Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 21:36

P1010851 (Large)

La 6ème édition du Festival Zegny’Zo vient de se dérouler du 16 au 20 mai 2012 à Diego Suarez. Ce festival international des arts de la rue est organisé par la compagnie de théâtre Zolobe, en partenariat avec la Commune Urbaine et l’Alliance Française de Diego-Suarez. 12 compagnies, soit 55 artistes (musiciens, danseurs, acrobates...) de France, de La Réunion, du Mozambique et de Madagascar, auxquelles s'ajoutent des groupes de musique nationaux de Tamatave, du grand Sud de Madagascar et de Tananarive et 15 compagnies locales. Le thème 2012, c'est «1, 2, 3... Quartiers !» avec plus de 80 spectacles gratuits joués dans les rues, dans les quartiers de la ville (Place kabary, Tanambao/Tsena et Morafeno), et au détour des places (cirque et danse Place de l'hôtel de Ville)
Parmi les artistes prévus : DS Velively, Etweky, l’association Zolobe, Monique & Jeannot, Paul Bloas
La grande parade réunira les quartiers le samedi 19 mai dans l'après-midi, Place de l'Indépendance. Les festivités se poursuivront sur une grande scène Place de l'Indépendance jusqu'au 20 mai.
Le festival Zegny'zo se veut le fer de lance d'une dynamique d'échanges, de rencontres, de coopération, de collaboration de tous les acteurs de la scène culturelle de Madagascar qui se manifeste à travers son ouverture aux artistes, aux structures, aux partenaires institutionnels, aux publics et aux autres festivals de la zone Océan Indien. Cette ouverture se concrétisera au cours de cette édition par des tables rondes « Les matins du festival » auxquelles les artistes présents sont invités à venir débattre sur la problématique de l'organisation de festivals et autres évènements culturels à Madagascar. Des débats permettront d'échanger sur les problèmes rencontrés et les solutions trouvées. Seront notamment présents à ces ateliers les organisateurs des festivals REBEKE à Tsihombe, MITSAKA à Tamatave, KABIRY d' Ambilobe, ainsi que des représentants du Centre culturel de Maputo, au Mozambique.
http://latribune.cyber-diego.com/culture/664-zegnyzo-2012-cest-partin.html
Tarika Sammy a donné à l'Alliance un concert intimiste, riche des sonorités des instruments traditionnels malgaches et de ceux de l'électronique actuelle.
Paul Bloa a réalisé deux oeuvres monumentales au rythme de la musique de Zolobe, sur deux panneaux de bois d'un mètre sur quatre environ.

Je ne suis pas sur place mais j'ai gardé un excellent souvenir de mes rencontres avec Floriane Gaber, avec Paul Bloas (voir ici articles zegny'zo du 12 juin 2011 et Paul Bloas du 18 octobre 2010), avec les comédiens, danseurs, clowns et musiciens de Zolobe. Depuis le début de la semaine, je reçois de plus de Diego des mails et SMS enthousiastes. Au moment où Zegny'zo 2012 se termine, je poste donc successivement dans cet article :

- des photos de Zegny'zo 2011

- le programme 2012

- des fragments de l'article de la Tribune de Diego (ci-dessus) avec une photo de Tarika Sammy et plusieurs photos du travail de Paul Bloas ces dernières semaines

- des captures d'écran du documentaire "Faites le mur" de Banksy afin de rapprocher leurs street arts respectifs

- des photos prises à Nantes la semaine dernière

 

P1010852 (Large)

Place de l'indépendance, mai 2011

 

P1010885 (Large)

 

P1010888 (Large)

 

P1010892 (Large)

Avec Julien Delime devant l'hôtel de ville

 

P1010894 (Large)

 

P1010916 (Large)

 

P1010920 (Large)

 

P1010936 (Large)

 

P1010941 (Large)

 

P1080306 (Large)

 

P1080304 (Large)

 

P1080300 (Large)

 

P1080301 (Large)

 

P1080302 (Large)

 

P1080303 (Large)

 

P1080305 (Large)

 

P1080307 (Large)

