Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 février 2009 7 08 /02 /février /2009 14:30
petit message rassurant après 24h sans électricité, sans téléphone, sans internet
pas d'eau depuis ce matin, espérons qu'elle va revenir vite aussi, sinon il faudra faire une toilette de moumoute à l'eau de Vittel
je viens de poster j'aime ta couleur café 3 (écrit hier soir quand la panne est survenue) qui s'est classé le 3 février !
quand je regarde mon Jacquier qui a perdu ses feuilles, je reste coi
et là-bas dans le lagon des vagues monstrueuses déferlent depuis 2 jours
pas dormi
le vent fait un bruit infernal
ça m'a permis de faire une caresse à Grisou dans son panier sous la varangue vers 3h du mat
c'est vraiment un temps à ne pas mettre un moumoute dehors
partout des feuilles, des branches, des tôles

je copie-colle le bulletin de prévision publié à midi :
Prévisions pour LA REUNION, le 08/02/09 à 12 h locales, valables pour cet après-midi
et la nuit prochaine
Situation générale :
La Réunion est en préalerte cyclonique. La Réunion est en vigilance vents forts, fortes pluies et forte
houle. Le cyclone tropical intense "GAEL" , 940 hPa était situé à 10 h locales par 22.9 Sud 53.0 Est, soit
à 295 km à l'Ouest-Sud-Ouest de la Réunion, avec un déplacement Sud-Sud-Est à 20 km/h.
Le vent est fort, il est orienté au Nord-Nord-Ouest
Prévisions pour cet après-midi et la nuit suivante :
Notre département conserve un temps instable et pluvieux tout au long de cet après midi. Aucune région
n'est à l'abri des averses, et celles-ci sont localement fortes, en particulier dans l'intérieur de l'île. Un
coup de tonnerre peu se faire entendre par endroit. Le vent est violent. Les rafales atteignent 110 km/h
près du littoral Ouest, Sud-Ouest, Nord et Est comme sur les régions de Saint Leu ou de Champ Borne
par exemple. Elles dépasseront ces valeurs sur les hauteurs de ces régions, les rafales iront jusque 140
km/h, comme par exemple sur le Gîte de Bellecombe.
La mer est agitée à forte, avec une grande houle de 4 à 5 mètres de secteur Nord-Ouest, puis Ouest en fin
d'après-midi, qui affecte les côtes Nord-Est, Nord, Ouest, Sud soit de Champ Borne à Saint Joseph en
passant par Saint Denis. Les vagues les plus hautes atteignent 10 mètres.
La nuit prochaine, avec l'éloignement du cyclone tropical intense GAEL, une lente amélioration se met
en place avec des vents qui commencent à diminuer sensiblement avec des rafales de 80 à 90 km/h sur
les zones littorales exposées du Nord-Est et du Sud-Ouest et des valeurs de 110 à 120 km/h sur les hauteurs
exposées. Le ciel reste couvert avec toujours de bonnes averses par place.
Tendance ultérieure :
L'amélioration lente du temps se poursuit avec des vents de Nord-Ouest qui atteignent 70 à 80 km/h sur
les zones littorales exposées et 100 à 110 km/h sur les hauteurs.
Le ciel reste couvert dans l'intérieur et de timides éclaircies font leur apparition sur le bord de mer. La
houle de secteur Ouest atteint 2.5 à 3 m avec des vagues de 5 à 6 m.
Mardi, l'amélioration est plus franche avec un soleil plus généreux, et un vent de secteur Sud qui souffle
de 50 à 60 km/ en rafales.

