Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 janvier 2011 6 01 /01 /janvier /2011 08:34

DSCF0079 (Large)

21 novembre

La barque de Richard nous ramène, Hélène et moi, de la mer d'Emeraude, et nous nous rapprochons d'Orangea. Les ombres de raies Manta filent rapidement le long de la coque. Pour une fois, le ciel est chargé de nuages, il fait froid, l'eau est noire. On longe les tsingy noirs de l'île qui sépare la petite passe de la grande passe. Il y a là, dit-on, par 5 ou 6 mètres de fond, un sous-marin de poche japonais coulé en 1942 ou 43 par les alliés. Avec un ciel comme ça, le manque de lumière compromet la prise de vues mais tant pis. Effectivement, mes photos ne sont pas bonnes, mais elles sont propres à dire que le lieu est hanté. Pendant 20 bonnes minutes, dans cette eau inquiétante, au milieu des poissons aux couleurs vives qui se cachent dans la tourelle désagrégée et les poutrelles corrodées, je me sens bien, aucune envie de remonter à la surface.

 

DSCF0083 (Large)

 

DSCF0085 (Large)

 

DSCF0092 (Large)


DSCF0101 (Large)


DSCF0095 (Large)

 

DSCF0103 (Large)

 

DSCF0112 (Large)

 

DSCF0115 (Large)

 

DSCF0117 (Large)

 

DSCF0122 (Large)

 

DSCF0134 (Large)

Partager cet article

Repost0
1 janvier 2011 6 01 /01 /janvier /2011 06:41

DSCN0847 (Large)

Orangea
Continuer la piste au-delà de Ramena, et ça nous ramène où ? A la présence de deux gardes qui veillent à l'entrée d'une zone qui fut militaire et même française jusqu'en 1973. La présence de ces deux bidasses cool ne semble justifiée aujourd'hui que pour prélever 5000 ariarys par voiture osant s'aventurer dans ce no man's land. Comment c'était ici, du temps de la colonisation ? Des fantômes errent. Blancheurs, ombres, reliques, ruines, vestiges sculptés par la lumière et les passages nuageux racontent. Dans ce sommeil, cette insolation, cette torpeur, Paul Bloas a eu une idée de génie : donner forme et couleur quelques jours aux géants que ces casemattes spectrales font naître dans l'imagination du passant. Le temps est suspendu. On est bien au pays fissuré, dévasté et lézardé d'Enki Bilal. Des forces surhumaines, peut-être chtoniennes, se sont affrontées ici. Les sousmariniers noyés tout près en 1942 sont toujours là. Ce sont les hirondelles qui nichent dans le block-haus.

 

DSCN0851 (Large)

capture d'écran (DVD Paul Bloas, Mada Debout, de terre et d'eau)

DSCN0855 (Large)

 

DSCN0857 (Large)

 

DSCN0858 (Large)

 

DSCN0866 (Large)

 

DSCN0869 (Large)

 

P1010123 (Large)

 

vlcsnap-63616

capture d'écran (DVD Paul Bloas, Mada Debout, de terre et d'eau)

vlcsnap-63859

capture d'écran (DVD Paul Bloas, Mada Debout, de terre et d'eau)

vlcsnap-63982

capture d'écran (DVD Paul Bloas, Mada Debout, de terre et d'eau)

vlcsnap-64196

capture d'écran (DVD Paul Bloas, Mada Debout, de terre et d'eau)

vlcsnap-65224

capture d'écran (DVD Paul Bloas, Mada Debout, de terre et d'eau)

vlcsnap-66544

capture d'écran (DVD Paul Bloas, Mada Debout, de terre et d'eau)

vlcsnap-66880

capture d'écran (DVD Paul Bloas, Mada Debout, de terre et d'eau)

vlcsnap-67071

capture d'écran (DVD Paul Bloas, Mada Debout, de terre et d'eau)

vlcsnap-70067

 

vlcsnap-70196

capture d'écran (DVD Paul Bloas, Mada Debout, de terre et d'eau)

vlcsnap-70630

capture d'écran (DVD Paul Bloas, Mada Debout, de terre et d'eau)