 

tarika-sammy diego-suarez 2012 03

Tarika Sammy et Clara (photo La Tribune de Diego)

 je les avais rencontrés en 2011 et avais fait des photos mais impossible de remettre la main dessus

valiha, violon traditionnel avec archet, flûte basse, flûte traversière, kayamb, koritsana, kabosy (guitare, prononcer kabouss)

paul-bloas diego-suarez 2012 06

fascinant : Paul Bloas au travail

paul-bloas diego-suarez 2012 07

 

paul-bloas diego-suarez 2012 11

 

paul-bloas diego-suarez 2012 12

 

paul-bloas diego-suarez 2012 13

 

paul-bloas diego-suarez 2012 18

 

vlcsnap-2012-05-03-21h09m37s227

captures d'écran : Faites le mur (Banksy)

 

vlcsnap-2012-05-03-21h11m00s35

 

vlcsnap-2012-05-03-21h12m09s212

 

vlcsnap-2012-05-03-21h13m08s37

 

vlcsnap-2012-05-03-21h12m26s127

 

vlcsnap-2012-05-03-21h18m29s172

 

vlcsnap-2012-05-03-21h18m44s73

 

P1080065 (Large)-copie-1

Nantes

 

P1080072 (Large)

Nantes

Partager cet article

20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 17:42

P1080250 (Large)

becasseau variable

petite balade mardi dernier de l'Ermitage au nez de chien (Mindin), du sud vers le nord puis come back

autrement dit, les plages de Saint-Brevin les pins et de Saint-Brevin l'océan

becasseau

 

 

P1080210 (Large)

  force 5, les kite-surfs étaient sortis

 

P1080211 (Large)

 

P1080212 (Large)

 

P1080218 (Large)

  le paquebot commandé par Khadafi est toujours là 

P1080219 (Large)

  le Divina est dans la forme Joubert, le lendemain il sera parti

 

P1080225 (Large)

 

P1080248 (Large)

 

P1080257 (Large)

 Les bécasseaux sont des limicoles protégés ; ils courent et picorent très rapidement dans la vase

Derrière eux : des huîtriers-pies

gravelot

  bien cachés parmi les becasseaux : des pluviers grand-gravelots !

 

gravelot-copie-1

  pas de bagarre entre huitriers-pies et gravelots : il y a suffisamment de moules, coques, crevettes, crabes, vers, gastéropodes pour tous dans la vase de l'estuaire

 

huitrier pie1

 

huitrier pie2

 

huitrier pie3

 

P1080257 (Large)

 

P1080262 (Large)

  2 grands cormorans en grande discussion

 

P1080266 (Large)

  une mouette : pause entre 2 campagnes de pêche

 

P1080273 (Large)

 

P1080277 (Large)

windsurf à roulettes

 

P1080297 (Large)

 

P1080298 (Large)

Partager cet article

20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 13:49

P1070037 (Large)

Deuche dans une rue de Tana le 28 février dernier. J'ai pris cette photo par la fenêtre de mon taxi qui était ...une 2cv.

 

988-350x350

 

Depuis jeudi a lieu à Chateaubriant (44) les 19è rencontres nationales des 2 cv clubs. Les deuches sont plus de 3000 et viennent de plusieurs pays.
41 années de commercialisation (1948-1989) : record absolu en France. En 2007, 67% des français l'ont élue voiture du siècle.
Plus de 5 millions d'exemplaires construits. On en trouve encore 400 000 en France dont 80 000 roulent. Bien que je n'aie pas d'enregistrement audio pour faire déguster le roucoulement léger et clair de son moteur au vilebrequin forgé à la main, de vidéo pour donner à voir les gracieux déhanchements de cette acrobate du roulis et du tangage, je poste à nouveau quelques photos pour célébrer l'héroïne du jour. Certaines sont des captures d'écran d'un documentaire de France 5 que j'avais enregistré le 10 juin 2008. D'autres viennent du JT 13h de TF1 d'avant-hier.
Le 1er article 2cv de ce blog date du 24 décembre 2011 et dès le lendemain, j'avais ce commentaire de Brigitte C. (merci !) : "merci - moi qui n'aime pas les voitures - ah celle là, et puis il y a la vraie, celle de la tôle ondulée et des demi-vitres - nous avions battu une land rover sur un mauvais terrain, mais les bosses ! Commentaire n°1 posté par brigitte C le 25/12/2011 à 15h25"
http://www.wideo.fr/video/57f1dd662dfs.html
http://www.wideo.fr/video/iLyROoafY7am.html
http://videos.tf1.fr/jt-13h/chateaubriant-la-capitale-de-la-2cv-7255498.html
http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Chateaubriant.-Une-2-CV-en-chocolat-de-plus-d-une-tonne-cassee-en-mille-morceaux_40783-2078550_actu.Htm
Une 2 CV en chocolat noir confectionnée par des élèves d’un lycée professionnel de Saint-Nazaire. Les morceaux de la voiture ont été vendus au public, ce samedi, à Châteaubriant.
Ce samedi 19 mai 2012, peu après midi, sous un barnum du champ de foire à Châteaubriant, Alain Hunault, maire, a donné un coup de marteau sur le capot d’une œuvre d’art d’1,2 tonne : une 2 CV en chocolat !
Pneu, capot, aile… Dix artisans chocolatiers de la région Pays de la Loire ont, chacun, fabriqué une partie de la voiture. L’assemblage de toutes les pièces a été réalisé par onze élèves en CAP « chocolatier » du lycée des métiers de l’hôtellerie et de la restauration Sainte-Anne, à Saint-Nazaire.
Plus de 4 000 heures de travail ont été nécessaires pour faire à l’identique une bonne vieille 2 CV. Chaque morceau de chocolat a été vendu au public, massé derrière les barrières et enthousiaste. Le bénéfice obtenu servira à construire une école au Cameroun.

