Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 octobre 2011 7 30 /10 /octobre /2011 18:19

P1040673 (Large)

 

Les apprentissages passent par le jeu mais aussi par la réflexion. Cet article fera dans le sérieux : sur quels documents les écoliers et leurs instits s'appuient-ils ?

En CP et en CE1, une fois les extraits de naissance vérifiés, l'année commence par la mise au point de la liste des dates de naissance afin que les anniversaires contribuent à construire la notion du temps qui passe, mais aussi les notions de nom patronymique et de prénom. Les 13 règles de vie de classe élaborées peu à peu en CP sont reprises telles quelles début septembre en CE1.

 

P1040674 (Large)

répartition des tâches en CE1 : distribution et ramassage des cahiers gommes et crayons, poubelle, lavage des mains etc.

 

P1040675 (Large)

les numéros de tel des parents de CP et CE1 : les enfants malades à reconduire chez eux c'est très fréquent

 

512RZ7-5bBL. SS500

un livre bourré de bons conseils et apprécié de maîtresse Zina, de monsieur Mickaël et de monsieur Georges

 

51G7fGuTb4L. SS500

un autre

 

P1050022 (Large)

un autre

 

41rnzSq9PfL. SS500

le livre de chevet de Georgelain

P1050019 (Large)

pour raconter des histoires et des contes, nous nous servons de plusieurs livres (outre Perrault, Grimm, Andersen et les 1001 nuits) : ce recueil qui m'a été offert par une agrégative malgache en 2010 à l'IUFM de la Réunion (Merci!)

 

P1050020 (Large)

ce recueil

 

P1050021 (Large)

Angano ! excellent (angano veut dire conte)

 

P1050033 (Large)

quant à la conteuse de Zolobe qui vient animer parfois notre curiosité d'amateurs d'histoires, elle en connaît des dizaines

 

couv dagobert

terminons par les manuels de lecture et de calcul

L'an dernier, en CP, j'avais choisi Ratus et ses amis

Mais cette année, le nouveau maître de CP, Georges, préfère Je lis avec Dagobert qu'on a en nombre suffisant et les CE1 veulent continuer avec Ratus les premiers mois

 

P1030365 (Large)

 

couv ratus decouvre livres

dans quelques semaines, les CE1 pourront se lancer dans Ratus découvre les livres

(que je n'ai pu rassembler en juillet-août que grâce à Amazon, e-bay, leboncoin et price minister !)

 

P1040637 (Large)

mais la collection qu'on a fini par choisir pour les années qui viennent du CE1 au CM2, c'est L'île aux mots

(avis à ceux qui possèdent des exemplaires inutilisés !)

 

P1040671 (Large)

évidemment, les manuels ne suffisent pas, il faut créer soi-même bcp bcp de matériel en particulier celui du calcul (buchettes, pièces, formes géométriques) et la feuille hebdo du nouveau phonème ; j'ai déjà créé les 30 qui vont jusqu'en février

 

P1030075 (Large)

en maths, évidemment, on a choisi les fichiers Brissiaud

 

P1030267 (Large)

mais ils sont tellement chers et lourds (avec le fret cargo et la douane) qu'en CE1 on va devoir recourir à des photocopies...

 

Partager cet article

Repost0
30 octobre 2011 7 30 /10 /octobre /2011 09:05

P1050600 (Large)

Qu'un peintre expose ses toiles à Ramena et c'est un Evénement sensationnel dont tous les villageois vont parler pendant des semaines.