 

Partager cet article

Repost0
20 décembre 2010 1 20 /12 /décembre /2010 10:16

ENTRE LES NUAGES

Arrachart, Antsiranana, le 20 décembre 2010, 12h

La main et le cerveau ne savent pas à l'avance. Pourtant, une fois le texte écrit, même court, la preuve est là : on en a appris sur soi, sur le monde, et c'était caché dans de l'écriture pas encore écrite. Même si la référence, le prétexte sont sur une autre planète, un autre milieu non miscible, dans mon cas, la vie malgache, eh bien les mots se mettent à raconter par-dessus des formes, des images, du narratif, de la musique, du rythme coloré et littéraire qui peuvent être partagés.
Il n'y a pas vraiment de raison de se priver de passer d'un continent à l'autre, de s'élever aussi haut qu'Icare ou presque, puisque d'autres voyageurs, d'autres mains, d'autres visages s'attendent à de l'inconnu jusqu'à la dernière goutte du goutte à goutte, jusqu'à la dernière poche de pauvreté.
Il n'y a pas vraiment de raison de s'arrêter de prier d'un jour à l'autre pour écouter les silences, voir l'invisible, lire sur les lèvres et dans les yeux.
Il n'y a pas vraiment de raison de cesser de descendre, de goûter les racines, de fouiller les épaves, de laver les morts et de boire à leur santé.
Au for de la nuit, dure un dur remue-ménage inépuisable et c'est ce qui nous vaut de remuer ciel et terre-mer, de tresser des phrases et puis de se taire.

Partager cet article

Repost0
19 décembre 2010 7 19 /12 /décembre /2010 07:48

 

DSCF0087 (Large)

Lorsque j'ai entendu les CP de Ramena chanter à gorge déployée "Petit Papa Noël, tu vas avoir si chaud", devais-je être étonné ? Toujours est-il que venir le 6 décembre avec un sapin et des babioles était nécessaire tant il y aura de "cheminées" oubliées le soir du 24 dans le village.

 

DSCN0645 (Large)

Quel conseil on lui donnerait à ce Père Noël ? d'abord d'expliquer aux vendeurs de coquillages de ne remonter à la surface que des coquilles vides, jamais avec une bête dedans.

 

DSCN0647 (Large)

il y a des solutions de remplacement pour remplir la hotte du Père Noël : du sable coloré en bouteille par ex

 

DSCN0561 (Large)

Il y a les bijoux de Saïd : vertèbres de requin, os de zébu, graines, noix de coco

 

DSCN0559 (Large)

Il y a ses tortues : bois, corne, coco

 

DSCN0670 (Large)

Il y a l'étoile de mer retrouvée morte

DSCN0876 (Large)

Il y a les tampons qu'on commande sur le trottoir, faits à la lame de cutter

 

DSCF0281 (Large)

Si le Père Noël veut faire un beau cadeau il peut offrir une nappe brodée Richelieu comme celle de nos grand-mères

 

DSCN0877 (Large)

Le cadeau à éviter, ce sera le déguisement de super-héros. Marianne explique aujourd'hui qu'elle est faite par des ouvrières qui travaillent 10h/jour pour 100 000 ariarys / mois (40 euros) dans l'entreprise César de monsieur Benoît Pousset-Bougère

http://www.marianne2.fr/L-entreprise-Cesar-a-Madagascar-l-esclavage-moderne_a200839.html
"L'entreprise César à Madagascar, l'esclavage moderne
SuperNo - Blogueur associé | Dimanche 19 Décembre 2010
C'était dans l'émission « Capital » sur M6, dimanche dernier
En attendant, plus question de fabriquer ces costumes en France, puisque comme l'explique le patron, la main d'œuvre représente 40% du prix de revient. On en vient à se demander comment ils faisaient avant, puisque les origines de la société remontent au 19e siècle.
Alors, où sont-ils fabriqués, ces costumes ? En Chine ? Ah non, même pas… Trop cher la Chine !  [...] A Madagascar !
L'usine emploie 600 ouvrières. Elles travaillent 10 heures par jour, et doivent rester le soir si elles n'ont pas fini leurs 500 costumes de Spiderman quotidiens. Harcelées par les contre-maitresses locales (qui dans le reportage les traitent de paresseuses !), elles cousent à une vitesse ahurissante les différentes pièces de tissus à 4 sur des costumes.
La rémunération de Monsieur César, alias Benoît Pousset-Bougère ? Il a gagné l'an dernier 572 400 euros ! Soit 47 700 euros par mois… soit  environ 1200 fois plus que ses esclaves ouvrières malgaches"

