080750 (Large)

je n'ai pas vraiment reconnu le Maroc de 1975-77 : ânes remplacés par des mobylettes, femmes voilées, innombrables 4X4, une ville qui a doublé de volume (2 millions d'habitants!) ...

 

P1080751 (Large)

 

P1080752 (Large)

la porte de la rue de notre hôtel date du XIIè siècle

 

P1080753 (Large)

 

P1080757 (Large)

réveil matinal jeudi 31 mai, embarquement immédiat

sur la route, notre minibus fait une pause dans un village

mes notions d'arabe reviennent (choukrane, barakalaoufik, shaaltessoua, yallasidi, balek, bleti, agimana, atenikoulchiflouss, srir / kebir, chouyia / bzef, robs, llma, lla ma briti, makeinch, ghalouf, zouina, mziane etc...)

 

P1080771 (Large)

la rue des dentistes

 

P1080773 (Large)

ni Carrefour, ni Leclerc : le petit commerce ambulant

j'ai pu acheter dans ce village ce qui me manquait : petit sac à dos et glamouss pour traverser les rivières

 

P1080780 (Large)

nouvelle pause

je me souviens très bien que c'est dans ce col (2200 m) que j'ai abandonné ma 204 début juin 1977 car la neige fondue tombait

un toyota 4X4 nous a pris en stop (j'étais avec un toubib coopérant)

 

P1080784 (Large)

1 vache et 2 mules

 

P1080785 (Large)

du bon fromage de chèvre qui nous passe sous le nez

 

P1080786 (Large)

approvisionnement en eau à Tabant et c'est parti pour Arous où nous attendent les muletiers

 

P1080789 (Large)

nos mules sont là

elles peuvent porter jusqu'à 160 kgs chacune

je n'ai pas reconnu la vallée des Aït Bou Guemez où j'avais pêché des truites fario avec des cuillères n°2 : parpaings, téléphones portables, électricité, télévision, piste goudronnée etc. bien sûr c'est plus d'école, plus de santé, mais c'est aussi plus de chacun pour soi, plus de pollution et plus de dépendance vis-à-vis des denrées manufacturées

 

P1080793 (Large)

ruches : les touristes font monter le prix du miel

 

P1080795 (Large)

cette magnifique orchidée nous a accompagnés plusieurs jours

 

P1080796 (Large)

nous nous quittons ce soir sur ces kilomètres de fleurs qui ont présidé à notre marche du jeudi 31 mai aprem

Partager cet article

29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 23:30

P1080557 (Large)

J'ai relié hier Batz à Guérande AR à travers les marais salants et c'est une rando fabuleuse à cette époque de nidification (ou plutôt ce serait sans les innombrables motos et voitures chronométrées). A tout moment ce ne sont que piou-pious et survols criaillards d'oiseaux inquiets par le piéton que je suis et qui ne quitte pourtant pas le goudron : les avocettes sont particulièrement agressives : mais non je ne vais pas chercher où est votre nid !

En 4h, j'ai entendu et vu un très grand nombre d'espèces, bien supérieur au nombre de photos que je poste ci-dessous: gorges-bleues, avocettes élégantes (innombrables), aigrettes garzettes, tadornes de Belon, sternes Pierre Garin, échasses, mouettes, goëlands, hérons cendrés, pipits, canards souchet, cormorans etc.

 

P1080563 (Large)

avocette

P1080534 (Large)

 

P1080550 (Large)

 

P1080552 (Large)

les salicornes sont encore petites

 

P1080569 (Large)

 

P1080573 (Large)

l'avocette de droite est baguée (sans doute par la LPO)

 

P1080581 (Large)

Après 4 semaines de pluie, les paludiers sont en plein travail de nettoyage : avec une lousse à ponter, il s'agit de curer les canaux qui alimentent les oeillets.