Cela se passait hier soir : Nicolas Chauvin a obtenu du maire de pouvoir accrocher quelques heures Place du Marché 26 toiles peintes ces 8 derniers mois à Diego et à Ramena

la galerie en ligne de Nicolas : www.nicolas-chauvin.com

 

Revue de presse : Nicolas Chauvin est à Ramena pour son expo présentée en avant-première au coeur du village, place du marché. Ses scènes peintes relèvent le défi le plus difficile qui soit : faire naître en miroir la réalité référentielle environnante, émouvoir et redonner à voir ce que nos yeux, dans leurs habitudes, ne voient plus, mettre en abyme le mariage des couleurs, des tons, des ombres, des reflets, créer avec deux dimensions un monde en profondeur. Grâce à lui, marchands, pêcheurs, visages, marines, paysages de Diego et de Ramena sont à l'honneur de façon inoubliable. Ses oeuvres, visibles au Badamera Café, seront accrochées à l'Alliance Française d'Antsiranana du 7 au 30 novembre. Un rendez-vous à ne pas manquer. Accrochage le 7 novembre à 18h. Vernissage jeudi 10 à 17h

 

tonton georges

tonton Georges

 

tous au filet

tous au filet

 

olivia fusain

Olivia

 

wawa

Wawa

 

a 2 sur la pirogue

à 2 sur la pirogue (lakana)

 

vendeuses de councoun

vendeuses de councoun

 

freddy

Freddy

 

zita

Zita

 

dor et debene

d'or et d'ébène

 

P1050574 (Large)

 

P1050578 (Large)

 

P1050582 (Large)

 

P1050583 (Large)

 

P1050599 (Large)

 

  P1050591 (Large)

 

retour paisible

retour paisible

 

fleur de sel

fleur de sel

 

vendeuses de linge ramena

vendeuses de linge à Ramena

 

maison rouge

maison rouge

 

retour a ramena

retour à Ramena

 

P1050601 (Large)

 

P1050602 (Large)

 

P1050608 (Large)

 

P1050610 (Large)

 

vendeuses de riz

vendeuses de riz

 

P1050544 (Large)

 

P1050616 (Large)

18h, le soleil se couche, un fin croissant de lune horizontal paraît, il est temps de remettre les toiles dans la 4L et de les raccrocher au Badamera Café

 

nicolas ramena trib

Partager cet article

Repost0
21 octobre 2011 5 21 /10 /octobre /2011 14:06

La période du 7 au 14 octobre a été intense pour les écoliers de la Maternelle et de l'école Les Lionceaux à Ramena.

Vendredi 7 fut une journée consacrée aux soins dentaires grâce au Rotary Club de Diego et d'une équipe de cinq dentistes de l'organisation humanitaire Nomade Médical de Dijon. Plus d'une centaine d'élèves ont ainsi bénéficié de soins.

De lundi 10 à vendredi 14, quatre professionnels sont venus de La Réunion pour aider les enfants, les maîtres et les maîtresses : deux institutrices de CP Véronique et Marielle, une orthophoniste Amandine, un éducateur spécialisé Kevin. Il ne s'agissait pas seulement d'apporter du matériel pédagogique, des séries de manuels scolaires et des dons, mais de former les enseignants. Une réflexion approfondie sur les méthodes de lecture, la reconduction de la correspondance scolaire en CP et CE1 (lettres illustrées individuelles) avec l'école de la Grande Ravine à Trois-Bassins, la coordination des tâches entre les trois niveaux de Maternelle et les deux niveaux de Primaire actuels, la réalisation de nouveaux espaces d'affichage dans les classes étaient au programme. D'autres visites (éducateurs, inspecteur primaire, proviseur) ont été à l'origine de nouveaux dons et parrainages. Ces actions désintéressées se poursuivront en fin d'année et dans les années à venir. Avec une telle aide pédagogique, les écoles de Ramena visent plus que jamais l'épanouissement des enfants, leur instruction, leur éducation : faire éclore leur personnalité, leurs talents, leur intelligence, les socialiser, leur faciliter l’apprentissage de la diversité, de la tolérance, du civisme.

www.ramena.org

 

article tribune21oct11 (Large)

les dessins offerts par les CP à leurs correspondants de l'école de la Grande Ravine à Trois-bassins le 11 octobre : un inventaire où les enfants réunionnais qui vivent à 800 mètres d'altitude peuvent découvrir l'univers d'un village de pêcheurs : pêle-mêle pirogues, barques de pêche, phare, poissons (capitaines, barracudas, perroquets), poulpes, calamars, étoiles de mer, crevettes, langoustes, sirènes, fleurs (frangipaniers, bougainvillées) gousses, bambou, raphia, zébus, tortues, lézards, caméléons, crabes, mangues, papayes, corrossols, lune, soleil

