Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 19:55

DSCF0776 (Large)

"le silence éternel de ces espaces infinis m'effraie"

photo Mathilde Bl, 7 mai, Tan rouge (hauts de St-Paul), Fujifilm finepix-1000fd, 1/125e, f11, 128asa

 

"LES POETES ONT LES YEUX GRAND OUVERTS   2è éd.  Juin  2010

« Le meilleur compte rendu d’un tableau pourra être un sonnet ou une élégie »

Salon de 1846, Baudelaire.

Fort de son succès en 2008-09, l’atelier Photo-poésie du lycée Evariste Parny a continué de marier poésie et photographie en 2009-10. Chaque lundi de septembre à juin, François-Louis Athénas a répondu aux questions des élèves et nous avons bien profité de ses conseils et de son expérience de professionnel de l’art photographique.

Il nous a appris la patience. Consacrer une journée entière pour faire une seule photo, mais c’est très normal. La vitesse n’est pas une bonne chose pour créer. Nous lui devons des remerciements pour cette lenteur féconde, garante de réussite esthétique.

23 photographies seulement, le même nombre que l’an dernier. Mais en fait ce sont plusieurs centaines de photos qui ont été prises par la douzaine de lycéens inscrits à l’atelier, et seuls ont été retenus les photos-poèmes consensuels.

Presque toujours, le poème a été proposé par la photographe elle-même. Comme l’an dernier, un des poèmes a été écrit par une élève. Plusieurs photographes ont utilisé Photoshop ou Gimp2 avec bonheur.

Nous espérons que cette expérience vous procurera autant de plaisir qu’à nous.

Notre souhait : que cet atelier vive en 2010-11 pour que continue le dialogue entre poèmes et photos, pour que les façons de voir, de regarder, de créer continuent de se partager, pour faire parler le monde, pour aller à la rencontre des autres"

 

C'était aujourd'hui le vernissage de l'atelier photo-poésie animé par François-Louis et moi depuis septembre. En présence de l'élue culture de la municipalité de St-Paul, de la chargée de mission pour les ateliers culturels au rectorat, de madame la Proviseure, d'Euphrasie-Framboise etc. Quelques photos pour vous aider à vous représenter les choses

 DSCF2243 (Large)

photo Mathilde Bo.

Sur l'onde calme et noire où dorment les étoiles
La blanche Ophélia flotte comme un grand lys,
Flotte très lentement, couchée en ses longs voiles...
– On entend dans les bois lointains des hallalis.

Voici plus de mille ans que la triste Ophélie
Passe, fantôme blanc, sur le long fleuve noir;
Voici plus de mille ans que sa douce folie
Murmure sa romance à la brise du soir.

Le vent baise ses seins et déploie en corolle
Ses grands voiles bercés mollement par les eaux;
Les saules frissonnants pleurent sur son épaule,
Sur son grand front rêveur s'inclinent les roseaux.

Les nénuphars froissés soupirent autour d'elle;
Elle éveille parfois, dans un aune qui dort,
Quelque nid, d'où s'échappe un petit frisson d'aile :
– Un chant mystérieux tombe des astres d'or.

Ophélie, Rimbaud

 

P6042734 (Large)

La Guitarra
Empieza el llanto
de la guitarra.

Se rompen las  copas
de la madrugada.

Empieza el llanto
de la guitarra.

Es inutil callar la.
Es impossible callar la.

Llora monotona
como lhora el agua
com llora el viento
sobre la nevada.

Es impossible callar la.

Llora por casas lejanas.
Arena del sur caliente
que pide camelias blancas.

Llora flecha sin blanco,
la tarde sin manana,
y el  primer pajaro muerto
sobre la rama.

o guitarra.

Corazon malherido
por cinco espadas.

 

Fédérico Garcia Lorca

 

DSC03054.resized

photo Justine E (2de)

 

DSCF2263 (Large)

Haïku 

Le premier papillon du printemps

s’envole ---

d’entre les rayures du zèbre

Imai Sei

 

P6042736 (Large)

photo Mathilde Bo.

 

DSCF2298 (Large)

Le Dormeur du val (photo Mathilde Bo.)

