Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 avril 2011 1 25 /04 /avril /2011 13:37

P1010001 (Large)

Les 6, 7 et 8 avril ont été consacrés aux répétitions dans l'Ecole Française et dans l'Alliance Française de Nosy Be.

Le spectacle est en 4 parties : la danse, Je me souviens (à la manière de Perec), le Printemps de Botticelli (suédage) et un conte écrit par les élèves (voir article Orangea 2 du 30 janvier 2011) : la sirène et le pêcheur. Deux présentatrices de télévision apparaissent au début de chaque partie pour marquer le rythme de l'émission. Le travail théâtral hebdomadaire a été assuré avec un grand professionnalisme par ma collègue Yvette, prof de français. Les élèves sont des internes des 4 niveaux (6e, 5e, 4e, 3e), il y a même une CM2. Donner un rôle à chacun des 14 acteurs dans les 4 volets du spectacle n'était pas simple. Faire confectionner les costumes non plus.
Distribution :
Anne-Marie : réalisatrice
Béatrice : Flore, danseuse
Brando : rakakabe, danseur
Cissy : rakakabe, déesse
Claudine : reine des coquillages, danseuse
Diana : présentatrice
Elisa : coquillage, camerawoman, Grâce
Fairoze : danseuse, pêcheur
Hamza : danseur, coquillage, Mars
Johanne : danseuse, coquillage
Laetitia : présentatrice, danseuse
Marine : danseuse
Stéphanie : sirène, Grâce
Sylvano : rakakabe, danseur

 

P1010002 (Large)

Diana présente les "je me souviens". Les Primaires, séduits, vont improviser des "je me souviens" qui viennent s'ajouter à ceux des collégiens.

 

P1010006 (Large)

Les Primaires jouent à leur tour.

 

P1010010 (Large)

 

P1010015 (Large)

 

P1010016 (Large)

 

P1010020 (Large)

On apprend à saluer

 

P1010032 (Large)

Les deux présentatrices.

 

P1010038 (Large)

le pêcheur se lamente : il n'a pris aucun poisson

 

priere aux poissons

un projecteur de 500 watts bien placé pour obtenir des ombres géantes et l'atmosphère merveilleuse du conte s'installe (capture d'écran Everio JVC)

 

P1010039 (Large)

ça y est, j'ai une prise, un gros, que je vais vendre un bon prix au bazary

 

sirene prise

en fait de gros poisson, c'est une sirène

(capture d'écran Everio JVC)

 

P1010040 (Large)

 

P1010044 (Large)

et en plus les parents de la sirène vont faire des difficultés pour le mariage et les rakakabés vont la mettre dans une prison de coquillages si elle insiste pour rester avec son pêcheur !!

 

P1010047 (Large)

quelle horreur, les rakakabés (monstres) viennent enlever la sirène

 

rakakabes2

(capture d'écran Everio JVC)

 

rakakabes3

les amants refusent de se quitter

 

rapt

alors les rakakabés enlèvent la petite sirène de force hahaha

 

P1010050 (Large)

 

P1010052 (Large)

c'était oublier que la Reine des coquillages est sensible au chagrin du pêcheur : elle va délivrer la sirène !

 

reine coquillages

 

P1010053 (Large)

retrouvailles

P1010054 (Large)

Ils furent heureux et eurent beaucoup d'enfants. Texto.

salut

Partager cet article

Repost0
25 avril 2011 1 25 /04 /avril /2011 10:58

P1000961 (Large)

devant le musée des Sakalava

 

P1000809 (Large)

ça commence tôt le matin un 5 avril

longtemps on longe des raphias, plus de 15 mètres de haut

 

P1000811 (Large)

9h de piste, c'est fatigant

 

P1000838 (Large)

mais la traversée en coque pour rejoindre l'île de Nosy Be est une récompense

 

P1000839 (Large)

 

P1000842 (Large)

 

P1000844 (Large)

 

P1000845 (Large)

 

P1000853 (Large)-copie-1

au restaurant, le 1er soir

 