quelques passages du JIR/Clicanoo :
Même si Gaël est resté à une distance respectable de la Réunion, le temps n'a cessé de se dégrader au cours des 24 dernières heures. A 10 heures, le phénomène se trouvait à 295 kilomètres dans le sud-ouest de la Réunion et fait route en direction du sud sud-est à la vitesse de 20km/h. Ce qui l'éloigne définitivement de la Réunion, après avoir longtemps tourné autour de l'île. Mais le vent et la houle restent forts et la plus grande prudence est recommandée. Le cyclone a, hélas, fait trois victimes.
Un père de famille emporté, alors qu'il tentait de traverser les eaux en furie de la rivière Saint-Etienne, samedi. Par ailleurs, un enfant est mort dans l'incendie de la case familiale à Saint-André, à la suite d'un court-circuit vraisemblablement provoqué par les orages de la nuit de samedi à dimanche. La dernière victime est un motard qui a tenté de traverser un radier en crue dans le sud de l'île.

Encore de fortes rafales

Le vent va par ailleurs rester violent. Des rafales atteignant 110 km/h sont attendues près du littoral Ouest, Sud-Ouest, Nord et Est comme sur les régions de Saint Leu ou de Champ Borne. Elles dépasseront ces valeurs sur les hauteurs de ces régions, les rafales iront jusque 140 km/h, comme par exemple sur le Gîte de Bellecombe. La mer restera également agitée à forte, avec une grande houle de 4 à 5 mètres de secteur Nord-Ouest, puis Ouest en fin d'après-midi, qui affecte les côtes Nord-Est, Nord, Ouest, Sud soit de Champ Borne à Saint Joseph en passant par Saint Denis. Les vagues les plus hautes atteignent 10 mètres. La nuit prochaine, avec l'éloignement du cyclone tropical intense GAEL, une lente amélioration se met en place avec des vents qui commencent à diminuer sensiblement avec des rafales de 80 à 90 km/h sur les zones littorales exposées du Nord-Est et du Sud-Ouest et des valeurs de 110 à 120 km/h sur les hauteurs exposées. Le ciel reste couvert avec toujours de bonnes averses par place.



Partager cet article

Repost0
7 février 2009 6 07 /02 /février /2009 15:17
pour mettre un peu de douceur dans ce monde de brutes, il y a les étoiles du dessus, il y a aussi les étoiles du dessous, entre Saint-Leu et Saint-Paul. Merci une fois de plus à Dom2.







Partager cet article

Repost0
7 février 2009 6 07 /02 /février /2009 14:59

Photo 2/07/09. (c) tv5 fusillade au palais 14H50

Photo 7/02/09 la foule à 13H30 ( sobika )

La destitution du maire de Tana n'a évidemment rien réglé. La violence reprend. Je copie-colle le fil des événements à 18h heure rényonaise + 2 photos pris dans le site Sobika (pour l'instant, rien dans le site de L'Express), un article du JIR/Clicanoo d'aujourd'hui et un article de Rue89 d'avant-hier.
http://www.sobika.com/
http://www.lexpressmada.com/