 

chocolat 2cv

(photo Ouest-France)

 

P1070351 (Large)

4 photos du magazine Deuche (prises dans mon hôtel "La Belle Aventure" à Diego début mars)

 

P1070353 (Large)

 

P1070356 (Large)

 

P1070358 (Large)

 

vlcsnap-2012-03-18-21h38m15s144

6 captures d'écran du documentaire de France 5 de Vincent Amouroux et Gilles Gautheron le 10 juin 2008

 

vlcsnap-2012-03-18-21h40m59s247

 

vlcsnap-2012-03-18-21h42m55s128

un des protos de 1937

 

vlcsnap-2012-03-18-22h04m09s63

 

vlcsnap-2012-03-18-22h09m08s241

 

vlcsnap-2012-03-18-22h09m16s66

  une 2cv Sahara de 1965 (2 moteurs)

 

vlcsnap-2012-05-20-13h08m13s2

4 captures d'écran du JT TF1

 

vlcsnap-2012-05-20-13h08m20s69

 

vlcsnap-2012-05-20-13h20m35s0

 

vlcsnap-2012-05-20-13h22m00s78

 

Ces extraits des Champs d'honneur de Jean Rouaud parlant de son grand-père (4è section, 1ère partie) valent pour le mien au volant de sa deudeuche :
«  De fait il fumait bien son champ de tabac à lui seul, allumant chaque cigarette avec le mégot de la précédente, ce qui, quand il conduisait, embarquait la 2CV dans un rodéo improvisé. Le mégot serré entre le pouce et l'index de la main droite, la cigarette nouvelle au coin des lèvres, il fixait attentivement la pointe rougie sans plus se soucier de la route, procédant par touches légères, tirant de petites bouffées méthodiques jusqu'à ce que s'élève au point de contact un mince filet de fumée. Alors la tête rejetée en arrière pour ne pas être aveuglé, bientôt environné d'un nuage dense qu'il balayait d'un revers de la main, il soulevait du coude la vitre inférieure battante de la portière, jetait le mégot d'un geste vif et, toujours sans un regard pour la route, donnait un coup de volant arbitraire qui secouaient les passagers en tous sens... »
« ...Comme il roulait au ralenti, les essuie-glaces couplés au moteur se déplaçaient à la vitesse de limaçons baveux, par soubresauts millimétriques, parfois se bloquaient, marquaient une pause, et il fallait donner du poing sur la vitre pour qu'ils reprennent en demi-cercle leur lente marche avant-arrière. Ils dessinaient sur le pare-brise des éventails crasseux qui produisaient l'effet inverse de celui qu'on attendait... »

 

Partager cet article

Published by - dans autos
commenter cet article
11 mai 2012 5 11 /05 /mai /2012 20:26

avocettes1

 Trois avocettes entourent une mouette rieuse

 

avocettes2

  concours de beauté

 

aigrette1

  une aigrette consent devant l'objectif

 

aigrette2

  seule en son miroir

je m'appelle Echo

  tadornes1

tadornes de Belon

 

tadornes2

 

heron envol

  et moi je m'envole quand je vois un journaliss

 