 

P6042741 (Large)

le vierge, le vivace et le bel aujourd'hui (photo mathilde B)

 

P6042732 (Large)

à gauche : un vers du Revenant de Parny (photo Marion L 1L1)

à droite un fragment du roi des Aulnes de Goethe (photo Mathilde B TL)

 

P6042742 (Large)

photo Mathilde Bl

 

Je suis comme je suis
Je suis faite comme ça
Quand j’ai envie de rire
Oui je ris aux éclats
J’aime celui qui m'aime
Est-ce ma faute à moi
Si ce n’est pas le même
Que j’aime chaque fois
Je suis comme je suis
Je suis faite comme ça
Que voulez-vous de plus
Que voulez-vous de moi

Je suis faite pour plaire
Et n’y puis rien changer
Mes talons sont trop hauts
Ma taille trop cambrée
Mes seins beaucoup trop durs
Et mes yeux trop cernés
Et puis après
Qu’est-ce que ça peut vous faire
Je suis comme je suis
Je plais à qui je plais
Qu’est-ce que ça peut vous faire

Ce qui m’est arrivé
Oui j’ai aimé quelqu’un
Oui quelqu’un m’a aimé
Comme les enfants qui s’aiment
Simplement savent aimer
Aimer aimer...
Pourquoi me questionner
Je suis là pour vous plaire
Et n’y puis rien changer.

Jacques Prévert

 

P6042744 (Large)

photo Maeva B

(extrait du poème "Atteint" de Guy Régis Junior, nous consacrerons prochainement un article à ce poète dramaturge haïtien)

 

P6042754 (Large)-copie-2

 

P6042757 (Large)

photographes en plein effort

 

P6042758 (Large)

L'appel du large (Charles Baudelaire)

 

P6042759 (Large)

PICT0090 (Large)

De la musique avant toute chose

10 parachutistes du 2ème régiment de parachutistes d'infanterie de marine (RPIMA) et du GAM (Groupe d'assaut par mer) au-dessus de la baie de Saint-Paul (photo Tessa 1L)

 

T...

les  Chants de Maldoror (Je te salue Grand Océan!)  photo Tessa 

Partager cet article

Repost0
23 mai 2010 7 23 /05 /mai /2010 16:39

 

P4241973.resized

Quelques fruits dont je n’ai pas encore parlé et d’autres dont j’ai déjà parlé. Il m’en manque encore, le jamblon par exemple. Mais patience.

Le chérimolia est un délice. Il croise la zatte, le coeur de boeuf et le corossol.

 

P4241974.resized

Kakis

 

P4241975.resized

Fruits de la passion à 4€ le kg

 

P5242535 (Large)

pommes en l'air

 

P4251978.resized

En haut à gauche des goyaviers, en bas à gauche des chérimolias, en haut au centre des pommes en l’air, au milieu au centre 3 kakis et un combava, à droite 3 caramboles, en bas à droite une goyave, en bas au centre un gros kaki.

La pomme en l'air s’appelle aussi l'hoffe. Cet igname bulbifère s’appelle masako en Guyane et dans les Antilles, pomme Edward aux Seychelles. C’est une plante grimpante originaire d'Afrique de l'Est qui donne des tubercules aériens qui se consomment comme des pommes de terre.

Dans la médecine traditionnelle malgache, sa pulpe séchée est utilisée contre les plaies, blessures, furoncles. Merci à Marie-France de m’en avoir donné quelques-unes !

 

P5222522 (Large)

Des zévis (même nom à Diego-Suarez)

 

P5242533 (Large)

les zévis qui poussent dans mon escalier

 

P5222523 (Large)

Des jujubes (texture et goût de la pomme)

 

 

P5232524 (Large)

Mes invités d’hier ont eu droit à une papaye, des caramboles, des fruits de la passion, des goyaves, des mangues josé, un ananas.

 

P5232529 (Large)

et des goyaviers

 

10 05 24 - Copie

John et Guillemette m'ont préparé ce petit dej ce matin (papaye, gato-patate, kiwi, ananas, carambole, banane, goyave, pain d'épice de Milie)

Partager cet article

Repost0
22 mai 2010 6 22 /05 /mai /2010 19:28

 

P5222504 (Large)

Invité ce matin à St-Pierre par les TAAF à 9h 15 pour l'inauguration de l'expo "Oiseaux de légende des mers australes", je m'y suis rendu. En tant qu'adhérent de longue date de la Ligue de Protection des Oiseaux ; et comme inscrit depuis 2 ans à la rotation de novembre 2011 du Marion Dufresne.