P1000855 (Large)

devant l'hôtel, les enfants des rues

 

P1000893 (Large)

nous sommes logés au Royal Pacifique

P1000894 (Large)

 

P1000895 (Large)

le lendemain départ pour l'arbre sacré Sakalava

 

P1000908 (Large)

pas sûr qu'un vasaha eût pu faire passer notre bus dans les fondrières sans problème, il faut un chauffeur malgache pour ça

 

P1000917 (Large)

l'accueil est assuré par des makis (très polis)

 

P1000924 (Large)

 

P1000926 (Large)

 

P1000900 (Large)

 

P1000928 (Large)

Avant d'aller déposer son offrande, il faut se déchausser et se vêtir d'un lamb

 

P1000936 (Large)

  La société Sakalava est matriarcale et polygame. Les hommes peuvent avoir plusieurs épouses. Les femmes plusieurs maris. Les enfants étant des dons de Dieu, on peut en avoir beaucoup. En 1700, il y avait 1000 enfants dans la famille royale. Pour savoir qui règnerait, on dut se limiter aux enfants de l'époux principal et de l'épouse principale.
Il y a un fady (= interdit ; prononcer fad) à respecter près du Ficus sacré : ne pas faire pipi. La tisane faite avec ses feuilles arrête les diarrhées. En un mois, ses racines aériennes peuvent s'allonger d'un mètre.
Voici résumées les explications de notre guide : "Un Sakalava qui a un problème (stérilité, maladie etc) doit venir prier dans un lieu sacré comme celui-ci. Pour les Sakalava, les Esprits des ancêtres se réincarnent. Ils viennent de l'est tous les matins dans les lieux sacrés pour prier, et le soir, ils retournent dans leurs tombeaux. Pour demander quelque chose à Dieu lorsqu'on a un problème, il faut passer par l'intermédiaire des Esprits. Voilà pourquoi, pour se les concilier, il faut se recueillir ici, sous ce banyan (Ficus religiosa) et déposer des offrandes : miel, rhum, zébu dont on laisse la tête, et même de l'argent lorsque le voeu a été exaucé". Inquiétude chez les élèves qui se demandent comment revenir à Nosy Be pour remercier le Dieu si leur voeu est exaucé.

 

P1000943 (Large)

 

P1000945 (Large)

 

P1000954 (Large)

  le musée des Sakalava raconte en images toute l'histoire de Nosy Be et de Hellville

 

P1000868 (Large) (2)

au retour, il est temps de commencer à travailler à l'Alliance Française avec Vincent Lombard, le metteur en scène

 

P1000884 (Large)

En France, faire travailler ensemble des primaires et des collégiens a toujours été impensable. A Nosy Be, c'est possible (Lycée Français de Diego et Ecole Française de Nosy Be). 

 

P1000889 (Large)

Partager cet article

Repost0
24 avril 2011 7 24 /04 /avril /2011 20:39

 

anne-marie (Large)

Anne-Marie

Croquer une pomme n'est pas rien. On le savait depuis "La Promenade de Picasso", le poème de Prévert dans lequel Picasso croque une pomme, histoire de donner du goût à ceux qui en manquent, et à tous l'envie de déguster les pommes de Cézanne et de Magritte. Depuis 2 mois, à 10h, Augustin et Claudia ne se contentent plus de saliver devant les autres et leur biscuit : Maîtresse leur donne une pomme. A 6-7 ans, quand on est haut comme trois pommes, on a besoin de vitamines et de fructose pour croquer les connaissances. La pomme de Wazira n'est plus seule. Les 4èA et B du lycée Sadi Carnot ont créé leurs pommes sans rencontrer de pépins.