P1080155 (Large)

 

P1080156 (Large)

 

P1080161 (Large)

 

P1080162 (Large)

 

 

P1080164 (Large)

cables, haubans, palans, piles, pylônes, portée, ponts, pontons, tablier, treuil, grues, croisillons, franchissement, travées, flèches

 

P1080165 (Large)

 

P1080168 (Large)

tic-tac

inversion

étale

la mer ne descend plus, elle monte

P1080169 (Large)

le MSC Divina qui sera livré à la fin du mois

330 m de long

je me souviens du temps où j'avais 22 ans

où je nettoyais les cales après le lancement d'un navire

des cales de 550 mètres de long encombrées de morceaux d'acier de plusieurs kilos, d'algues, de vase, à l'aide d'un tuyau épuisant de 10 à 20 kgs de pression

si je ne le tenais pas fermement je valdinguais en arrière de plusieurs mètres

je me levais à 4h du mat', 24h après j'avais le droit de dormir, car il n'y avait que 24h avant le démarrage d'un nouveau chantier

c'était l'époque des 4 supertankers de 500 000 tonnes (1972-3)

 

P1080171 (Large)

  ce navire de croisière, le X32, identique au MSC Divina, a été commandé par Khadafi et cherche acquéreur

les chantiers navals nazairiens ont choisi de le terminer mais pour qui ?

 

P1080172 (Large)

  ce navire suédois de 140 m de long transporte 2080 véhicules (assemblés à Vigo en Espagne) et les livre selon le procédé Roll On - Roll Off

 

P1080175 (Large)

  ce machaon a consenti au cliché qui l'immortalise

c'était au bord du goudron hier soir vers 19h

il m'attendait

 

P1080180 (Large)

  et cette chenille, dans les prochains jours

sera papillon

 

P1080176 (Large)

  trèfle

P1080179 (Large)

Partager cet article

11 mai 2012 5 11 /05 /mai /2012 19:20

P1080075 (Large)

l'estuaire c'est la rencontre
c'est la rencontre de la terre de l'océan du ciel du vent et du fleuve
d'une chenille et d'un machaon
d'un nuage et de son reflet
d'une avocette et d'un oil and chemical tanker
d'un veau d'une semaine et d'une raffinerie
d'un concert de grenouilles et du vol lourd des hérons
de coquillages et de joncs
d'une mouette et d'un palace flottant
l'estuaire c'est la rencontre des pavillons du bout du monde et des abeilles

l'estuaire c'est la rencontre avec la ronde des étreintes et des rendez-vous

 

P1080078 (Large)

Après Buzay, le canal de la Martinière jusqu'au Migron et le Carnet, je suis allé hier plus loin encore vers l'ouest : de Paimboeuf à Mindin AR

Cette carte postale rappelle qu'en ces lieux, il y a moins d'un siècle, on réparait encore, à Paimboeuf, des trois-mâts.

La légende raconte qu'en 1839, Jules verne âgé de 11 ans, aurait fugué pour partir sur un trois-mâts et que son père l'aurait rattrapé in extrémis ici à Paimboeuf ; dans ses textes autobiographiques, l'écrivain ne dit rien de tel, mais qu'il ait exploré de fond en comble et en douce un vrai trois-mâts à cet âge-là, ce serait bien son genre.

ci-dessus : jadis

ci-dessous ; en 2012

P1080079 (Large)

 

P1080080 (Large)

 

P1080081 (Large)

  à Paimboeuf toujours, cette sculpture de Christian Champin intitulée "Trio indignados"

 

P1080082 (Large)

 

P1080085 (Large)

  Après Corsept, j'ai eu du mal à trouver le chemin qui mène à la digue. Plusieurs kilomètres inutiles et finalement j'ai pu longer la Loire en marchant dans les chardons et les flaques boueuses, là où, dans quelques années, passera le sentier définitif de Loire à vélo. Ci-dessus, le gazier portugais Berceo.