 

P5222481 (Large)

Invitée aussi : Marie-Luce Penchard (ministre de l'Outre-mer) qui avait fait hier la rando du trou du fer ( 2 X 3h )

 

P5222482 (Large)

P5222483 (Large)

 

P5222484 (Large)

 

P5222486 (Large)

 

P5222487 (Large)

Albatros hurleur ; Crozet - Kerguelen
Avec une envergure pouvant atteindre 3,50 m, l'albatros hurleur est le plus grand oiseau marin au monde. Emblématiques de la réserve naturelle des Terres australes françaises, il peut parcourir 1000 kilomètres en moins d'une journée grâce à son vol économe : comme les voiliers, il utilise la force des vents des 40è rugissants et 50è hurlants pour se déplacer.

 

P5222488 (Large)Albatros fuligineux à dos sombre ; Crozet - Kerguelen - Amsterdam - Saint-Paul
L'albatros fuligineux à dos sombre, en danger d'extinction au niveau mondial, se reproduit sur l'ensemble de la réserve naturelle (Crozet, Kerguelen et Amsterdam). Bien que les colonies soient extrêmement protégées, celle de l'île de la Possession suivie par les scientifiques montre un fort déclin depuis 1980. Les changements climatiques qui perturbent les zones d'alimentation en sont peut-être la cause.

 

P5222489 (Large)

Albatros fuligineux à dos clair ; Crozet - Kerguelen
La forme élancée et les ailes fines de l'albatros fuligineux lui confèrent un vol gracieux. Proche cousin de l'albatros fuligineux à dos sombre, cette espèce se reproduit uniquement sur les îles subantarctiques (Crozet - Kerguelen)

 

P5222490 (Large)

Albatros à tête grise ; Crozet - Kerguelen
D'une population composée de plusieurs milliers de couples, l'albatros à tête grise se reproduit à Kerguelen et Crozet, sur des îles classées en réserve naturelle intégrale, garantissant ainsi une protection maximale de l'espèce.

 

P5222491 (Large)

Albatros à sourcils noirs ; Crozet - Kerguelen
Comme pour l'ensemble des albatros, ceux à sourcils noirs sont fidèles à vie à leur partenaire. Lors des périodes de reproduction, ils effectuent de spectaculaires parades. Friands des viscères de poissons, ils sont victimes de la pêche accidentelle. Classés en danger d'extinction au niveau mondial, ces oiseaux font l'objet d'un suivi scientifique important.

 

P5222492 (Large)

Albatros à bec jaune ; Crozet - Kerguelen
Avec 2 m d'envergure, l'albatros à bec jaune figure parmi les plus petites espèces d'albatros. Des dizaines de milliers d'individus, viennent chaque année se reproduire sur Amsterdam. Affecté par de nombreux facteurs (pêche accidentelle, réchauffement climatique...), il est en danger d'extinction.

 

P5222493 (Large)

Albatros à bec jaune ; Crozet - Kerguelen - Amsterdam - Saint-Paul
Les couples d'albatros à bec jaune édifient leurs nids avec des débris végétaux et de la terre. Ils les placent généralement dans des zones exposées au vent ce qui facilite leur envol. A Amsterdam, les vertigineuses falaises d'Entrecasteaux constituent un magnifique site de décollage.

 

P5222494 (Large)

Albatros d'Amsterdam ; Amsterdam
L'albatros d'Amsterdam, avec 3 m d'envergure et un poids de 6 à 7,5kgs, appartient au groupe des grands albatros. Endémique à l'île d'Amsterdam, avec une population estimée à moins de 200 individus, c'est un des oiseaux marins les plus menacés au monde.

 

P5222495 (Large)

Manchots royaux ; Crozet - Kerguelen
Oiseau marin, le manchot royal passe la majorité de son temps en mer. Sa forme hydrodynamique lui assure une bonne pénétration dans l'eau tandis que la structure spécifique de son plumage lui garantit imperméabilisation et isolation thermique.

 

P5222496 (Large)

Manchots royaux ; Crozet - Kerguelen
Les besoins énergétiques importants des poussins obligent les deux parents à partir en mer pour aller chercher la nourriture. Durant cette absence, les poussins forment des crèches pouvant compter plusieurs centaines d'individus. Noyé dans cette foule, le poussin retrouve ses parents, grâce à ses vocalises.

 

P5222497 (Large)

Manchots papous ; Crozet - Kerguelen
Le manchot papou est certainement le plus timide et farouche de tous les manchots. Dans la réserve, il niche en petites colonies, utilisant pour la construction de son nid des brindilles et des algues.