P1040847 (Large)

 

P1040848 (Large)

 

P1040849 (Large)

 

P1040850 (Large)

 

P1040851 (Large)

 

P1040852 (Large)

 

P1040853 (Large)

 

  P1040855 (Large)

 

P1040856 (Large)

 

P1040857 (Large)

 

P1040858 (Large)

 

P1040859 (Large)

 

P1040860 (Large)

 

P1040861 (Large)

 

P1040862 (Large)

 

P1040863 (Large)

 

P1040864 (Large)

 

P1040865 (Large)

 

P1040866 (Large)

 

P1040867 (Large)

 

P1040868 (Large)

 

P1040869 (Large)

 

P1040870 (Large)

 

P1040871 (Large)

 

P1040872 (Large)

 

P1040873 (Large)

 

P1040874 (Large)

 

P1040875 (Large)

 

P1040877 (Large)

 

P1040876 (Large)

tous les CP ont signé la lettre

Partager cet article

Repost0
21 octobre 2011 5 21 /10 /octobre /2011 13:32

P1040344 (Large)

  3 octobre : déjà un mois pour les CP

P1040349 (Large)

  3 octobre : les CE1 aiment les puzzles à la récréation

P1040355 (Large)

  Djoma, le gardien, va chercher l'eau pour l'école chaque jour avec une charrette zébu

P1040714 (Large)

  12 octobre : Abelinoh a 7 ans, Edwige a fabriqué pour lui un énorme gateau à la crème

P1040749 (Large)

  mademoiselle Lauricia sait qu'il y a un [r] dans son nom : est-il roulé ou grasseyé ?

P1040753 (Large)

  Nathalya est venue faire l'exercice de calcul

P1040755 (Large)

  photo de classe le 10 octobre en CE1 : le petit oiseau va sortir

P1040827 (Large)

  Au fond de la classe, parrain Vincent et marraine Cécile sont venus de la Réunion pour voir leur filleul Ricardo

P1040832 (Large)

  Pendant que maîtresse Véronique (CP L'étang Salé les hauts) explique, Nathalya ne suit pas !!

 

P1040834 (Large)

  Le grand-père ou l'Etat-civil s'est trompé sur la date de naissance de Naomie et on a failli oublier de souhaiter son anniversaire

P1040845 (Large)

  à l'heure du goûter, les CP et CE1 sympathisent

P1040847 (Large)

  un petit tour à l'Ecole Maternelle de Dadapierre pour les invités

P1040857 (Large)

  oh ! benino ! oh benino ! oh ! yo yo yo benino !

P1040872 (Large)

  en CP en 2012 !

P1040883 (Large)

leçon de calcul avec monsieur Georgelain (12 octobre)

 

Partager cet article

Repost0
18 octobre 2011 2 18 /10 /octobre /2011 12:34

P1040412 (Large)

Vendredi 7 fut une journée consacrée aux soins dentaires grâce au Rotary Club de Diego et d'une équipe de cinq dentistes de l'organisation humanitaire Nomade Médical de Dijon. Plus d'une centaine d'élèves ont ainsi bénéficié de soins gratuits.

A leur arrivée, les élèves de maternelle offrent des colliers de fleurs de frangipanier

 

P1040416 (Large)

 

P1040417 (Large)

les maternelles, les CP et les CE1 chantent "Mon petit oiseau ... veux-tu te soigner ?"

 

P1040419 (Large)

Darvis et Guylaine jouent une saynete écrite par monsieur Georges :

A : Bonjour B.
B : Bonjour A.
A : Où vas-tu avec tes joues gonflées ?
B : Je vais chez le dentiste.
A : Pourquoi vas-tu chez le dentiste ?
B : J'ai mal aux dents.
A : Qu'est-ce que le dentiste te fera ?
B : Il va soigner la dent qui me fait mal.
A : Quelle est la maladie de ta dent ?
B : C'est une carie dentaire.