 

a abasse (Large)

Abasse : la pomme parfaite à manger

 

abdou abasse 4 (Large)

Abdou Abasse : le jumeau d'une pomme réelle

 

alexandre (Large)

Alexandre

 

andronic 4 (Large)

Andronic

 

brijhovan 4 (Large)

Brijhovan

 

cezannefitzc

Paul Cézanne

 

clora (Large)

Clora

Tentation : essayez de m'attraper pour voir !

daniella 4 (Large)

Daniella

 

DSCN0269 (Large)

Wazira (CP Ramena, 15 janvier)

 

eva 4 (Large)

Eva : je nais des flammes

 

felana (Large)

Felana : mes pommes d'api, ceci est à croquer

 

fredio (Large)

Fredio : les pommes par illusion

 

g abasse (Large)

G Abasse : la pomme bleue

 

gildas 4 (Large)

Gildas

 

henriette 4 (Large)Henriette

 

kadriya (Large)

Kadriya : la pomme empoisonnée, les pommes du bonheur

 

karen (Large)

Karen : pomme enchantée

 

kevin 4 (Large)

Kevin

 

khadija (Large)

Khadija : une pomme d'amour

 

mamode aabid 4 (Large)

Aabid : la pomme se déguise en beau fruit déguisé

 

mcsah 4 (Large)

Macsah

 

melanie 4 (Large)

Mélanie

 

melodie 4 (Large)

Melodie

 

pomme

René Magritte

 

xxxx (Large)

la pomme Paix

Partager cet article

Repost0
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 05:43

P1000234 (Large)

la nature imite l'art

 

Etant donné les pannes incessantes de la Jirama et des serveurs internet, vous aurez attendu les derniers articles plusieurs jours, patience lecteurs, car ce n'est pas demain que FAI, politiques et techniciens de l'océan indien auront réussi à établir un débit internet moyen correct (disons 256K°/s) à Diego-Suarez.
cet article : digest indigeste qui a pourtant un dénominateur commun : Ramena. Ces photos ont l'air de cartes postales pour touristes, elles renvoient néanmoins à des moments vécus ces derniers jours dans ce village.  
Successivement :
- 404 : chez Serge ; ah, Noël 1955, j'avais 6 ans, elle était sur une estrade devant l'hôtel de ville de Tours, avec ses ressorts hélicoïdaux
- Madame Tombée ; j'en ai mangé le soir même ; pourquoi ce nom ? "c'était un vasaha irrésistible, Madame est tombée" ?
- le phare du cap Miné à 1 km (24 X)
- dans la grande passe, gouttes d'eau de mer sur la lentille Leica, forte gîte
- un beauclaude et un perroquet : aussitôt péchés, aussitôt préparés pour la grillade à Nosy Suarez
- le travail d'Eole
- des poissons silicifiés (plusieurs millions d'années, j'en reparlerai)
- les fanys (chauve-souris) mangent les fleurs des flamboyants oranges
- Swanie vient de faire le marché pour les clients du Badamera Cafe : en haut à gauche un fruit à pain, à droite fève de cacao, en bas à gauche un corrossol, en bas à droite un mococha.
- combien d'ariarys ce petit baba ?
- le vahlia d'Angnivorano nord (crocodiles sacrés) jouait au Badamera avant-hier

 

P1000188 (Large)

 

P1000193 (Large)

 

P1000210 (Large)

 

P1000233 (Large)

 

P1000265 (Large)

 

P1000273 (Large)

 

DSCN0599 (Large)

 

P1000536 (Large)

 

P1000547 (Large)

 

P1000550 (Large)

 

P1000579 (Large)

 

P1000585 (Large)

Partager cet article

Repost0
26 mars 2011 6 26 /03 /mars /2011 13:11

P1000388 (Large)