 

P1080086 (Large)

  Donges : sphères de gaz liquéfié

  P1080103 (Large)

 la maman a vêlé il y a 15 jours et ce petit veau a toujours soif

 

P1080104 (Large)

  dans l'estuaire, la pêche au carrelet (mulets, anguilles, soles) existe toujours avec la cabane, le ponton et le filet carré manoeuvré par un treuil

 

P1080105 (Large)

  Le Norient Saturn est un chemical tanker chypriote de 180 mètres

2 abeilles l'aident à manoeuvrer

 

P1080106 (Large)

  un vraquier chinois au terminal charbonnier de Montoir

 

P1080107 (Large)

  Le Kronviken est un pétrolier norvégien de 249 mètres et de 61000 tonnes (le chenal est dragué à 16 mètres de profondeur jusqu'à Donges)

 

P1080108 (Large)

Je suis encore à 10 kms de Saint-Brévin (zoom X24)

 

P1080111 (Large)

le Gennaro Levoli (Marnavi) est un chemical tanker de 17000 tonnes

ici flanqué de 2 abeilles 

 

P1080112 (Large)

  j'ai marché des heures le long de cette digue dans l'amitié des batraciens, des insectes, des ragondins, des papillons, des aigrettes, des hérons cendrés ; j'ai fait fuir des alouettes, des accenteurs, des mésanges ; souvent à la dernière minute : même pas peur !

 

P1080149 (Large)

  qui va là ? des navires, un pont, des pontons, des toues et futreaux, des oiseaux migrateurs, le grand métissage

 

P1080115 (Large)

 

P1080148 (Large)

 

P1080151 (Large)

 

P1080154 (Large)

à suivre

Partager cet article

1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 21:00

P1070964 (Large)

  Renault NN 6cv de 1924

Alors que la plupart des voitures présentes ont la conduite à droite, cette NN est une conduite à gauche

 

P1080006 (Large)

  démarrage au quart de tour (allumage par magnéto)

 

P1080007 (Large)

le tableau de bord de la NN

 

P1070968 (Large)

  Renault EK ou FK 1912 (genre taxi de la Marne)

 

P1070969 (Large)

  pas besoin de sortir du véhicule pour remettre de l'eau dans le radiateur

 

P1070983 (Large)

  Renault Monasix

P1070994 (Large)

  Renault Monaquatre

P1070975 (Large)

  Une Rolland Pilain ! Prestigieuse marque tourangelle

P1070987 (Large)

  Deux roues de secours, c'est plus sûr

P1070988 (Large)

  Des flacons de parfum rangés dans un compartiment en bois précieux, c'est classe

P1070990 (Large)

  Une Rosengart LR 4 !

P1070991 (Large)

  sans aucun doute, le modèle le plus petit de tous les présents

d'une robustesse mécanique légendaire

P1070955 (Large)

  Une ZL (Zedel)

P1070956 (Large)

  klaxon à portée de main dans la Zedel

P1070980 (Large)

  l'heure du départ approche

P1080009 (Large)

  et c'est parti mon kiki

P1080012 (Large)

 

P1080015 (Large)

 

P1080023 (Large)

à bientôt

Partager cet article

Published by - dans autos
commenter cet article
1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 20:46

P1070976 (Large)

  C'était lundi dernier. A Saint-Viaud, près de Paimboeuf, 27 grand-mères s'étaient donné rendez-vous pour ressusciter les années 1910 à 1950. Il ne s'agissait pas de riches collectionneurs ou d'une opération financée par une collectivité locale mais de l'initiative de passionnés de voitures anciennes et de leurs associations. Les robots ont beau avoir envahi les chaines d'assemblage, les gadgets ont beau avoir conquis les tableaux de bord, les conseillers de clientèle incompétents et obséquieux ont beau avoir proliféré dans les garages, le goût du travail mécanique fait à la main, pour l'amour de l'art, pour savoir comment ça marche, pour déployer son ingéniosité, pour réussir à réparer quand même, pour rivaliser avec Prométhée, pour empêcher l'oubli est toujours là. Il n'y a plus guère qu'en Angleterre dans l'atelier Morgan (165 personnes) que l'on continue aujourd'hui à assembler à la main une voiture inchangée depuis 1936 avec un chassis en bois que n'effraie aucun crash test.