 

P5222498 (Large)

Gorfou macaroni ; Crozet - Kerguelen
Le gorfou macaroni, cousin du gorfou sauteur, est l'espèce de manchot la plus abondante dans le monde

 

P5222499 (Large)

Gorfou sauteur subtropical ; Amsterdam - Saint-Paul
Le gorfou sauteur se déplace par séries de petits bonds successifs, d'où son nom. Pour rejoindre sa colonie, il peut escalader des pentes de plus de 200 mètres. Cette espèce se distingue par deux aigrettes jaunes plus ou moins hérissées qui ne se rejoignent pas sur le front.

 

P5222500 (Large)

Pétrel à menton blanc ; Crozet - Kerguelen
Pour s'alimenter, les pétrels à menton blanc parcourent de très grandes distances. Principale espèce touchée par la pêche palangrière, elle a diminué à Crozet de 40% en 20 ans. Si la mortalité s'est réduite fortement aujourd'hui dans les zones françaises, elle reste très forte dans les autres secteurs océaniques.

 

P5222501 (Large)

Skua subantarctique ; Crozet - Kerguelen
Le skua est un oiseau prédateur. Lors des pontes de manchots, il survole les colonies à la recherche d'un oeuf abandonné ou suffisamment visible pour être dérobé. Les poussins de manchots ou de pétrels constituent également ses proies.

 

P5222502 (Large)

Le canard d'Eaton ; Crozet - Kerguelen
Le canard d'Eaton est la seule espèce de canard présente dans la réserve naturelle. Il fréquente les nombreuses zones humides de Crozet et de Kerguelen. Très discrète, cette espèce reste mal connue.

 

P5222503 (Large)

Cormoran impérial de Crozet ; Crozet
Comme l'ensemble des cormorans, le plumage du cormoran impérial de Crozet n'est pas imperméable. Cela le contraint à pêcher dans les eaux côtières et à revenir régulièrement se sécher à terre. Très bon plongeur, il utilise ses pattes palmées pour se propulser.

 

merci aux photographes des TAAF (appareils argentiques)

merci à ceux qui convaincront les élus de l'ouest et du sud de faire éteindre l'éclairage des stades (vides et en journée !!!) en avril conformément à leurs engagements internationaux ; mais bon, que les pétrels (endémiques de la Réunion) aient disparu en 2020, ça fait réagir combien de rényonés ?

Partager cet article

Repost0
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 20:32

 

P5162397 (Large)

c'était dimanche dernier, 18h, sur la plage de Ramena, Vénus y Luna tirent les yeux

 

P5152299 (Large)

samedi 15 mai, avec beaucoup de retard l'ATR d'Air Mada décolle d'Ivato, direction Diego-Suarez

 

P5152315 (Large)

mieux que la carte Michelin ou le GPS : le paysage vu d'avion

 

P5152329 (Large)

2h plus tard, Diego (et son pain de sucre) en vue

 

P5162331 (Large)

sur la plage de Ramena le lendemain, on me propose des sardines de haute mer

 

P5162346 (Large)

embarquement du filet

comme toujours j'apporte des leurres que je donne aux pêcheurs (turlute 18cm, 50 ou 60 grammes)

 

P5162389 (Large)

nature morte : rouget parmi des capitaines

 

P5162350 (Large)

qu'auraient pensé Monet et Boudin de cette étude chromo-indianocéanique ?

 

P5162348 (Large)

la gargote d'Antoinette et la gargote de Martha se mirent

 

P5162359 (Large)

parions que les requins se méfient lorsqu'ils voient la dentition de cette barque

 

P5162370 (Large)

 

P5172398 (Large)

pour les amateurs de 2cv, Mada est un régal

et j'en fais partie

dans la France d'aujourd'hui, on ne voit plus guère de jeunes de 18 ans capables, comme en 1968, de changer soupapes, segments, pistons et cardans de leur 2cv, sauf peut-être les centraliens

à Mada, si

à Mada, on répare tout, même un téléphone portable

on démonte le vilbrequin d'un moteur de 400 cv (semi-remorque de 40 tonnes) sur l'accotement, dans l'herbe

 

P5182446 (Large)

 

Partager cet article

Repost0
20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 20:02

P5182418 (Large)

monter au Rova, c'est dur, environ 1000 marches

mais la récompense, c'est le point de vue sur Tana et le lac Anosy (mardi 18 mai)