Il est temps de parler des 2 moments forts vécus par les CP pendant la semaine où Maîtresse Milie est venue de la Réunion pour leur rendre visite (11-18 mars). Les bonnes habitudes installées par Milie (maîtresse de CE1 à Trois-bassins) ont été nombreuses, salutaires, efficaces, adoptées d'emblée :
- usage du manuel Ratus (1 livre pour deux) : observation de l'image au préalable puis lecture des petites phrases autour d'un nouveau phonème
- affichage plastifié des nombres de 10 à 20, d'un alphabet en cursive minuscules et majuscules, de maisons des sons (les enfants trient entre graphème associé mécaniquement à un phonème et graphies complexes)
- un début de journée consacré au langage oral : chacun est invité à venir parler quelques minutes à la classe : événement vécu la veille, passage de conte etc
- l'instauration de 3 priorités : lecture/écriture, calcul, discipline ; bien sûr le chant, le sport, la découverte du monde, les contes ont toujours leur place, mais on laissera un temps plus mesuré au dessin et à la peinture (qui suivra désormais une petite contrainte technique ou thématique) afin d'être sûr d'arriver fin juin avec une lecture sûre, des élèves en mesure de suivre un vrai CE1 sans peine : toute la différence avec la grande section et les CP de nombreuses écoles malgaches publiques à 70 élèves par classe, obligées de faire l'année en 2 : CP1 et CP2 ...
- les retards ne sont plus tolérés : mardi dernier, non seulement il n'y avait plus de retard, mais il n'y avait pas d'absent ; les enfants ont même décidé eux-mêmes de la punition qui guette le retardataire : il ramasse les feuilles mortes.
- recours aux albums et aux livres d'histoires apportés par Milie lorsqu'on a fini son travail avant les autres
- carnet de mots avec 3 mots à apprendre par coeur tous les soirs
- élaboration des règles de vie de classe
monsieur Jean-Claude a apporté des nattes, de la colle, des pots à stylos réalisés par Edwige, Andry et Judiane avec du bambou rapporté de Joffreville : qu'ils soient chaleureusement remerciés !
Mais surtout, il y eut deux moments émouvants :
le premier lorsqu'on a découvert ensemble le 2è envoi des CP de 3 bassins : paillettes, volcan, carte des cirques, lettre, dessins, photos des paysages réunionnais vite affichés pour que tout le monde en profite.

article milie (Large)

 

P1000386 (Large)

 

P1000392 (Large)

 

P1000396 (Large)

 

P1000403 (Large)

 

P1000411 (Large)

 

P1000558 (Large)

 

P1000539 (Large)

 

P1000541 (Large)

 

P1000561 (Large)

Nirina est la dernière à coller son étiquette

P1000567 (Large)

le double de 9

 

le second lorsque, une Première à Diego !, Maîtresse Milie et monsieur Jean-Claude ont assuré une première et modeste séance d'initiation à la natation !
Un tel exercice prend tout son sens lorsqu'on sait qu'à Madagascar, comme à la Réunion, peu de gens savent nager.

 

P1000383 (Large)

 

P1000464 (Large)

 

P1000473 (Large)

 

P1000475 (Large)

 

P1000479 (Large)

 

P1000482 (Large)

 

P1000489 (Large)

oula houp et corde à sauter

les photos de baignade ont été prises par Zina

P1000511 (Large)

révision sur le son [a]

P1000551 (Large)

Sophie a expliqué les dangers qu'il y aurait à manger les sakoady : risque de diarrhée sanguine !

 

P1000437 (Large)

Impossible d'oublier la densité du silence attentif des enfants lorsque Milie a raconté l'histoire de la petite chenille qui faisait des trous

Partager cet article

Repost0
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 05:15

lettrine n

 