P1040426 (Large)

pas de roulette, que des soins avec du matériel transportable, des conseils, un diagnosrtic et des rendez-vous notés sur le carnet de santé, une brosse et un tube de dentifrice offerts

 

P1040430 (Large)

 

P1040437 (Large)

 

P1040457 (Large)

avant de repartir, chacun des 8 responsables a reçu un collier de dents de requin et un lot de dessins pour décorer son cabinet dentaire

Partager cet article

Repost0
16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 16:31

P1040110 (Large)

les nouveaux CP le 1er septembre

 

P1030577 (Large)

premiers exercices, premières découvertes

P1030580 (Large)

Nathalie, la maîtresse des CP en septembre

P1030582 (Large)

vidéoprojection en CE1 le 6 septembre (la sirène et le pêcheur, mise en scène par le lycée français de Diego à Nosy Be)

P1030881 (Large)

les CP le 12 septembre ; les volets restent fermés à cause du Varatraza

debut sept11 004 (Large)

les CE1 le même jour

P1030883 (Large)

vent puissant, épuisant, tournoyant, inlassable, poussiéreux : le varatraza, c'est Wuthering Heights puissance 1000

P1030919 (Large)

  sirènes en CE1 : regardez-moi ces longues jambes relookées façon Grand Océan

P1040110 (Large)

  CP le 6 septembre : premiers exercices, premières découvertes

P1040100 (Large)

  Pendant ce temps, les CE1 fêtent l'anniversaire de Volamary (7 ans)

P1040297 (Large)

pourquoi des sirènes (zazavavindrano) ? parce que ce thème est très présent dans l'imaginaire malgache comme l'a montré un colloque à Toliaro en 2008 ;  

parce que l'espoir existe qu'un dialogue naisse sur ce thème entre des écoliers ouessantais et des écoliers de Ramena en 2012 avec l'aide de Johary et de Sophie ; Johary est un écrivain malgache en résidence à Ouessant ; on aimerait bien marier ces deux bouts du monde sauvages où les éléments titanesques rappellent l'être humain à un peu plus d'humilité ; où des phares se répondent en clignant dans un fracas primordial

P1040298 (Large)

 

P1040299 (Large)

 

P1040300 (Large)

 

P1040301 (Large)

 

P1040302 (Large)

 

P1040303 (Large)

 

P1040304 (Large)

 

  P1040305 (Large)

 

P1040306 (Large)

 

P1040307 (Large)

 

P1040308 (Large)

 

P1040309 (Large)

 

P1040310 (Large)

  le CP avec maîtresse Nathalie et monsieur Georgelain le 29 septembre

P1040313 (Large)

  le CE1 avec maîtresse Zina le même jour

P1040315 (Large)

  les CE1 découvrent l'acrylique

P1040318 (Large)

 

P1040319 (Large)

 

P1040321 (Large)

  les CP le 29 septembre

P1040323 (Large)

  le 30 septembre : une documentaliste est venue de Diego raconter des histoires au CE1

P1040331 (Large)

  et au CP

P1040333 (Large)

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 15:09

P1020481 (Large)

  le 14 juin, on a fêté 4 anniversaires !

 

P1020482 (Large)

  mi-juin : les travaux de la future salle de CE1 avancent

P1020494 (Large)

  14 juin

P1020499 (Large)

  wazira

P1020505 (Large)

  guylène

P1020506 (Large)

  la vie animale peut s'observer dans la salle de classe

P1020740 (Large)

  27 juin

P1020744 (Large)

 

P1020745 (Large)

  après la sortie Baie des dunes le 20 juin, les dessins n'oublient pas de représenter le phare du cap Miné avec son escalier en colimaçon

P1020746 (Large)

 

P1020747 (Large)

 

P1020748 (Large)

 

P1020749 (Large)

 

P1020750 (Large)

 

P1020755 (Large)

 

P1020757 (Large)

  le 30 juin, dernier jour de l'année scolaire, il reste de nombreux coquillages après la confection des colliers

P1020758 (Large)

  2 juillet

P1030374 (Large)

  31 août : impossible d'équiper pédagogiquement la salle de CE1 : le menuisier ponce les pupitres

P1030376 (Large)

  1er septembre : les nouveaux CP viennent d'arriver, pas intimidés du tout

P1030379 (Large)

  les CP (26) le 1er septembre

P1030380 (Large)

  les CE1 (21) font leur rentrée dans une salle vide !