P1080602 (Large)

les petits commerces ambulants (gros sel, fleur de sel, salicornes) commencent à revenir avec le beau temps

 

P1080601 (Large)

le fonctionnement d'une saline en 3 langues et plus clair que dans bien des prospectus touristiques

 

P1080606 (Large)

le laz : outil essentiel pour recueillir les grains de sel après évaporation de l'eau de mer

 

P1080607 (Large)

la concentration en sel n'est pas encore très élevée : les avocettes se régalent

 

P1080632 (Large)

aigrette garzette

 

P1080635 (Large)

 

P1080636 (Large)

 

P1080637 (Large)

échasse (pattes rouges)

 

P1080644 (Large)

colvert

 

P1080645 (Large)

échasse

 

P1080651 (Large)

colvert

 

P1080654 (Large)

 

P1080658 (Large)

 

P1080657 (Large)

Partager cet article

27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 20:40

P1080406 (Large)

  ça commence à l'extrémité de la jetée de la Pointe Saint-Gildas où des enragés de l'éperlan apportent leur treuil, leur carrelet et cherchent la productivité

 

P1080418 (Large)

 

P1080424 (Large)

en novembre 1759 (guerre de 7 ans) la bataille des Cardinaux fait rage

le Juste (70 canons, 630 hommes) est coulé à l'entrée de la Loire

ce canon est exposé à la Pointe Saint-Gildas, on en trouve d'autres à La Bernerie, Pornic, Préfailles, Paimboeuf etc. 

 

P1080425 (Large)

  3 block-haus et le sémaphore gardent la pointe Saint-Gildas

 

P1080428 (Large)

  halte à Tharon (sur le trajet Préfailles - Saint-Brevin AR), non loin du périmètre où je surveillais les colons de la Fédération des Amicales Laïques 44 en 1979 en tant que surveillant de baignade (je transportais les bouées dans une Juvaquatre)

P1080430 (Large)

 midi, la marée baisse depuis déjà 3h, il est grand temps pour ce porte-conteneur CMA CGM de rejoindre Montoir

 

P1080434 (Large)

 

P1080435 (Large)

 

P1080445 (Large)

 

P1080456 (Large)

  un porte conteneur vient d'arriver, un autre part (chargé à bloc)

zoom 24X : il est à 8 ou 9 kms

 

P1080451 (Large)

 

P1080471 (Large)

  c'était cet après-midi

scène intemporelle et universelle

P1080478 (Large)

 

P1080511 (Large)

 

P1080521 (Large)

  mais quel animal fait ces crottes de sable ?

 

P1080523 (Large)

  le voilà (ci-dessus et ci-dessous)

recherché par les pêcheurs !

 

P1080524 (Large)

 

P1080527 (Large)

  pêcheurs de crevettes (microcospiques)

 

P1080529 (Large)

  pétrolier (attendant la marée haute)

 

P1080530 (Large)

autre pétrolier waiting for

(et windsurfer bien caché, à au moins 10 kms de la côte)

Partager cet article

27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 20:27

P1080354 (Large)

peut-on rivaliser ?

des gammes de gris, bleus, blancs, polis pendant des décennies

des êtres décidés à crachouiller un logis hélicoïdal de longue durée et d'autres, décidés à réjouir le palais et à offrir leur coquille nacrée pour embellir le collier de Madame

 

P1080359 (Large)

 

P1080361 (Large)

  des roches hercyniennes, du vent et des vagues

 

P1080362 (Large)

 

P1080365 (Large)

 

P1080370 (Large)

  mytili et conchyli

 

P1080447 (Large)

 

P1080448 (Large)

 

P1080477 (Large)

 

P1080480 (Large)

 

P1080498 (Large)

aigrette au bord de l'océan : oui ? c'est pourquoi ?

Partager cet article

27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 20:19

P1080380 (Large)

  Defoe, Chateaubriand, Hugo, Baudelaire, Conrad, Melville, Loti, Verne, Woolf, Coloane, la liste des écrivains de la mer est interminable (Etonnants Voyageurs, à Saint-Malo, se termine demain)

Poseidon : trop fort

P1080385 (Large)

 

P1080384 (Large)

 

P1080386 (Large)

 

P1080390 (Large)

 

P1080392 (Large)

 

P1080393 (Large)

 

P1080395 (Large)

 

P1080401 (Large)

 

Partager cet article

27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 19:46

P1080371 (Large)

le meilleur commentaire de ces photos que j'ai prises hier et aujourd'hui, entre Préfailles et Saint-Brevin, c'est sans doute Jonathan Livingstone le goëland de Richard Bach

 

P1080421 (Large)

 

P1080373 (Large)

 

P1080375 (Large)

 

P1080413 (Large)

 

P1080417 (Large)

 