Donner dans un article de blog une idée de ce que réalisent des classes de collégiens dans le cadre des arts plastiques et de l'histoire des arts est une démarche délicate. Une multitude de questions arrivent tout de suite à l'esprit. Déjà, il est difficile de disposer de photos de travaux des élèves. Lorsqu'on travaille (sur soi), qu'on cherche et découvre, qu'on est dans l'inachevé, on a autre chose à faire qu'à assurer la publicité de sa tâche. A la faveur d'une correction de cahiers, j'ai pris quelques clichés qui risquent de faire naître des questions du type "pourquoi lui et pas moi" ou l'inverse "je ne voulais pas qu'on montre mon travail". J'ai donc cherché un certain anonymat en mettant plus d'un exemplaire par consigne, plusieurs travaux dans la même photo. J'espère surtout que l'on évitera de personnaliser sur le mode de la réussite ou de la non-réussite. A chacun sa subjectivité et sa sensibilité. Mais j'ai fini par me faire un devoir d'évoquer 6 mois de travail de 235 collégiens pour 3 raisons. Il s'agit d'abord de tenir ma promesse, lorsque, en septembre, je pensais pouvoir mettre en ligne dans un blog du lycée, des photos des réalisations, en particulier en Land Art. Mais la lenteur du débit ADSL et des clés 3G à Diego dépasse l'imagination (10kb/s env). Un tel projet est remis aux calendes grecques. L'affichage dans ma salle est imprudent tant elle est peu surveillée, je ne prendrai pas le risque de voir disparaître un travail qui a demandé des heures. Et pourtant la reconnaissance par un public est légitime et nécessaire. L'article qui suit sera donc mieux que rien. Un jour viendra peut-être où le débit internet ayant augmenté, les collégiens du lycée Sadi Carnot, aidés par Google, pourront redécouvrir quelques-unes de leurs oeuvres et de leurs camarades. La deuxième raison est pédagogique : au LFDS comme dans la majorité des collèges, l'enseignement de l'histoire des arts n'est obligatoire et effectif dans les 4 niveaux que depuis cette année. Il est très utile pour les profs de confronter les directions prises pour mettre en oeuvre le programme. Ce qui est photographié ici par exemple, vient toujours, on le verra, après la découverte préalable d'un artiste, d'une oeuvre, d'une technique, d'un mouvement. La troisième raison, c'est l'hommage et les encouragements qui sont dûs aux élèves. A Diego-Suarez, leurs conditions de travail sont très difficiles : manque de matériel, pannes d'électricité et d'eau, longueur des trajets, chaleur accablante, manque de documentation. Mais le résultat est là : émotion, humour, créativité, vigueur, sensibilité, optimisme. Bravo à elles, bravo à eux.

 

P1000150 (Large)

  L'année a commencé en 5è avec l'étude de lettrines sur des manuscrits du XIIè et XIIIè. Chacun en a inventé une avec l'initiale de son prénom.

P1000175 (Large)

En 5è également, l'art gothique passe par celui des rosaces. J'avais conseillé de ne pas chercher à copier une des rosaces médiévales étudiées et à faire simple. 

 

P1000152 (Large)

En 4è, après avoir visionné la remarquable émission Palettes consacrée à Hokusaï, nous avons commenté longuement "la Grande vague" dont mon amie Fanny m'avait fourni l'affiche. J'ai demandé une fidélité qui permette de reconnaître l'estampe d'Hokusaï (idéogrammes, mont Fuji, crochets des vagues par ex) mais avec un style personnel dans l'appropriation.  

 

P1000155 (Large)

 

P1000159 (Large)

 

P1000151 (Large)

  L'étude de tableaux de Monet à Giverny et son travail sériel ont donné l'idée de réaliser des variations autour de nymphéas stylisés avec recours au compas et un petit air japonisant puisque j'ai fait constater la passion de Claude Monet pour les estampes nippones. Toutes techniques autorisées : crayons de bois, aquarellables, craies grasses, pastels, collages

P1000153 (Large)

 

P1000161 (Large)

 

P1000162 (Large)

 

P1000163 (Large)

 

P1000160 (Large)

 

P1000157 (Large)

 

P1000158 (Large)

Toujours en 4è, une émission sur la restauration de la Galerie des glaces, des tableaux de Vermeer, "Le tricheur" de De la Tour nous ont fait découvrir l'importance de la mise en scène et de la pose. Comment articuler des symboles comme le damier, les cartes à jouer et la fleur de lys ? Les dessins de coquillages et de natures mortes ne fait que commencer.

P1000164 (Large)

  Après la découverte de "La chambre à Arles" nous avons cherché à comprendre comment Vincent avait soigneusement respecté les règles de la perspective en représentant sa chaise.