Je ne sais si un ordre présidait au stationnement lundi 30 avril sur le parking de Saint-Viaud, mais pour plus de clarté, j'ai finalement choisi l'ordre alphabétique par marques. La 1ère photo est donc celle d'une Chenard et Walcker, voiture victorieuse aux 24h du Mans dans les premières éditions (années 20).

P1070977 (Large)

 

P1070957 (Large)

  Citroën B12

P1070958 (Large)

  Citroën B2

P1070996 (Large)

  Citroën C4

P1070998 (Large)

  le tableau de bord de la C4 avait une montre

P1070970 (Large)

  De Dion Bouton

P1070989 (Large)

 

P1070954 (Large)

  Ford

P1070971 (Large)

  L'ancêtre de l'expo : une Ford T de 1911. Mon grand-père en assembla des centaines identiques dans son atelier de La Coruña de 1920 à 1932. Dans un état impeccable : le laiton et le cuivre rutilent, le cuir sent bon, le moteur ronronne.

P1070973 (Large)

  le levier à droite du volant, c'est l'accélérateur ; la pédale de gauche, c'est la boîte de vitesses

 

P1070974 (Large)

  rayons en bois !

P1080002 (Large)

 

P1080003 (Large)

  le générateur d'acétylène (pour les phares)

P1070953 (Large)

  Hotchkiss

P1070960 (Large)

  autre Hotchkiss

P1070959 (Large)

une SS One de 1931, rebaptisée Jaguar à l'approche de la 2è guerre mondiale

cette voiture a couru aux 24h du Mans et dans le rallye de Monte-Carlo (en 1934 et 35)

(SS = Swallow Sidecar Company)

P1070961 (Large)

  Je ne suis pas parvenu à identifier ce modèle

P1070962 (Large)

  Peugeot 202 (modèle répandu pendant mon enfance)

 

P1070965 (Large)

  Peugeot 402 (elle atteignait 130 km/h, vitesse élevée pour une berline de série d'avant-guerre)

 

P1070966 (Large)

  Peugeot 201de 1929

P1070967 (Large)

Peugeot 201de 1932

(à suivre)

Partager cet article

Published by - dans autos
commenter cet article
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 15:36

P1070850 (Large)

En bas de chez moi, à 200 mètres, vers l'est , commence un chemin qui traverse sous-bois et zones humides à quelques centaines de mètres de La Loire et qui fait le bonheur de toute une faune, toute une flore et de nombreux randonneurs. ça commence par des insectes colorés qui s'offrent aux oiseaux qui ont un petit creux.

 

P1070856 (Large)

  partout des campanules jacinthes sauvages

 

P1070857 (Large)

  partout des ficaires

P1070869 (Large)

  partout des genêts

P1070872 (Large)

  partout des pâquerettes

P1070874 (Large)

  partout des graines et des chatons sur le départ

P1070866 (Large)

et on arrive bientôt, avant Bouguenais, à l'Observatoire ornithologique

déjà depuis un moment, des oiseaux de toutes les tailles, de toutes les couleurs, bien cachés dans les feuillages, multipliaient les trilles, les triolets, les mordants, parcouraient les gammes chromatiques et diatoniques, majeures et mineures, les répertoires d'airs d'opéra et d'opérettes, sifflotaient piano forte et moderato cantabile des mélodies à mettre les compositeurs contemporains les plus créatifs au bord de la syncope, voire à leur faire rendre, après une pause, le dernier soupir.

 

P1070871 (Large)

  pédagogique

P1070873 (Large)

  écolo

P1070875 (Large)

  éducatif

colverts

  les  3 colverts : ça pourrait être un conte de Grimm ou d'Andersen

 

cormoran

un cormoran : eau douce, eau salée, eau saumâtre, toute eau lui convient du moment qu'elle est poissonneuse

heureusement il rate souvent ses proies pendant ses plongées

 

foulque

  une foulque macroule

 

ragondin

 un ragondin dit aussi castor des marais (on voit ses incisives oranges)

100% herbivore

P1070890 (Large)

si on continue le chemin après l'observatoire ornitho, on arrive à la Loire

et que voit-on là-bas au loin ? le pont de Cheviré !