C'est plus compliqué que ne le dit le journaliste SuperNo, car M. Pousset-Bougère peut toujours répondre que sans lui, ces 600 ouvrières n'auraient pas de travail du tout. On pourrait alors lui rétorquer que sans elles, il n'existerait pas.

Mais quand même, Père Noël, il vaut mieux que tu offres des tee-shirts "La Maternelle de Ramena" que des panoplies de super-héros

 

  DSCF0290 (Large)

oui, en personne !

Partager cet article

Repost0
15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 13:04

PA190009 (Large)

 

Au début je t'en ai voulu. J'ai vu passer juillet, août, septembre, sans que tu donnes signe de vie. Face aux élèves, aux collègues, aux paperasses venues de partout : Fokontany, Palais Fary Tany, Ambassade de France, Ministère de l'éducation malgache, missives imprimées où on lit partout "monsieur jean-claude jorgensen est nommé professeur d'arts plastiques au lycée français d'Antsiranana", j'ai tremblé ! "Keloreur, ils vont découvrir que je suis un imposteur". John avait dit qu'il m'aiderait et il me laisse tomber. Bon, personne ne voulait du poste, il était inoccupé depuis 2 ans et mal payé. Mais j'étais quand même "attendu comme le messie" comme me l'avaient dit mes collègues.
Peu à peu, j'ai constaté que non seulement l'enseignement de l'histoire des arts et des arts plastiques me comble et comble les élèves, mais la formation, je l'avais eue avant : en te fréquentant pendant 2 ans, en coanimant l'atelier photo du lycée Evariste Parny avec François-Louis Athenas, en courant les galeries d'art depuis des décennies, en participant à l'université d'été sur l'histoire des arts à Toulouse en 1995 (Philippe Joutard), en emmenant les élèves qu'on me confiait au musée des Beaux-arts, au Louvre ou à Orsay presque chaque année depuis 1977, et même en jouant de la flûte traversière (amplifiée) avec John Chicaï. La transfusion se fait mieux devant un rhum arrangé (ou plusieurs) que dans un amphi.
Depuis septembre, j'ai du plaisir à inventer des activités brèves (1h) qui seront forcément réussies, quelques exemples :

colorer des mandalas
travailler avec des crayons de bois durs et gras + gommer pour donner un relief aux silhouettes d'animaux de la grotte Chauvet
inventer des cartouches de hiéroglyphes
ajouter des bras à la Vénus de Milo
reproduire la pieuvre d'une amphore cycladique
reproduire 3 athletos pendant une course à pied

dessiner des arcs doubles de la mosquée de Cordoba (compas souhaité)
inventer de nouveaux plans pour le potager de Villandry
réaliser 2 ou 3 blasons (façon malagasy)

dessiner et colorer une grande vague à la manière d'Hokusaï
imaginer des variations autour des nymphéas de Monet (crayons aquarellables et compas conseillés)
dessiner et colorer la chaise et la pipe de Van Gogh en conservant la perspective
dessiner à l'encre de seiche achetée au bazar (marché en plein air) un coquillage ramassé sur la plage
mettre en scène des cartes à jouer (après l'étude du tricheur à l'as de carreau de G de la Tour)