P1000156 (Large)

 

P1000165 (Large)

  En 3è, après l'étude de Guernica, j'ai proposé de retravailler une reproduction en la déstructurant pour mieux rendre hommage aux victimes et à Picasso. J'ai eu des puzzles dans lesquels toujours le tableau initial se reconnaît. Parfois avec un jet de gouttelettes d'encre rouge sang en travers.

P1000166 (Large)

  Après avoir découvert les séries de billets de 1 ou 2 dollars d'Andy Warhol, le tableau de Basquiat où Mona Lisa prend la place de l'effigie de Georges Washington, nous avons cherché comment créer un billet de banque en relation avec l'art ou avec un artiste. Plusieurs choses frappent dans ces billets :
- l'autodérision et l'humour dans la mise en scène de soi ; la Première Présidente de Madagascar ne manque pas de sel par exemple
- la fierté de vivre à Diego : le pain de sucre Nosy Longo, les tsingy de l'Ankarana, silhouette de la Grande île, "Royaume d'Emeraude"
- le souci de la devise éthique : nombreux adages du type "on est tous égaux", "liberté de la vie humaine", "only one world", "protecting the nature", "recycled paper", "aimez la nature et copiez pas mon billet", "sur cette 1ère face j'ai représenté la nature ; la couleur donne un air joyeux. Je voulais montrer que l'argent fait le bonheur de tout le monde ; mais l'argent ne fait pas que le bonheur, la 2è face représente le malheur que l'argent peut faire"
- des savoirs culturels : Al Capone, autoportrait d'Andy Warhol en effigie, billets bilingues ou trilingues, symboles malgaches
- inventivité dans les unités monétaires : gallion, taf, girofle

P1000058 (Large)

 

P1000056 (Large)

 

P1000057 (Large)

 

P1000170 (Large)

 

P1000171 (Large)

 

P1000173 (Large)

 

P1000055 (Large)

Partager cet article

Repost0
19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 17:03

P1000516 (Large)

17h39

En juin 1922, Alexander Calder partit de New York comme pompier sur un bateau de charge vers San Francisco et l'amérique du sud. Alors qu'il venait à peine de se réveiller sur le pont du navire, devant la côte du Guatemala, il aperçut une grande boule rouge étrange. Il mit quelques minutes à comprendre qu'il assistait au lever du soleil. De l'autre côté brillait une lune argentée. Ce "mystère de l'univers" lui laissa une impression durable.

Nous nous étions intéressés naguère à die Sohne, mais qui se cachait ce soir, bien blottie derrière les moutons, juste au-dessus du phare du cap Miné ? der Mond. Le temps d'aller à la pharmacie (fermée évidemment) et de revenir, mais j'avais le Lumix-Leica 24X sur moi, car l'impossibilité de fermer l'oeil la nuit dernière ne pouvait pas tromper. Sans pied, sous-expo et grossissements variés, depuis la rue puis depuis mon balcon.

 

P1000517 (Large)

17h40

 

P1000518 (Large)

17h52

 

P1000519 (Large)

18h10

 

P1000523 (Large)

18h14

 

P1000525 (Large)

18h14

 

P1000527 (Large)

18h15

 

P1000530 (Large)

18h16

il est 19h15

Partager cet article

Repost0
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 17:07

DSCN0530 (Large)

Le duc de Saint-Simon dirait mieux que moi ce que je dois préférer : assister au coucher ou au lever du roi-soleil. Les 7 premières photos ci-dessous ont été prises le 26 février vers 18h, veille de mon départ définitif de la Réunion, du balcon de la maison bleue. Les 7 suivantes l'ont été le 7 mars vers 5h30, de mon balcon de Diego, et rééditent la première photo que j'ai faite dans cet appartement le 22 septembre 2010, 1er jour où j'ai fait cours à Madagascar. Equinoxe.