Partager cet article

22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 20:08

P1070755 (Large)

un jour sur ses longs pieds emmanché d'un long cou

 

P1070757 (Large)

il cotoyait une rivière

l'onde était transparente ainsi qu'aux plus beaux jours

ma commère la carpe y faisait mille tours

 

P1070753 (Large)

colvert

pinson

pinson

P1070758 (Large)

au loin là-bas, de l'autre côté de la Loire, c'est la centrale de Cordemais

du charbon et du pétrole transformés en électricité depuis 40 ans

 

P1070762 (Large)

et 15 kms plus loin en aval, j'ai découvert cette éolienne prototype sur le site du Carnet

je copie-colle le topo de 20 minutes (début avril) ; "20'   20 mars 2012  L'éolienne géante inaugurée au Carnet
http://www.20minutes.fr/article/901149/eolienne-geante-inauguree-carnet
Le prototype servira de vitrine à Alstom pour l'équipement de parcs maritimes
«C'est un beau symbole », sourit le président de région Jacques Auxiette (PS). Quinze ans après l'abandon du projet d'implantation d'une centrale nucléaire, le site du Carnet à Frossay accueille depuis ce lundi une éolienne. Et pas n'importe laquelle.
Construite par Alstom, l'Haliade 150 est la plus haute éolienne du monde : 176 m en bout de pale, soit une demi Tour Eiffel. Elle est aussi l'une des plus puissantes avec sa turbine de 6 MW. Elle est surtout la première éolienne française dite off-shore, car destinée à être installée en mer. Autant d'honneurs qui ont justifié le déplacement du ministre de l'Industrie Eric Besson, lundi après-midi, pour son inauguration.
Cette machine repérable de chaque côté de la Loire n'est en fait qu'un prototype. Alstom s'en servira pour tester son fonctionnement « dans un environnement salin, proche de la mer ». Elle restera en test au Carnet pendant cinq ans, puis sera démontée. Un prototype similaire sera également posé en mer en octobre, au large de la Belgique. « Cette éolienne coûte plus cher à installer qu'une éolienne classique, mais son rendement est plus élevé. Elle peut alimenter l'équivalent de 5 000 foyers », explique Patrick Kron, PDG d'Alstom.
L'Haliade 150 pourrait être reproduite par dizaines à partir de 2014, si le constructeur français, associé à EDF, remporte l'appel d'offres sur l'éolien off-shore. Trois consortiums industriels sont en compétition pour équiper cinq parcs maritimes.

 

P1070770 (Large)

  Le lendemain, Eole vous frise fripe froisse ride et plisse la surface de l'eau pour que les ridules vous tremblotent les reflets de feuillages déjà frissonnés et frisotés au-dessus d'eux où des nids piaulent dans les froufrous

 

P1070790 (Large)

j'ai vu et entendu des dizaines de mésanges bleues et charbonnières qui chantaient à tue-tête et à gorge déployée 

couvrant le bruit de mes pas

indifférentes

elles se faisaient la cour et je ne comptais pour rien

je n'avais que le droit de les écouter

P1070820 (Large)

ablettes ? gougeons ? brochets ? perches ? que nenni

ces pêcheurs enragés ne jurent que par l'anguille

ils ont foré la terre, parfois profondément, pour en faire sortir des vers de terre (lombrics) encore endormis par un hivernage justifié

c'est la chaîne alimentaire qui veut ça : les vers mangent de la terre, les anguilles mangent les vers et les hommes mangent les anguilles

nonette

hirondelle ?  mesange nonette ? je ne suis pas parvenu à décider (écluse de Buzay, grossissement 24 X)

 

garzettegarzette

 

heron cendre

  il fut tout heureux et tout aise de rencontrer un limaçon

 

P1070838 (Large)

 

P1070835 (Large)

 dès qu'elles ont vu mon appareil-photo, elles sont venues poser

certaines de figurer sur le prochain emballage de la vache qui rit

 

P1070836 (Large)

  pub pour une marque de laine ? du roquefort ? des sacrifices chrétiens ou musulmans ? des tondeuses à gazon ?