 

P5182412 (Large)

construction d'une maison en briques près du Palais de la Reine

 

P5182421 (Large)

Le Rova d’Antananarivo (prononcer Rouv’), c’est le Palais de la Reine. Ce palais en bois fut offert par l’architecte-aventurier-industriel Jean Laborde à la reine Ranavalona 1ere (sa maîtresse supposée). Il domine la ville (3 millions d’habitants environ aujourd’hui) à 1460 mètres d’altitude. Il est construit à l’emplacement d’un premier palais merina (prononcer mérinn’) datant de 1610 et entouré d’une palissade de pieux.

En novembre 1995, un incendie l’a réduit en cendres. Il ne restait plus que la structure en pierre qui recouvrait le palais original de Laborde. C’était le soir de la proclamation des résultats des élections municipales d’Antananarivo : difficile de ne pas penser à un acte criminel. De nombreux objets de grande valeur ont été sarkozys. En 1999, les pièces de bois sacré en provenance du pays zafimaniry ont été montés à dos d’homme un jeudi (jour favorable pour ce genre de choses) afin de commencer la reconstruction du palais (dans le lot : un pilier de palissandre de 39 mètres). Des souscriptions et l’aide de la Banque mondiale ont été nécessaires. Les visites ne sont pas possibles pendant les travaux qui sont loin d’être achevés, contrairement aux prévisions.

Sous le règne d’Andrianampoinimerina (1787-1810), l’enceinte royale abritait vingt–deux édifices en bois, matériau de construction noble par excellence. Siège de la monarchie Merina, le Rova devait être une image d’un ordre idéal du monde. Aussi revenait-il aux astrologues royaux d’invoquer les ancêtres pour déterminer l’emplacement de chaque nouvel édifice, son orientation, et le jour le plus faste pour en commencer la construction. Les travaux étaient ensuite effectués par les ouvriers et paysans Merina dans le cadre de la corvée.

 

P5182439 (Large)

 

P5182424 (Large)

Voromahery, « l'Epervier Royal »
L’unique porte d’entrée du Rova fut dessinée par le Britannique James Cameron en 1865. Cet arc de triomphe est surmonté d’un aigle en bronze envoyé par Napoléon III à Ranavalona 1ère.

 

P5182437 (Large)

le Palais du Premier ministre ou Musée d'Andafiavaratra

il fut longtemps la résidence privée du Premier ministre Rainilaiarivony qui épousa successivement trois reines Mérina (pour conforter son pouvoir) avant l'occupation d'Antananarivo par l'armée française

il abrite les collections historiques rescapées de l'incendie de 1995 : objets royaux, trône, photos, mobilier, tableaux, cadeaux anglais et français

 

P5182441 (Large)

le dôme du musée

 

P5182442 (Large)

une chaise à porteurs royale

 

P5182444 (Large)

maisons traditionnelles de Fianarantsoa (à côté du musée)

 

P5182426 (Large)

P5182426 (Large)

  P5182426 (Large)P5182426 (Large)

 

P5182427 (Large)

 

P5182428 (Large)

P5182429 (Large)

P5182430 (Large)

 

P5182431 (Large)

 

P5182432 (Large)

P5182433 (Large)

 

P5182434 (Large)

près du palais de la reine, je suis tombé sur ce bas relief de 40 mètres de long et datant de 1940

il retrace l'histoire de Madagascar de la préhistoire à nos jours

j'ai cherché dans plusieurs guides : impossible d'en savoir plus pour l'instant

mais je saurai ! c'est un travail absolument magnifique

Partager cet article

Repost0
14 mai 2010 5 14 /05 /mai /2010 20:14

 

P5092074

C'est quoi ?

c'est du rugby

et gaffe aux resquilleurs qui se font prendre

 

katamanga1

le sakamanga est de loin l'hôtel le plus sympa et le plus artistique de Tana

c'est mon préféré

sakamanga veut dire "moumoute bleu", autrement dit un nom venu de Alice in Wonderland: Cheshire cats are blue

 

katamanga3

 

P5122234

le moumoute bleu est un petit musée

aperçu : les instruments de musique qui entourent la porte de ma chambre

 

P5122241

 

P5122242

 

P5122254

figuier de barbarie (photo prise en mode manuel hier comme les autres photos)

 

P5122264

Tana hier soir vu du Palais de la Rova (prononcer Rouv), c'est-à-dire palais de la reine (celui qui a brûlé vers 1997 si ma mémoire ne me trahit pas

Partager cet article

Repost0
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 11:25

 

P5092130

crocos de 16 ans

 

Attardons nous un peu sur la vedette de ces lieux.