P1030381 (Large)

  ça fait rien, on se présente, il y a 2 nouveaux : Flavien et Judica

P1030383 (Large)

 

P1030386 (Large)

  Non, Tina (Présidente de la Maternelle) et Zina (Directrice de l'école Les Lionceaux) ne viennent pas de gagner au loto ! elles collectent seulement les écolages, enfin ceux des parents dont l'enfant n'est pas parrainé (60 à 70 % des enfants sont parrainés)

 

Partager cet article

Repost0
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 16:20

P1010711 (Large)

  16 mai : cela ne fait que 2 semaines que le CP est dans sa nouvelle salle de classe

 

Après 3 mois de silence sur l'école de Ramena, un résumé s'impose. A Madagascar, chaque jour est une aventure intense entre le précaire, l'aléatoire, l'improvisation, les doutes, les incertitudes, le découragement, le soulagement. Il faut souvent chercher au fond de soi de nouvelles forces afin de vivre au jour le jour. Quel sens peut en effet avoir la naissance d'une petite école primaire de brousse perdue dans le fourmillement planétaire, dans un monde en morceaux dominé par les injustices et les inégalités ? L'aventure quotidienne dans l'Aventure, le chaotique dans le Chaos, l'humain sacrifié au nom de l'improbable "régulation par les marchés" ?
Depuis juin, j'ai rencontré une vingtaine de candidats au 3è poste d'institutrice/teur. Tous ceux, toutes celles qui avaient des compétences ont finalement décliné l'offre tant la rémunération était faible, tant la difficulté pour se loger est grande.
Si la rentrée 2010 faisait le pari de l'ouverture d'un CP, celle de 2011 fait incontestablement celui de l'ouverture d'une école, de cinq niveaux sur 5 ans. Les financements pour construire chaque année une salle de plus (ciment, briques, charpente, couverture, installation électrique, menuiserie, peinture) doivent être prévus à l'avance. Généreux donateurs et parrains (France, Mayotte, Réunion, Mada) ont droit à des preuves du bon usage de leurs dons.
Les familles ont des attentes grandissantes. A l'EPP (école primaire publique), les effectifs sont de 70 par classe en primaire et au collège public ils fondent. En cause : la nécessité de gagner sa vie et l'impossibilité de payer l'écollage et l'internat du lycée à Diego, ce qui réduit les chances d'accès au bac.
Il n'en ira peut-être pas de même pour les enfants de la Maternelle de Dadapierre et de l'Ecole des Lionceaux (espérons-le) : effectifs plafonnés à 25 ou 30, personnel mieux formé, encouragements venus de l'extérieur font naître beaucoup d'espoirs. En tout cas, il y avait une bonne centaine de parents présents à la réunion parents / maîtres d'école à la mi-septembre (7 ou 8 l'an dernier). Pour 140 enfants scolarisés, c'est énorme et cela dit bien le besoin d'école, la prise de conscience que l'avenir d'un enfant se joue à 6 ans. Bien sûr, le fait que 20 CP sur 23 aient appris à lire en 2010-11 et soient à présent en CE1 a rassuré.
Cette année, le CP compte 26 enfants (malgré le plafond à 25). En maternelle, pour ne pas dépasser 30 en PS, MS, GS, nous avons dû fixer des critères (domicile, âge, date d'inscription).
Il faudrait parler des déceptions et des difficultés. Du côté des artisans, depuis décembre, elles n'ont pas manqué (retards, vols, travail défectueux). L'inertie, les pesanteurs administratives, mais aussi les pannes de voiture, les coupures de courant et d'internet, le varatraza etc. Surtout, il est bien difficile de recruter un maître ou une maîtresse compétent(e) avec la certitude qu'il/elle va rester. Constatant le niveau élevé des loyers à Ramena, les responsables de l'asso ont fortement augmenté les traitements depuis 10 jours (le smic malgache équivaut à 32 euros/mois, nos maîtresses débutantes sont à 1,5 smic environ). Aretha partie fin janvier après 5 mois de travail, Nathalie après 6 mois de classe, espérons que l'hémorragie s'arrêtera là. C'est usant de former les maîtresses des autres écoles...
Ce qui fait très plaisir et aide à continuer, ce sont les visites. La période du 7 au 16 octobre devrait voir un grand nombre de professionnels venus de France, Mayotte et surtout la Réunion pour aider les enfants des 2 écoles de Ramena. J'en reparle dans l'article suivant.