P1080420 (Large)

 

P1080422 (Large)

 

P1080423 (Large)

 

P1080454 (Large)

 

P1080458 (Large)

 

P1080462 (Large)

 

P1080469 (Large)

 

 

Partager cet article

20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 21:36

P1010851 (Large)

La 6ème édition du Festival Zegny’Zo vient de se dérouler du 16 au 20 mai 2012 à Diego Suarez. Ce festival international des arts de la rue est organisé par la compagnie de théâtre Zolobe, en partenariat avec la Commune Urbaine et l’Alliance Française de Diego-Suarez. 12 compagnies, soit 55 artistes (musiciens, danseurs, acrobates...) de France, de La Réunion, du Mozambique et de Madagascar, auxquelles s'ajoutent des groupes de musique nationaux de Tamatave, du grand Sud de Madagascar et de Tananarive et 15 compagnies locales. Le thème 2012, c'est «1, 2, 3... Quartiers !» avec plus de 80 spectacles gratuits joués dans les rues, dans les quartiers de la ville (Place kabary, Tanambao/Tsena et Morafeno), et au détour des places (cirque et danse Place de l'hôtel de Ville)
Parmi les artistes prévus : DS Velively, Etweky, l’association Zolobe, Monique & Jeannot, Paul Bloas
La grande parade réunira les quartiers le samedi 19 mai dans l'après-midi, Place de l'Indépendance. Les festivités se poursuivront sur une grande scène Place de l'Indépendance jusqu'au 20 mai.
Le festival Zegny'zo se veut le fer de lance d'une dynamique d'échanges, de rencontres, de coopération, de collaboration de tous les acteurs de la scène culturelle de Madagascar qui se manifeste à travers son ouverture aux artistes, aux structures, aux partenaires institutionnels, aux publics et aux autres festivals de la zone Océan Indien. Cette ouverture se concrétisera au cours de cette édition par des tables rondes « Les matins du festival » auxquelles les artistes présents sont invités à venir débattre sur la problématique de l'organisation de festivals et autres évènements culturels à Madagascar. Des débats permettront d'échanger sur les problèmes rencontrés et les solutions trouvées. Seront notamment présents à ces ateliers les organisateurs des festivals REBEKE à Tsihombe, MITSAKA à Tamatave, KABIRY d' Ambilobe, ainsi que des représentants du Centre culturel de Maputo, au Mozambique.
http://latribune.cyber-diego.com/culture/664-zegnyzo-2012-cest-partin.html
Tarika Sammy a donné à l'Alliance un concert intimiste, riche des sonorités des instruments traditionnels malgaches et de ceux de l'électronique actuelle.
Paul Bloa a réalisé deux oeuvres monumentales au rythme de la musique de Zolobe, sur deux panneaux de bois d'un mètre sur quatre environ.

Je ne suis pas sur place mais j'ai gardé un excellent souvenir de mes rencontres avec Floriane Gaber, avec Paul Bloas (voir ici articles zegny'zo du 12 juin 2011 et Paul Bloas du 18 octobre 2010), avec les comédiens, danseurs, clowns et musiciens de Zolobe. Depuis le début de la semaine, je reçois de plus de Diego des mails et SMS enthousiastes. Au moment où Zegny'zo 2012 se termine, je poste donc successivement dans cet article :

- des photos de Zegny'zo 2011

- le programme 2012

- des fragments de l'article de la Tribune de Diego (ci-dessus) avec une photo de Tarika Sammy et plusieurs photos du travail de Paul Bloas ces dernières semaines

- des captures d'écran du documentaire "Faites le mur" de Banksy afin de rapprocher leurs street arts respectifs

- des photos prises à Nantes la semaine dernière

 

P1010852 (Large)

Place de l'indépendance, mai 2011

 

P1010885 (Large)

 

P1010888 (Large)

 

P1010892 (Large)

Avec Julien Delime devant l'hôtel de ville

 

P1010894 (Large)

 

P1010916 (Large)

 

P1010920 (Large)

 

P1010936 (Large)

 

P1010941 (Large)

 

P1080306 (Large)

 

P1080304 (Large)

 

P1080300 (Large)

 

P1080301 (Large)

 

P1080302 (Large)

 

P1080303 (Large)

 

P1080305 (Large)

 

P1080307 (Large)