17H08 : Un camion militaire brule sur l'avenue de l'indépendance
17H00 : Benjamin Andriamparany Radavidson demande sur Radio Antsiva au parlement de destituer Marc Ravalomanana
16H57 : Toujours des rafales de tirs entendus a Antaninarenina. Pas d'infos sur qui sont les auteurs et les cibles de ces tirs
16H55 : Selon des témoignages, une explosion de mines a Antaninarenina est ce qui a fait le plus de victimes ( matv )
16H30 : Des gendarmes blessés par balle arrivent à l'hopital HJRA.
16H28 : Selon nos journalistes sur place, plus de 40 morts par balle .
15H55 : Selon radio Antsiva, les forces de l'ordre qui étaient dans le palais sont sorties et seraient les auteurs de coups de feu actuels ( radio antsiva )
15H50 : coups de feu a Antaninarenina
15H48: Selon les journalistes regroupés à xxxx, il y aurait 31 morts dont un cameraman de la RTA. Bilan provisoire à confirmer
15H47 : Selon RFI, les tirs venaient de l'intérieur du palais
15H40 : Il y a des victimes, mais pas encore de bilans officiels.
15H15 : Situation toujours tendue
15H13 : Andry Rajoelina demande sur sa radio a l'Emonat de prendre des dispositions
15H12 : Sur sa radio, Andry TGV dit que c'est la garde présidentielle qui a tiré. Information non confirmée.
15H10 : Impossible de savoir quels sont les militaires qui ont tiré car trop de témoignages contradictoires.
15H00 : Les secours pompiers et ambulances convergent vers Antaninarenina
14H50 : Les tirs proviendraient des militaires a l'exterieur du palais (en Attente de confirmation)
14H48 : Les militaires continuent de tirer.
14H47 : Des corps par terre. Des blessés. des cris.
14H46 : Les militaires ont tiré sur la foule !
14H44 : Le général Dolin est resorti. la foule se dirige vers le palais.
14H38 : Andry TGV attend au niveau du trésor, les militaires sont toujours là aussi.
14H35 : La délégation conduite par le Général Dolin est dans le palais présidentiel. Interdiction faite aux journalistes d'entrer.
14H31 : La foule marche sur le palais sans contrainte Général Dollin, des députés, TGV, Monja en tête de cortège.
14H30 : Les forces de l'ordre rebroussent chemin .
14H20 : Le président n'est pas dans le palais
14H12 : Les forces de l'ordre ont dit " qu'ils ont toute liberté de tirer" car les manifestants sont en zone rouge
14H02 : Hiram-pivahana en dehors du Palais...Général Dolin en négociation avec les militaires
13H58 : TGV et Monja sont devant Ambotsirohitra
13H56 : Déploiement des forces armées de Mahazoarivo ( palais 1er ministre ) sur Antaninarenina
13H55 : Consignes ont été données à la foule de rester calme et de suivre les directives.
13H53 : Discussion avec l'EMONAT sur place.
13H52 : la garde présidentielle se trouve a l'intérieur du palais
13H45 : TGV et Monja, passent en voiture devant la BNI Analakely direction Ambotsirohitra
13H44 : Personne ne sait si Marc Ravalomanana est au palais ou non
13H43 : Les Forces de l'ordre devant le palais annoncent qu'elles ne feront rien !
13H38 : Le convoi se dirige lentement vers Antaninarenina. Foules très impressionnante !
13H26 : Antaninarenina : les forces de l'ordre sont au niveau de ex-shoprite prisunic et ONE.
13H25 : TGV, Monja et les manifestants sont en direction du Palais d'Ambotsirohitra !!!!
13H20 : " Ambotsirohitra" appartient au peuple déclare Andry tgv
13H15 : Andry TGV annonce qu'ils vont aller à Ambotsirohitra ce jour !
13H05 : Monja Roindefo fait un discours dans les 3 langues officielles : malgache, francais, anglais.
12H56 : Monja Roindefo 43 ans est le fils de Monja Jaona et président du parti Monima Ka.
12H49 : Andry TGV sera président de la "Haute autorité pour la transition"
12H47 : Monja Roindefo, premier ministre du gvt annoncé de Andry TGV
12H30 : Des "casseurs" sont présents à proximité de la gare de soarana
12H20 : Andry Rajoelina commence son kabary place du 13 mai
04H12 : Rossy ne sera pas à Tana ce samedi. Il n'a pas ou pu embarquer.