 

P1070842 (Large)

 

P1070849 (Large)

  retour au domicile (du côté de Méséglise ou du côté de Guermantes ?)

  c’est au côté de Méséglise que je dois de rester seul en extase à respirer, à travers le bruit de la pluie qui tombe, l’odeur d’invisibles et persistants lilas

Partager cet article

15 avril 2012 7 15 /04 /avril /2012 22:50

P1070728 (Large)

c'était le 8 et le 15 avril derniers

l'idée m'a pris de longer le Canal de La Martinière à vélo d'abord, à pied ensuite

hâvre de paix, le canal est avant tout une histoire entre le vent, l'océan et la Loire

 

P1070770 (Large)

Long de 15 kms environ entre Le Pellerin et Frossay, il est né en 1892 et a donc 120 ans aujourd'hui. Toutefois, fermé à la navigation en 1959, il a vécu moins de 70 ans en tant que canal navigable. Il servait comme voie de dérivation à la Loire, afin de pallier l'ensablement du fleuve resté sauvage. Il permit donc aux bateaux de remonter de nouveau jusqu'au port de Nantes. Un trafic commercial existait aussi grâce à l'Acheneau au niveau de Buzay (on aperçoit la tour de Buzay au loin).

 

P1070766 (Large)

  En amont, le Canal de la Martinière débute par cette écluse

 

P1070724 (Large)

 

P1070726 (Large)

les boules qui se reflètent, c'est du gui ; le lierre et le gui affectionnent les arbres du canal qui leur donnent le gîte et le couvert 365/365, 7/7 et 24/24

 

P1070727 (Large)

Sisley et Corot auraient adoré l'éventail des verts et la symétrie des reflexions  

 

P1070772 (Large)

 

P1070773 (Large)

  les vannes qui commandent le passage Acheneau / étier vers la Loire

 

P1070777 (Large)

là-bas l'Acheneau se jette dans le Fleuve qui lui même se jette ... dans  l'Atlantique

Comme je descendais des Fleuves impassibles,
Je ne me sentis plus guidé par les haleurs :
Des Peaux-Rouges criards les avaient pris pour cibles,
Les ayant cloués nus aux poteaux de couleurs.

P1070809 (Large)

  cette petite drague-suceuse tente de lutter contre l'envasement des canaux et étiers près de l'écluse de Buzay

 

P1070768 (Large)

  Jean-Jacques eût dit : "Ah voilà de la pervenche ; et c'en était en effet"

 

P1070818 (Large)

  le pont qui enjambe l'Acheneau

 

P1070784 (Large)

"Le vent du Rhin secoue sur le bord les osiers
Et les roseaux jaseurs et les fleurs nues des vignes" (Mai, le joli mai)
en fait de roseaux, ce sont des joncs

P1070779 (Large)

  au milieu de l'Acheneau

 

P1070751 (Large)

C'est bien joli de plonger, de rester en apnée longtemps et de remonter à la surface le ventre plein de délicieux petits poissons crus mais ensuite il faut faire sécher ses plumes et exposer son ventre au soleil pour accélérer la digestion.

Cormorans, j'ai parlé avec des pêcheurs. Entre nous : "ils ne vous aiment pas ! ils disent que s'ils rentrent bredouilles, c'est à cause de vous et ils accusent aussi les ibis"

P1070732

le petit aérodrome proche de l'écluse de Buzay rivalise sans succès avec les migrateurs de Massereau, les cigognes, les hérons cendrés, les hirondelles (revenues début avril cette année!) et toute la gente ailée

 

P1070812 (Large)

sans la machinerie, que serait la batellerie ? rien de tel pour actionner l'écluse que la force mécanique (la vapeur début XXè)

 

P1070738 (Large)

 

P1070739 (Large)

Le Canal de La Martinière connut sa période d'activité la plus intense de 1892 à 1913 avec un trafic de grands voiliers. Puis il devint cimetière de trois-mâts entre 1921 à 1927. Pendant la guerre, il fut occupé par les Allemands, puis par les Américains après la guerre. Depuis les années 1960, il est un outil essentiel pour la régulation hydraulique du Pays de Retz. Evidemment, la pluviométrie annuelle, les intérêts des chasseurs, des pêcheurs, des éleveurs et surtout des producteurs de maïs sont souvent inconciliables...

Aujourd'hui, randonnée pédestre, cyclisme, pêche à la ligne, protection de la faune et de la flore et activités touristiques et sportives (aviron, kayak, canoë) font l'unanimité.

http://projetbabel.org/fluvial/rica_loire-basse-canal.htm
http://museepaysderetz.com/p_la-martiniere-accam.html

Partager cet article