 

tarika-sammy diego-suarez 2012 03

Tarika Sammy et Clara (photo La Tribune de Diego)

 je les avais rencontrés en 2011 et avais fait des photos mais impossible de remettre la main dessus

valiha, violon traditionnel avec archet, flûte basse, flûte traversière, kayamb, koritsana, kabosy (guitare, prononcer kabouss)

paul-bloas diego-suarez 2012 06

fascinant : Paul Bloas au travail

paul-bloas diego-suarez 2012 07

 

paul-bloas diego-suarez 2012 11

 

paul-bloas diego-suarez 2012 12

 

paul-bloas diego-suarez 2012 13

 

paul-bloas diego-suarez 2012 18

 

vlcsnap-2012-05-03-21h09m37s227

captures d'écran : Faites le mur (Banksy)

 

vlcsnap-2012-05-03-21h11m00s35

 

vlcsnap-2012-05-03-21h12m09s212

 

vlcsnap-2012-05-03-21h13m08s37

 

vlcsnap-2012-05-03-21h12m26s127

 

vlcsnap-2012-05-03-21h18m29s172

 

vlcsnap-2012-05-03-21h18m44s73

 

P1080065 (Large)-copie-1

Nantes

 

P1080072 (Large)

Nantes

Partager cet article

20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 17:42

P1080250 (Large)

becasseau variable

petite balade mardi dernier de l'Ermitage au nez de chien (Mindin), du sud vers le nord puis come back

autrement dit, les plages de Saint-Brevin les pins et de Saint-Brevin l'océan

becasseau

 

 

P1080210 (Large)

  force 5, les kite-surfs étaient sortis

 

P1080211 (Large)

 

P1080212 (Large)

 

P1080218 (Large)

  le paquebot commandé par Khadafi est toujours là 

P1080219 (Large)

  le Divina est dans la forme Joubert, le lendemain il sera parti

 

P1080225 (Large)

 

P1080248 (Large)

 

P1080257 (Large)

 Les bécasseaux sont des limicoles protégés ; ils courent et picorent très rapidement dans la vase

Derrière eux : des huîtriers-pies

gravelot

  bien cachés parmi les becasseaux : des pluviers grand-gravelots !

 

gravelot-copie-1

  pas de bagarre entre huitriers-pies et gravelots : il y a suffisamment de moules, coques, crevettes, crabes, vers, gastéropodes pour tous dans la vase de l'estuaire

 

huitrier pie1

 

huitrier pie2

 

huitrier pie3

 

P1080257 (Large)

 

P1080262 (Large)

  2 grands cormorans en grande discussion

 

P1080266 (Large)

  une mouette : pause entre 2 campagnes de pêche

 

P1080273 (Large)

 

P1080277 (Large)

windsurf à roulettes

 

P1080297 (Large)

 

P1080298 (Large)

Partager cet article

20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 13:49

P1070037 (Large)

Deuche dans une rue de Tana le 28 février dernier. J'ai pris cette photo par la fenêtre de mon taxi qui était ...une 2cv.

 

988-350x350

 