confectionner un répertoire de notions
rédiger un commentaire d'une ou plusieurs photos de Willy Ronis (texte correspondant étudié par le prof de français)
réaliser une sculpture en fil de fer de jardin à la manière de Calder
dessiner son logo personnel
Le matériel que j'ai apporté en septembre avec moi ou par frêt cargo de France ou de la Réunion, m'a facilité la vie :
un video-projecteur, un ordinateur, des enceintes acoustiques alimentées, une dizaine de pochettes de 18 crayons aquarellables, des aimants, une trentaine de reproductions de tableaux en affiches, 52 kgs de livres d'art, des dizaines de vidéos en .mpg (beaucoup de Palettes), des pinceaux, des craies grasses, des crayons 2B et 2H, des fusains, des pastels, du canson, de la terre et même de la peinture pour verre. Hormis, en 3è, quelques humoristes qui attendent leurs 16 ans et qui sont parfois exclus 3 jours, une écrasante majorité d'élèves jouent le jeu, j'ai beaucoup de chance par rapport à mes collègues de l'hexagone qui doivent hisser Monchéri et Moncoeur au pinacle pour complaire au ministre.

En résumé, j'espère, mon cher John, n'avoir pas déshonoré ta profession.

Photo 139 (Large)

 

DSCF0131 (Large)

 

DSCF0132 (Large)

l'entrée du lycée Sadi Carnot

 

DSCF0134 (Large)

on applaudit bien fort le jardinier qui a planté un ravenale, un arbre du voyageur dans l'enceinte du lycée français de Diego-Suarez

 

DSCN0770 (Large)

 

DSCF0136 (Large)

 

DSCF0137 (Large)

le bâtiment où se trouve la "salle de dessin"

 

DSCF0275 (Large)

j'ai visé l'économie : en guise d'écran, de l'acrylique blanc

 

DSCF0278 (Large)

carton d'emballage, pointes à béton, bobineau de journal

 

P7283494 (Large)

 

Photo 162bis (Large)

 

jardins villandry (Large) recadre

Partager cet article

Repost0
13 décembre 2010 1 13 /12 /décembre /2010 05:22

DSCF0192 (Large)

A Sakalava, il faut se glisser dans un hamac et relire "La vie antérieure" de Baudelaire. Silence sauvage, sable blanc, loin du monde, chuchotement des filaos
Bébé maki attend patiemment que sa maman se soit désaltérée.

 

DSCF0181 (Large)

 

DSCF0182 (Large)

 

DSCF0188 (Large)

 

DSCF0197 (Large)

 

DSCF0200 (Large)

 

DSCF0207 (Large)

 

DSCF0225 (Large)

voile, vague, vent

la mer d'Emeraude et la baie de Sakalava sont des spots excellents pour le kitesurf

instants de poésie pure

l'éternité retrouvée, la mer allée avec le soleil

 

DSCF0230 (Large)

 

DSCF0241 (Large)

 

DSCF0250 (Large)

 

DSCF0255 (Large)

Partager cet article

Repost0
13 décembre 2010 1 13 /12 /décembre /2010 04:45

DSCF0142 (Large)

Il y a 15 jours, j'avais tenté, avec Hélène, d'aller jusqu'au phare du cap Miné avec ma 4L, mais j'avais fait demi-tour 2kms avant tant les risques de s'ensabler étaient grands. J'ai récidivé hier mais à pied, avec une amie malgache, son fils et sa fille adoptive et la chance était avec nous.

On salue d'abord les baobabs en allant à Ramena.

 

DSCF0144 (Large)

on regrette que la vente et l'exportation des coquillages soient si peu contrôlés

 

DSCF0173 (Large)

on passe à Orangea qui fera l'objet d'un prochain article, on continue pendant 2 bons kilomètres, on abandonne la voiture, on marche dans une végétation extraordinaire, pachypodiums, cactées (sisal), palmiers de plusieurs espèces, dans lesquels chantent des pigeons bleus et des oiseaux verts.

 

DSCF0145 (Large)

Asina

DSCF0149 (Large)

Puis on arrive au phare. 8h30, ciel bleu, gardien très très sympa, paysage sublime.