Madagascar : la police tire sur des manifestants, au moins 5 morts

CLICANOO.COM | Publié le 7 février 2009

Au moins cinq personnes ont été tuées samedi à Madagascar par la police qui a ouvert le feu sur une manifestation de l'opposition dans la capitale Antananarivo, a rapporté un photographe de l'AFP.

http://www.clicanoo.com/index.php?id_article=201609&page=article

Un groupe de partisans du maire déchu de la capitale Andry Rajoelina, devenu le principal opposant au pouvoir malgache, a commencé à marcher vers un des bureaux du président Marc Ravalomanana, après un face-à-face de près d'une heure avec les forces de l'ordre. Un premier cordon de policiers anti-émeutes s'est replié face à l'avancée des manifestants, mais un second cordon, plus proche du palais présidentiel, a tiré à balles réelles. Peu auparavant, le maire de la capitale, 34 ans, avait, devant quelque 20.000 partisans réunis sur la place du 13-Mai, pris la tête d'une "Haute Autorité de transition" qu'il venait de créer, franchissant une nouvelle étape dans son opposition au régime. Il avait ensuite appelé ses partisans à se rendre vers ce palais présidentiel pour y installer le "Premier ministre" qu'il venait de nommer. Andry Rajoelina, qui a engagé des procédures pour destituer le président Ravalomanana, a lui-même été destitué par les autorités.

© 2009 AFP



Madagascar, victime de ses politiques et des multinationales

Par Michel Koutouzis | Consultant | 05/02/2009 | 14H49

http://www.rue89.com/2009/02/05/madagascar-victime-de-ses-politiques-et-des-multinationales

Dans les statistiques des organisations internationales, Madagascar est à peine visible: infrastructures rudimentaires (pas de réseau routier et ferroviaire conséquent), administration disparate et très mal payée, maillage territorial très centralisé, milliers de côtes sans aucune surveillance... Ce pays est une tête de pont idéale pour le crime organisé.

Madagascar est, comme le Congo ou l'Angola, un blasphème géologique: le pays est pauvre, mais son sous-sol est extrêmement riche en gemmes de toutes sortes. Et du côté du canal du Mozambique, on y découvre, de manière accélérée, d'importants gisements d'hydrocarbures.

Le long règne du président Ratsiraka, qui dirigea d'une main de fer le pays pendant un tiers de siècle (1975-2002, avec une interruption de quatre ans au milieu des années 90), a transformé Madagascar.

Ce joyau de l'empire colonial français est devenu une immense entreprise de prédation des ressources naturelles, grâce à un système de gestion basé sur la corruption et des baronnies claniques et familiales, qui, toutes, déclaraient allégeance au président déchu.

Une double administration: un Etat faible, des clans prédateurs forts

Une double administration s'est mise en place: d'une part, celle de l'Etat aux moyens vétustes et d'autre part celle du Président et des clans prédateurs.

Toute entreprise engrenant des bénéfices substantiels (ilang-ilang, cannelle, poivre, pierres industrielles, pierres précieuses et semi-précieuses, café, bois tropical, tourisme, etc.), fonctionna au sein d'un système dit "informel", échappant aux contrôles de l'Etat.

Même les produits de première nécessité, comme le riz, par des mécanismes sophistiqués, et du fait que la terre appartient à plus de 80% à l'Etat, étaient contrôlés par la famille présidentielle et ses acolytes.

Si la gestion interne était le "fait du prince", les exportations -surtout l'or, les pierres précieuses et semi-précieuses- passèrent rapidement aux mains des clans asiatiques et africains agissant souvent pour le crime organisé.

Certains hommes d'affaires véreux, américains et européens, ayant passé des contrats d'exportation avec l'entourage présidentiel, en font de même.

Après 2002, des espoirs déçus par Ravalomanana

La chute du clan Ratsiraka et l'affaiblissement des baronnies pouvait faire espérer l'avènement d'une nouvelle ère.

En 2002, le Président Marc Ravalomanana a conquis le pouvoir en dirigeant une insurrection populaire contre la corruption et l'isolement de l'île. Il a ensuite gagné les élections sur un discours d'homme d'affaires (qu'il est), libéral, ouvert à la coopération internationale, au libre échange et la modernisation du pays.

Mais il est très vite devenu clair, malgré certaines reformes et la création d'un pôle anticorruption (Bianco), que rien ne changeait vraiment. Les nouveaux investisseurs étaient purement et simplement rackettés, le Président multipliait les pôles de ses activités et de ses domaines réservés.