"Le premier bâtiment abrite plusieurs milliers de bébés crocodiles nourris plusieurs fois par semaine, qui se prélassent dans une étuve de 31 °C. Plus de 5 000 crocodiles naissent chaque année à Croc Farm.
Après avoir traversé un espace planté de pervenches malgaches, de pêchers, de cocotiers et d’hibiscus, on arrive au lac vert entouré de manguiers et de jacarandas. Là, deux cents crocodiles adultes se promènent et se regroupent sur un îlot central. C’est le lieu de reproduction. Les mâles sont bien choyés : on compte un crocodile mâle pour quatre femelles !
Les crocodiles du Nil vivent centenaires s’ils échappent au plus dangereux des prédateurs (l’homme) ou aux maladies. À Madagascar, ils sont entourés de légendes, respectés et vénérés.
Leur sexualité est gourmande, et Monsieur, très polygame, féconde plusieurs femelles qui engendrent chacune de 20 à 90 œufs au bout de trois mois. Mais 90 % des bébés ne survivront pas : malgré la vigilance parentale, ils seront la proie des aigles-pêcheurs, des hérons, des vautours, et des sangliers."

 

P5092127

A Mada la loi du talion s'appliquait aux crocodiles ; on ne tuait l'un d'entre eux que s'il avait tué un humain et on pouvait s'attendre à ce qu'un humain fût tué pour un crocodile si un de ces animaux avait été abattu sans cause. Les crocodiles étaient associés si étroitement à ces notions que les malgaches amenaient les suspects au bord des rivières pour laisser aux crocodiles le soin de juger les malfaiteurs. Après un rituel à ces animaux, l'accusé devait traverser la rivière. Si un crocodile s'en emparait, sa culpabilité était démontrée. Les Bagandas du lac Victoria avaient des pratiques similaires.

 

P5092136

  crocos d'un an

 

P5092139

 

P5092133

en magasin, nous avons beaucoup de gris métal, nous avons même un albinos, mais c'est plus cher

 

P5092128

 

P5092121

 

P5092158

 

P5092138

 

P5092161

 

P5092132

 

P5092162

 

Le croco est bon garçon : la boutique de l'entrée expose ses atours et ses atouts :  ceintures, bracelets, sacs, porte-feuilles. Comme si ça ne suffisait pas, le croco se déguste en gratins, émincés et brochettes à l'auberge "Coco d'île" : délicieux.

 

P5092201

 

Bref, n'allez pas voir les ânes peints du zoo de Gaza ("L’opération zèbre leur a demandé deux jours de travail. Mahmoud, 20 ans, est très fier du résultat".http://www.liberation.fr/monde/0101604669-au-zoo-logique-de-guerre), allez à Croc Farm !

 

1273570565

Partager cet article

Repost0
10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 17:10

 

P5092198

Beaucoup de soucis depuis mon départ de Saint-Denis samedi soir. Pour vous donner une idée, je vous en raconte quelques-uns.
1/ mon avion a décollé à 1h30 au lieu de 22h30 (pour un trajet d'1h35), personne n'a été prévenu, personne n'a su pourquoi, il fallait attendre, toujours attendre
2/ l'hôtel dans lequel j'avais réservé et payé 3 nuits (Karibotel ****) depuis longtemps est en travaux ; il a réparti ses clients dans un autre hôtel sans les prévenir et m'a oublié dans son listing. A 4h 30 du matin, sans hôtel, avenue de l'Indépendance, avec 30 kgs de bagages précieux, quand on est un vasaha, ça craint.