Depuis jeudi a lieu à Chateaubriant (44) les 19è rencontres nationales des 2 cv clubs. Les deuches sont plus de 3000 et viennent de plusieurs pays.
41 années de commercialisation (1948-1989) : record absolu en France. En 2007, 67% des français l'ont élue voiture du siècle.
Plus de 5 millions d'exemplaires construits. On en trouve encore 400 000 en France dont 80 000 roulent. Bien que je n'aie pas d'enregistrement audio pour faire déguster le roucoulement léger et clair de son moteur au vilebrequin forgé à la main, de vidéo pour donner à voir les gracieux déhanchements de cette acrobate du roulis et du tangage, je poste à nouveau quelques photos pour célébrer l'héroïne du jour. Certaines sont des captures d'écran d'un documentaire de France 5 que j'avais enregistré le 10 juin 2008. D'autres viennent du JT 13h de TF1 d'avant-hier.
Le 1er article 2cv de ce blog date du 24 décembre 2011 et dès le lendemain, j'avais ce commentaire de Brigitte C. (merci !) : "merci - moi qui n'aime pas les voitures - ah celle là, et puis il y a la vraie, celle de la tôle ondulée et des demi-vitres - nous avions battu une land rover sur un mauvais terrain, mais les bosses ! Commentaire n°1 posté par brigitte C le 25/12/2011 à 15h25"
http://www.wideo.fr/video/57f1dd662dfs.html
http://www.wideo.fr/video/iLyROoafY7am.html
http://videos.tf1.fr/jt-13h/chateaubriant-la-capitale-de-la-2cv-7255498.html
http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Chateaubriant.-Une-2-CV-en-chocolat-de-plus-d-une-tonne-cassee-en-mille-morceaux_40783-2078550_actu.Htm
Une 2 CV en chocolat noir confectionnée par des élèves d’un lycée professionnel de Saint-Nazaire. Les morceaux de la voiture ont été vendus au public, ce samedi, à Châteaubriant.
Ce samedi 19 mai 2012, peu après midi, sous un barnum du champ de foire à Châteaubriant, Alain Hunault, maire, a donné un coup de marteau sur le capot d’une œuvre d’art d’1,2 tonne : une 2 CV en chocolat !
Pneu, capot, aile… Dix artisans chocolatiers de la région Pays de la Loire ont, chacun, fabriqué une partie de la voiture. L’assemblage de toutes les pièces a été réalisé par onze élèves en CAP « chocolatier » du lycée des métiers de l’hôtellerie et de la restauration Sainte-Anne, à Saint-Nazaire.
Plus de 4 000 heures de travail ont été nécessaires pour faire à l’identique une bonne vieille 2 CV. Chaque morceau de chocolat a été vendu au public, massé derrière les barrières et enthousiaste. Le bénéfice obtenu servira à construire une école au Cameroun.

 

chocolat 2cv

(photo Ouest-France)

 

P1070351 (Large)

4 photos du magazine Deuche (prises dans mon hôtel "La Belle Aventure" à Diego début mars)

 

P1070353 (Large)

 

P1070356 (Large)

 

P1070358 (Large)

 

vlcsnap-2012-03-18-21h38m15s144

6 captures d'écran du documentaire de France 5 de Vincent Amouroux et Gilles Gautheron le 10 juin 2008

 

vlcsnap-2012-03-18-21h40m59s247

 

vlcsnap-2012-03-18-21h42m55s128

un des protos de 1937

 

vlcsnap-2012-03-18-22h04m09s63

 

vlcsnap-2012-03-18-22h09m08s241

 

vlcsnap-2012-03-18-22h09m16s66

  une 2cv Sahara de 1965 (2 moteurs)

 

vlcsnap-2012-05-20-13h08m13s2

4 captures d'écran du JT TF1

 

vlcsnap-2012-05-20-13h08m20s69

 

vlcsnap-2012-05-20-13h20m35s0

 

vlcsnap-2012-05-20-13h22m00s78

 

Ces extraits des Champs d'honneur de Jean Rouaud parlant de son grand-père (4è section, 1ère partie) valent pour le mien au volant de sa deudeuche :
«  De fait il fumait bien son champ de tabac à lui seul, allumant chaque cigarette avec le mégot de la précédente, ce qui, quand il conduisait, embarquait la 2CV dans un rodéo improvisé. Le mégot serré entre le pouce et l'index de la main droite, la cigarette nouvelle au coin des lèvres, il fixait attentivement la pointe rougie sans plus se soucier de la route, procédant par touches légères, tirant de petites bouffées méthodiques jusqu'à ce que s'élève au point de contact un mince filet de fumée. Alors la tête rejetée en arrière pour ne pas être aveuglé, bientôt environné d'un nuage dense qu'il balayait d'un revers de la main, il soulevait du coude la vitre inférieure battante de la portière, jetait le mégot d'un geste vif et, toujours sans un regard pour la route, donnait un coup de volant arbitraire qui secouaient les passagers en tous sens... »
« ...Comme il roulait au ralenti, les essuie-glaces couplés au moteur se déplaçaient à la vitesse de limaçons baveux, par soubresauts millimétriques, parfois se bloquaient, marquaient une pause, et il fallait donner du poing sur la vitre pour qu'ils reprennent en demi-cercle leur lente marche avant-arrière. Ils dessinaient sur le pare-brise des éventails crasseux qui produisaient l'effet inverse de celui qu'on attendait... »

 

Partager cet article

Published by - dans autos
commenter cet article