Une liste existe à Madagascar qui vous indique dans quoi vous ne pouvez pas investir. Chaque année, cette liste s'allonge.

La Banque mondiale, l'Union européenne, la Chine, l'Allemagne, la France, pour ne citer que les plus gros bailleurs de la communauté internationale ont vu, année après année, la transformation d'un pays éclaté en une entreprise présidentielle qui taillait en lots l'ensemble du pays faisant espérer des concessions minières et sous-marines. Elles aboutissaient rarement, mais tenaient les investisseurs en laisse.

Au coeur du système: le ministère des Mines

Au centre de ce système de prédation, le ministère des Mines et la politique minière menée à Madagascar depuis des décennies.

Le concept de "mine sauvage" veut qu'à la place d'une exploitation rationnelle, on a privilégie une exploitation de masse par une centaine de milliers de "creuseurs". Issus de la partie la plus déshéritée de la population malgache, ils trouvent là un moyen de subsistance.

Deux autres raisons invoquées pour le maintien de ce système de mine sauvage sont des contrevérités: l'éparpillement des mines et leur faible rendement d'une part, et le fait que les pierres semi-précieuses (pierres fines) n'intéressent pas le secteur minier international.

Le résultat de cette ingénierie trafiquante est que les pierres précieuses et pierres fines à Madagascar ne représentent annuellement qu'autour de 1% des exportations enregistrées. Le reste s'évapore.

Par ailleurs, le ministère des Mines et de l'Energie, est toujours déficitaire et la police minière, qui n'a toujours pas de véhicule, emploient en tout et pour tout une dizaine d'agents...

La terre appartenant dans sa grande majorité à l'Etat (les paysans sont simplement tolérés), le ministère de l'Aménagement du territoire a distribué des concessions énormes (un dixième du territoire) à des entreprises étrangères.

C'est ce qui a mis le feux aux poudres: en brandissant la carte tamponnée du droit de prospection de la société coréenne Daewoo à sa propre télévision, le jeune maire d'Antananarivo (qui avait appuyé Ravalomanana dans sa conquête du pouvoir mais se sent exclu du gâteau de la prédation), mène aujourd'hui la dissidence à la tête de son propre parti dont le nom est un tout un programme: le TGV.

Car Madagascar vit dans le domaine de l'imagerie et de la mythologie du progrès. En attendant, ce pays qui est loin de manquer de ressources -ou à cause de cela?- subsiste dans une pauvreté absolue.



Partager cet article

Repost0
5 février 2009 4 05 /02 /février /2009 14:00

La Réunion recalée au patrimoine mondial

CLICANOO.COM | Publié le 5 février 2009

La décision est tombée fin janvier. Le dossier réunionnais devra patienter au moins un an avant d'être présenté par la France à l'Unesco. Le Comité Français ayant donné ses préférences cette année au dossier "des Causses et des Cévennes" et de "l'œuvre architecturale et urbaine de Le Corbusier". Le premier voyait cette année sa dernière chance d'être classé, le second est défendu par six pays dont la France.

http://www.clicanoo.com/index.php?id_article=201383&page=article

Le dossier Patrimoine Mondial semblait pourtant sur un "rythme de croisière" dans l'attente de la décision de l'Unesco, mi-juillet à Séville, quant à son classement ou non au titre du patrimoine naturel. Mais restait encore à connaître l'avis de l'État français. Ce dernier ne pouvant présenter officiellement chaque année que deux dossiers à l'organisation internationale. Et c'est cette décision que le Parc a apprise tout récemment par l'entremise d'un courrier adressé par l'ambassadrice de France à l'Unesco, informant cette dernière du choix de l'État français, fin janvier. La décision a été prise de maintenir les dossiers Causses-Cévennes et de l'œuvre de Le Corbusier (voir par ailleurs) pour cette année, et de reporter à 2010 l'examen du dossier réunionnais. Une demande entérinée par l'Unesco. La candidature des "Pitons, cirques et remparts" de la Réunion est remise à plus tard... L'île reste "à une marche du Patrimoine mondial".