Mais le duc, je le sens, va chipoter : petit ou grand coucher ? après que l'aumônier a dit la prière du soir, en présence d'une assistance nombreuse le roi est déshabillé par le maître de la garde-robe et les valets de chambre. Lui tiendrai-je le bougeoir ? Ensuite vient le petit coucher : seuls les familiers y assistent. En serai-je ? C'est trop, majesté, c'est trop pour un homme. Le soleil ni la mort ne se peuvent regarder fixement (La Rochefoucault non?). Il me suffit, Sire, d'espérer me relever demain.

DSCN0532 (Large)

 

DSCN0536 (Large)

 

DSCN0538 (Large)

 

DSCN0542 (Large)

 

DSCN0544 (Large)

 

DSCN0546 (Large)

 

P1000059 (Large)

 

P1000061 (Large)

 

P1000063 (Large)

 

P1000065 (Large)

 

P1000067 (Large)

 

P1000069 (Large)

 

P1000071 (Large)

Partager cet article

Repost0
9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 17:55

P1000119 (Large)

La malicieuse Lauricia est en grande section mais elle sait se faire accepter parmi les CP.

Hier, 8 mars, il était interdit aux femmes de travailler. Seuls les hommes avaient le droit. Nouvelles lysistratas, les maîtresses de maternelle sont venues danser dans l'école avec la sono que j'ai offerte à la Toussaint. Repas et THB. Les CP et moi, nous nous sommes réfugiés dans le Badamera café déserté : le bonheur absolu.

P1000103 (Large)

 

P1000107 (Large)

 

P1000108 (Large)

 

P1000109 (Large)

 

P1000110 (Large)

 

P1000112 (Large)

  P1000118 (Large)

 

P1000123 (Large)

 

P1000125 (Large)

 

P1000126 (Large)

 

P1000127 (Large)

 

P1000128 (Large)

 

P1000129 (Large)

 

P1000132 (Large)

La fillette à droite ne va pas à l'école car ses parents ne peuvent pas payer l'écollage (4 euros/mois). Les CP ne font aucune différence. C'est une camarade d'école comme les autres. 

P1000100 (Large)

Vous vous dites : mais pourquoi il nous remet cette photo qu'on a déjà eue il y a un mois ? Je vous réponds : je l'ai prise hier. Pourquoi en effet ne pas remettre au lendemain ce qu'on pourrait faire le jour même ? hein ?

Comme le propriétaire de l'école provisoire des CP récupère sa maison le 31 mars, on a bien eu raison hier nous les CP de commencer à nous entraîner à être une école itinérante.

Partager cet article

Repost0
9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 16:46

P1000073 (Large)

  Le petit train offert par Liouba à la Réunion a servi lundi matin aux CP à bien accueillir la nouvelle élève : Francine (23è élève). Chacun a écrit son nom avec les wagons pour se présenter.

P1000074 (Large)

  Hadjaty était la nouvelle élève arrivée en janvier

P1000077 (Large)

 

P1000078 (Large)

 

P1000080 (Large)

  nouveauté du jour : une pendule pour apprendre à lire l'heure

P1000082 (Large)

  davantage de lumière, davantage d'affichage

P1000083 (Large)

Lundi était un grand jour pour Augustin : je lui ai apporté un cartable. Un beau. Il fait le fier à présent.

Le lendemain, je n'ai pas mangé ma pomme au petit déjeuner et l'ai donné à Claudia à 10h. Les autres apportent un biscuit, elle rien. Il y aura d'autres pommes à l'avenir comme on s'en doute.

P1000084 (Large)

  16h c'est parti pour la plage

P1000089 (Large)

  avant de lancer le ballon, on nomme celui/celle qui doit le recevoir

P1000092 (Large)

  lancer avec élan

P1000099 (Large)

lancer collectif

une bonne nouvelle tombée jeudi : la Maternelle s'agrandit de 750 m² (15m X 50m) , monsieur le maire a accepté que la commune prête un terrain plus grand pour que les petits soient moins à l'étroit

Partager cet article

Repost0