 

P1010720 (Large)

  "il faut se laver les mains" (16 mai)

P1010721 (Large)

  16 mai

P1010723 (Large)

 

P1010735 (Large)

  16 mai : achat d'orange, la vendeuse rend la monnaie

P1010744 (Large)

  table de 4

P1010754 (Large)

  l'adresse : jeu de quilles

P1010757 (Large)

  volant

P1010759 (Large)

  hoolahoop

P1010760 (Large)

 

P1010959 (Large)

  on a marché sur la lune (23-24 mai)

P1010966 (Large)

  Nosy Longo en sable

P1010967 (Large)

  terrassements (23-24 mai)

P1010970 (Large)

  natation (23-24 mai)

P1010973 (Large)

  Sandrine / Saturne (23-24 mai)

P1010985 (Large)

  mise en abyme dans le 5troppres

P1020320 (Large)

  l'anniversaire de Bestany

P1020326 (Large)

  voilà ce que deviennent les bons gateaux à la crème faits par Edwige pour fêter les anniversaires

P1020347 (Large)

  sport sur la plage (6-7 juin)

P1020354 (Large)

  Darvis fait la planche (6-7 juin)

P1020358 (Large)

  leçon de natation (6-7 juin)

P1020374 (Large)

  leçon d'optique (6-7 juin)

P1020385 (Large)

  leçon de biologie (6-7 juin)

  P1020394 (Large)

leçon d'astronomie ((6-7 juin)

 

 

Partager cet article

Repost0
25 septembre 2011 7 25 /09 /septembre /2011 14:02

P1040265 (Large)


Le 3è marathon de Diego a eu lieu ce matin. En voici quelques images. Le vainqueur 2009 avait mis 3h05, le vainqueur 2010 avait mis 2h39. Le vainqueur 2011 a mis 3h14. La faute aux dénivelés importants, à la chaleur mais surtout au Varatraza, vent puissant, poussiéreux, épuisant.
Nombreux sont les concurrents qui courent pieds nus. 27 participants dont 4 venus de France, 8 de la Réunion, 1 de Mayotte. 43 coureurs dans le semi-marathon (dont réunionnés). Eux se sont arrêtés à Ramena, alors que les marathoniens ont fait l'aller-retour.

 

P1040239 (Large)

6h30 top départ

 

P1040241 (Large)

 

P1040242 (Large)

 

P1040243 (Large)

 

P1040247 (Large)

 

P1040252 (Large)

 

P1040257 (Large)

 

P1040259 (Large)

 

P1040260 (Large)

le futur vainqueur se détache dès les 1ers kilomètres

P1040262 (Large)

3 kms après le départ, celle qui va gagner le marathon féminin est déjà dans les coureurs de tête (114)

P1040270 (Large)

3h et 40 kms plus tard, un rényoné (121) et un malgache (113) en tête au coude à coude ; Zafy Andriantsoa, pieds nus, va laisser sur place le créole et finir en 3h14

P1040272 (Large)

 

P1040275 (Large)

harilala 3è pieds nus

P1040278 (Large)

sylvain lohavelo 4è en 3h27

P1040281 (Large)

l'arrivée est proche pour le dossard  réunionnais125 (6è en 3h50)

P1040285 (Large)

Jimmy a perdu de précieuses minutes en bas de la rue Colbert (fléchage défectueux) et finit 5è (3h47)