Un dossier "fin prêt"

La phrase est de Jean Puech, président du conseil général de l'Aveyron et de l'Association de valorisation des Causses et des Cévennes (Avecc) et date de juillet 2006, à la suite de la décision du comité du Patrimoine mondial de ne pas retenir la candidature des "Causses et Cévennes". Une décision qui intervenait après une première tentative infructueuse en 2002. Dans son édition Internet du 23 décembre dernier, le quotidien Midi Libre évoquait une "réunion du Comité des biens français le 15 janvier", qui devait faire un choix entre les territoires gardois et d'autres candidatures notamment celle de la Réunion. Pour le dossier métropolitain, l'enjeu était de taille, 2009 étant la dernière chance pour lui de se voir enfin classé (la France avait trois ans pour représenter le dossier). Un argument qui semble avoir pesé lourd dans la balance. Une place était prise. En fait, si la "fenêtre de tir" de 2009 choisie par la Réunion semblait la bonne, c'était sans compter sur la présentation un peu "surprise" en 2007 de la ville de Bordeaux pour le classement de 1 810 ha de son centre-ville. Repoussant d'une année l'examen de l'œuvre architecturale et urbaine de Le Corbusier, pourtant programmé. Et c'est ce second dossier qui a donc été validé par le Comité Français pour cette année, repoussant d'une année celui de la Réunion. Un report qui ne remet "en rien en cause les valeurs intrinsèques du dossier réunionnais", selon le président du Parc National, Daniel Gonthier, que nous avons pu joindre hier soir. Un dossier quasi fin prêt : il sera entièrement déposé à l'UICN d'ici à la fin février et donc fin prêt pour tout examen, cette année ou une autre (mais les autres candidats tricolores peuvent-ils avoir une "défaillance" dans la dernière lige droite ?) La semaine dernière encore, un séminaire de sept jours a eu lieu à Hell-Bourg pour examiner l'ensemble des demandes techniques de l'UICN et ce mardi, des émissaires du Parc avaient rencontré l'UICN International en Suisse pour compléter les dernières demandes d'informations. La Réunion a depuis le début suivi à la lettre toutes les recommandations qui lui ont été faites depuis le lancement de son projet.

Poursuivre le lobbying

Début 2008, l'UICN France, associée à la préparation des dossiers français, avait d'abord obligé le Parc à exclure artificiellement la Plaine des Sables du périmètre candidat, dans le but de créer un débat populaire sur le dossier de la géothermie. Puis, ce sont les experts de l'UICN International qui adressent à la suite de leur visite de l'île, en novembre, un courrier aux autorités réunionnaises pour obtenir la réintégration de la Plaine des Sables. Ce qui sera chose faite en décembre avec à la clé deux études complémentaires. L'une sur les impacts des possibles forages, l'autre sur la faisabilité d'une centrale géothermique en dehors du Cœur. Autres recommandations prises en compte : l'extension de plusieurs dizaines de milliers d'hectares du périmètre à classer pour "inclure tous les sites qui répondent aux critères", ou encore des garanties apportées quant à la lutte contre les pestes végétales. La Réunion est donc fin prête. Reste à continuer à défendre le dossier pour être certain d'être présent sur la ligne de départ en 2010. Un travail de lobbying auquel la population sera associée avec la distribution prochaine d'une plaquette de vulgarisation par le Parc National. Le soutien de tous les Réunionnais ne sera pas de trop...