 

DSCF0151 (Large)


Visible à 70 kms, ce phare remplit une mission essentielle puisqu'il signale l'entrée de la rade de Diego-Suarez. Les casemates et les canons qui jalonnent la côte confirment la position stratégique du lieu, en particulier lors de la deuxième guerre mondiale. Depuis 2005, la grosse lentille de Fresnel a été remplacée par des lentilles modernes et surtout la lumière ne vient plus du pétrole (15 litres par nuit) mais de panneaux photovoltaïques.

 

DSCF0154 (Large)


Auparavant, il fallait aussi, 4 fois par nuit, remonter à la manivelle un poids de 25 kgs jusqu'au sommet pour assurer la rotation permanente de la lampe. Tout cela est bien fini grâce aux batteries d'accus.

 

DSCF0162 (Large)

 

DSCF0166 (Large)


Le phare domine la Grande Passe (600 mètres de large, 60 mètres de profondeur), celle par où tous les bateaux quels qu'ils soient doivent passer.

 

DSCF0170 (Large)

Au loin, les eaux turquoise de la Mer d'Emeraude, Nosy Diego et Nosy Suarez

 

DSCF0172 (Large)

près de la petite Passe, quelques pêcheurs prennent des capitaines et des perroquets pour les vendre à ceux qui vont passer la journée en mer d'Emeraude

 

DSCF0171 (Large)

vers l'Ouest, la baie de Diego (156 kms de pourtour)

 

DSCF0173 (Large)

sur le chemin du retour, on repasse devant le flamboyant orange

 

DSCF0175 (Large)

on constate que la barque en takamaka du fils d'Yvonne est terminée, le baptême est pour bientôt

 

DSCF0177 (Large)

une pirogue est faite en évidant un tronc ; celle-ci est presque terminée, elle attend son balancier

 

DSCF0260 (Large)

direction : la baie de Sakalava

là aussi, grands risques de s'ensabler dans la piste encaissée sans visibilité, il faut garder sa vitesse et klaxonner sans cesse

on n'a pas le temps d'admirer les cases traditionnelles aux murs de raphia

 

Partager cet article

Repost0
11 décembre 2010 6 11 /12 /décembre /2010 10:48

"Le nombre d'espèces de plantes à fleurs à Madagascar est d'au moins 14 000, avec un niveau d'endémisme qui peut dépasser les 90%" in Plantes de Madagascar, atlas, Lucile Allorge, ed Ulmer 2008 (la référence en botanique pour ce pays). Certaines de ces plantes sont à présent cultivées en dehors de Mada et on a oublié leur origine : par exemple l'euphorbia "Les épines du Christ", le flamboyant, la pervenche de Madagascar et plusieurs espèces d'impatiens sur les 200 que l'on rencontre dans le pays (j'en identifie déjà 3 ou 4 à Diego). Plus encore qu'à la Réunion, on sait ici se soigner avec les plantes (et parfois aussi fabriquer du poison certes). Mais les grandes firmes chimicopharmaceutiques de l'hémisphère nord n'aiment pas les plantes.

La faune et la flore malgaches sont d'une grande diversité mais aussi d'une beauté inimaginable. De là l'évidence pour Aretha de décider mardi 23 novembre d'une promenade botanique pour permettre aux CP d'observer le milieu naturel. J'étais là, ainsi qu'Hélène, une amie instit française venue me voir. Aujourd'hui on appelle ça "découverte du monde" en France. De mon temps, c'était une "leçon de choses". Un grand moment.


DSCF0024 (Large)

8h du matin, c'est parti pour les CP


DSCF0028 (Large)

les grands qui n'ont cours que l'après-midi testent leur modèle réduit devant les CP (qu'est-ce que le vent ? peut-être le plus puissant personnage du monde ? à Diego il souffle 365/365, 7/7, 24/24, on n'a pas oublié le cyclone Kamisy de 1984)


DSCF0030 (Large)

  laloasy = taretra = sisal, la fibre végétale qui recommence à plaire


DSCF0033 (Large)

pamba

(pour faire du kapok)