P1040288 (Large)

arrivée de Rasoa Estrine, 7è temps, 1ère femme en 3h58

 

 

Partager cet article

Repost0
24 septembre 2011 6 24 /09 /septembre /2011 11:35

P1040209 (Large)

 

Dans Les Fées de Perrault (1697), des perles et des diamants sortent de la bouche de la cadette dès qu'elle prend la parole. Dans son Histoire des Oracles (1687), Fontenelle raconte que des savants croient à la présence d'une dent en or dans la bouche d'un enfant. Extraire une racine carrée, une dent de sagesse ou un diamant avant de le tailler, c'est du pareil au même. Passer des caries aux carats, ça porte chance, ça rapporte gros. La petite souris le sait bien.

J'ai déjà parlé ici (23 février 2011, Diego 22, minéraux) de la Sotromi, le magasin de Ricardo, et je ne suis guère étonné de la forme prise par la publicité fêtant les 20 ans de cette société (La Tribune de Diego du 7 au 20 sept 2011). Nous ne devons plus avoir peur de nous faire arracher une molaire : nos bouches sont des gisements qui valent de l'or. Pour mieux faire entendre les gisements aurifères, le mot "sort" revient 3 fois. Et pour souligner les desseins divins cachés dans les extractions, l'encart parle d'un "dentiste prédestiné".

 

La vie, c'est comme une dent

D'abord on y a pas pensé

On s'est contenté de mâcher

Et puis ça se gâte soudain

Ça vous fait mal, et on y tient

Et on la soigne et les soucis

Et pour qu'on soit vraiment guéri

Il faut vous l'arracher, la vie

    Boris Vian

 

 

Fontenelle, Histoire des oracles, Première dissertation, chapitre IV (1687).

              Assurons-nous bien du fait, avant que de nous inquiéter de la cause. Il est vrai que cette méthode est bien lente pour la plupart des gens, qui courent naturellement à la cause, et passent par-dessus la vérité du fait, mais enfin nous éviterons le ridicule d'avoir trouvé la cause de ce qui n'est point.

              Ce malheur arriva si plaisamment sur la fin du siècle passé à quelques savants d'Allemagne, que je ne puis m'empêcher d'en parler ici.

              En 1593, le bruit courut que les dents étant tombées à un enfant de Silésie, âgé de sept ans, il lui en était venu une d'or, à la place d'une de ses grosses dents. Horstius, professeur en médecine dans l’Université de Helmstad, écrivit en 1595 l'histoire de cette dent, et prétendit qu'elle était en partie naturelle, en partie miraculeuse, et qu'elle avait été envoyée de Dieu à cet enfant pour consoler les Chrétiens affligés par les Turcs. Figurez-vous quelle consolation, et quel rapport de cette dent aux Chrétiens, ni aux Turcs. En la même année, afin que cette dent d'or ne manquât pas d'historiens, Rullandus en écrit encore l'histoire. Deux ans après, Ingolsteterus, autre savant, écrit contre le sentiment que Rullandus avait de la dent d'or, et Rullandus fait aussitôt une belle et docte réplique. Un autre grand homme nommé Libavius ramasse tout ce qui avait été dit de la dent et y ajoute son sentiment particulier. Il ne manquait autre chose à tant de beaux ouvrages, sinon qu'il fût vrai que la dent était d'or. Quand un orfèvre l'eut examinée, il se trouva que c'était une feuille d'or appliquée à la dent avec beaucoup d'adresse; mais on commença par faire des livres, et puis on consulta l'orfèvre.

              Rien n'est plus naturel que d'en faire autant sur toutes sortes de matières. Je ne suis pas si convaincu de notre ignorance par les choses qui sont, et dont la raison nous est inconnue, que par celles qui ne sont point, et dont nous trouvons la raison. Cela veut dire que non seulement nous n'avons pas les principes qui mènent au vrai, mais que nous en avons d'autres qui s'accommodent très bien avec le faux.

     Bernard Le Bovier de Fontenelle : 1657-1757

 

Partager cet article

Repost0