3/ avant-hier, je fais un tour au Croc farm en taxi-brousse (34 passagers au lieu de 14) dans des chemins aux ornières inimaginables. Mon voisin a donné un coup de cutter dans ma sacoche, ce faisant il a crevé ma gourde souple et tout le contenu du sac a été inondé. Comme je lui ai donné un violent coup de coude, il est descendu aussitôt mais le mal était fait, tout est trempé : passeport, billets d'avion, billets de banque, téléphones, appareil photo etc...
4/ un taux de change toujours plus défavorable etc.
J'arrête, inutile de vous faire peur.
Non, Croc Farm n'est pas un nouveau produit Mac Do, ce n'est pas non plus la série de manuels de CP que j'apporte à Ramena, les crocolivres offerts par Milie. C'est un parc botanique et animalier à 25 kms de Tana, à Ambohipanasiana. Mais la ligue de Brigitte Bardot s'émeut déjà : "quelle horreur ! un zoo à Madagascar ! rendez leur liberté aux petites bêtes !" Croc Farm est au contraire une chance pour les habitants de Tana et nos amies les bêtes. Si je vous dis : boas, panthères et crocodiles, vous ne voudriez pas que les malgaches ne voient les animaux de leur propre pays qu'au risque de perdre la vie. Sans compter les missions scientifiques, pédagogiques, touristisques et les mesures de protection d'espèces menacées.
Une chance donc pour ce magnifique jardin botanique qui rassemblent cactées, palmiers, citronniers, orchidées, bougainvillées, bananiers, massifs de fleurs tropicales, bambous, avocatiers etc.Un jardin dédié au saurien emblématique du pays après le zébu : le crocodile du Nil (voir article suivant). Mais un jardin où s'endorment bien cachés des caméléons et où s'ébrouent des lémuriens qui sautent de branche en branche. Un jardin où vivent plus de 80 espèces animales.

  P5092085

 

P5092093

boas arboricoles

P5092094

bolis (ballons en malgache)

P5092097

vous connaissiez les tomates-cerises, voici les grenouilles-tomates

P5092103

  panthère endémique de Madagascar, le fossa (cryptoprocta ferox) se nourrit de rongeurs et de lémurs ; il n'hésite pas à se rapprocher des habitations la nuit pour dérober des volailles

 

P5092105

le ventre est plat : c'est une femelle

 

P5092106

le ventre est creux : c'est un mâle

 

P5092107

des tortues rayonnées et au fond une tortue géante des Seychelles

 

P5092108

tortue d'eau douce

 

P5092109

ces bestioles s'appellent petits caïmans ; celles qui ont des rougeurs sont des saunosaurus

 

P5092118

civette (jaboady en malgache)

 

P5092122

 

P5092129

 

P5092131

 

P5092140

Samuel vous présente une couleuvre de Madagascar

 

P5092149

 

P5092156

 

P5092160

 

P5092209

des milliers d'oiseaux vivent à Croc Farm

Partager cet article

Repost0
4 mai 2010 2 04 /05 /mai /2010 16:54

P4261986.resized

la marée

(photo prise au 1/1000 s le 26 avril 2010, grossissement 20X, 10millions px, zoom photoshop)

 

P5042054.resized

la houle polaire

(photo prise ce matin à la Pointe au sel, près de Saint-Leu, vagues de 8m)

 

dsc00015.resized

l'homme

(photo prise avec mon téléphone le 26 avril au Jardin de l'Etat à Saint-Denis)

Partager cet article

Repost0
1 mai 2010 6 01 /05 /mai /2010 15:23

 

JOURNÉE DE COMMÉMORATION NATIONALE DES MÉMOIRES DE LA TRAITE NÉGRIERE, DE L'ESCLAVAGE ET DES ABOLITIONS

 

Lo dimansh 9 mé 2010 dann "Parc boisé, parc Laurent Vergès" o Port 9vèr ziska 13 zèr lo groupaz MCUR-CRA i invit zot tout pou la zourné souvnans trafik zesklav, lesklavaz, ek tout bann zabolisyon. Zourné-la partou dan Lafrans i ansouvnans ali konm i fo. Nou kont si zot tout pou èt anparmi. Nora : Fonnkèr, kont, shan, dans, moring, slam, maloya, lektir 100 non bann konbatan la liberté. Ariv azot  ekzot manzé nou va mèt ansanm

 

L'association MCUR-CRA vous invite à participer à la journée de commémoration nationale des mémoires de la traite négrière, de l'esclavage et des abolitions, le dimanche 9 mai 2010 au parc boisé du Port de 9h à 13h. Au programme : Fonnker, contes, chants, danse africaine, poèmes, moringue, slam, maloya, hip-hop, lecture de 100 noms de combattants pour la liberté et pique-nique de partage sur place....

 

L'entrée est gratuite.

 

Alé di partou - Alé fann partou !!!

 

Partager cet article

Repost0