DSCF0034 (Large)

bonara

jackson pollock serait jaloux


DSCF0037 (Large)

voamora

  DSCF0038 (Large)

mokotra (je pense que c'est le jujubier)


DSCF0041 (Large)

personne n'a oublié son chapeau


DSCF0048 (Large)

civis (je ne connais pas le nom malgache)


DSCF0068 (Large)

petite pause


DSCF0070 (Large)

idéal pour dessiner des tortues dans le sable


DSCF0072 (Large)

un peu plus loin, le raphia n'aime qu'une chose : avoir les pieds dans l'eau


DSCF0078 (Large)

les CP ont de bons yeux, à deux reprises ils ont repéré un caméléon avant Maîtresse, avant madame Hélène et avant monsieur Jean-Claude


DSCF0080 (Large)

impossible de savoir le nom de ces fruits pour l'instant ; je compte sur le directeur du museum d'histoire naturelle de Brest


DSCF0081 (Large)

et non, les tamarins ne sont pas tous à la Réunion


DSCF0160 (Large)

les filaos non plus (tant mieux car ce sont des bonzarbres)


DSCF0133 (Large)

le ravenale (l'arbre du voyageur) sert de logo à Air Madagascar


DSCN0771 (Large)

les flamboyants de la région Diana fleurissent avec un mois d'avance sur ceux de La Réunion


DSCN0772 (Large)

à Ramena, on trouve des gousses de Entada Rheedei, une liane rubannée qui peut mesurer jusqu'à 75 mètres et dont la gousse peut atteindre 2 mètres de long


DSCN0777 (Large)

depuis 3 semaines cet arbre offre ses feuilles jaunes au regard partout dans Diego et Ramena et il est comme un mot sur le bout de la langue


DSCN0779 (Large)

tiens, et puis ces fleurs blanches, c'est pareil, qui m'aidera ?


P1010102 (Large)

la fleur du badamier (qui a donné son nom au Badamera Café)


P1010134 (Large)

le fruit du badamier


P1010139 (Large)

non toutes les fleurs du frangipanier ne sont pas blanches

bravo les CP !

(quand je dis "Bravo", ils applaudissent à tout rompre, surtout Abelino qui n'obéit jamais !


Partager cet article

Repost0
10 décembre 2010 5 10 /12 /décembre /2010 19:38

insectes mada

 

makis

 

oiseaux mada

 

papillons mada

 

poissons mada

 

prehistoire mada

 

tortues mada

Partager cet article

Repost0
14 novembre 2010 7 14 /11 /novembre /2010 07:27

DSCN0540 (Large)

Une délégation du Lions Club de Mamoudzou rend visite ce week-end aux 2 associations qu'elle subventionne à Ramena : l’association La maternelle de Ramena qui fonctionne pour la 8è année, et l’association Ramena qui vient de créer le CP.

www.normada.com/association-ramena/

www.normada.com/maternelleramena/

Nos amis mahorais nous ont remis 2 chèques de 1000 et 3000 euros qui vont financer la construction des salles du primaire. Trois compagnons (du Tour de France) viennent en janvier pour cela. Les dons de la liste Dialettres serviront surtout à payer des écolages. 95 enfants sont inscrits en maternelle, 22 en CP (16 sur 22 sont parrainés). L’écolage en maternelle, c’est 66 000 ariarys /an (environ 26 euros). L’écolage en CP, c’est 100 000 ariarys / an (environ 40 euros).

Hier soir était un moment folklorique mais symboliquement fort, avec discours, remise des chèques, ovation aux maîtresses, lancer de lanternes magiques au-dessus de la baie de Diego sous la lune qui s'était mise sur le dos, danses endiablées

Et moi, je remplace à nouveau Aretha demain matin, c'est super.

 

DSCN0515 (Large)

 

DSCN0527 (Large)

 

DSCN0529 (Large)

 

DSCN0531 (Large)

 

DSCN0534 (Large)

  allumage des lanternes magiques

DSCN0542 (Large)

leur envol

DSCN0549 (Large)

 

DSCN0530 (Large)

 

DSCF0024 (Large)

Partager cet article

Repost0