P.Madubost

- Les candidatures françaises

- L'œuvre architecturale et urbaine de Le Corbusier Le dossier a été déposé officiellement au Centre du patrimoine mondial le 31 janvier 2008. Il sera donc étudié au mois de juillet 2009 par l'Unesco. Il réunit 22 œuvres majeures de la production architecturale et urbaine de Le Corbusier, réparties dans le monde entier, et présentées selon différentes typologies : la résidence-atelier, la maison individuelle, l'habitat standardisé, l'habitat collectif, l'architecture sacrée, les grands programmes standards type, l'urbanisme, et enfin les bâtiments publics. La ministre de la Culture, Christine Albanel, se réjouissait lors du dépôt de la candidature que six pays (Allemagne, Argentine, Belgique, Japon et Suisse) participent au projet initié en France, en 2002, par le ministère de la Culture et de la Communication et par la Fondation Le Corbusier.

- Les Causses et les Cévennes Le bien proposé à l'inscription est constitué par la réserve de Biosphère des Cévennes, englobant le Parc national des Cévennes ainsi que les monts (Lozère, Aigoual, Bouges... ) et une partie des Grands Causses (Méjean, Sauveterre, Causse Noir, Bégon). Il est situé en Languedoc-Roussillon, à la rencontre des quatre régions biogéographiques : méditerranéenne, atlantique, continentale et subalpine. La candidature insiste sur l'agro-pastoralisme, la "mise en évidence d'un espace de vie en perpétuelle évolution dans un cadre naturel préservé". Le projet d'inscription de ce grand ensemble agro-pastoral de 6 000 km2 a été présenté au Comité du Patrimoine mondial en juillet 2006 à Vilnius, mais "renvoyé" pour complément d'informations. La France avait trois ans pour représenter le dossier avec 2009 comme dernière possibilité...

Le classement au Patrimoine mondial

Sur son site Internet, le ministère des Affaires étrangères décrypte la procédure pour l'inscription de biens culturels et/ou naturels au patrimoine mondial. Il revient d'abord aux États d'établir une liste indicative des biens susceptibles d'être inscrits. Un inventaire ensuite déposé officiellement auprès du Centre du patrimoine mondial. Reste encore aux autorités nationales de déterminer un ordre de priorité, sorte d'ordre de passage, en fonction duquel elles constitueront les dossiers d'inscription. En France, les autorités compétentes sont le ministère de la Culture pour les biens culturels et le ministère de l'Environnement pour les biens naturels. Seuls, les biens figurant déjà sur la Liste indicative peuvent être proposés pour inscription sur la Liste du patrimoine mondial (c'est le cas de la Réunion). Des organisations consultatives entrent alors en scène : l'Icomos (Conseil international des monuments et des sites) et l'UICN (Union internationale pour la conservation de la nature), qui évaluent chaque proposition d'inscription. Leurs conclusions sont soumises aux membres du Comité du patrimoine mondial sous forme d'un document de travail, avec la recommandation soit d'inscrire le bien, de renvoyer le dossier pour complément d'informations ou encore de différer son examen. Au final, il revient au Comité du patrimoine mondial, lors de sa session ordinaire annuelle de décider de l'inscription ou non ou du renvoi du dossier. Ce sera en juillet prochain, en Espagne...


Partager cet article

Repost0
3 février 2009 2 03 /02 /février /2009 16:59

Depuis 10 jours que je roule à nouveau sur le caillou, je n'en finis pas de constater à quel point je ne reconnais pas les paysages du premier coup. Chaleur (32° dans la journée à St-Leu) et  pluies abondantes et la végétation devient  exubérante. La canne a beau avoir été coupée en octobre-novembre, elle repousse vite pour la campagne de coupe d'automne (mai-juin)


Deux cyclones ont ravagé le sud et l'est de Mada les 19 et 21 janvier. Depuis ce soir, la Réunion ne peut plus se dire épargnée. Voici le bulletin météo officiel :

"La Réunion est en préalerte Cyclonique depuis 18 heures ce mardi. Il est conseillé de se tenir régulièrement
informé de l'évolution de la situation.
La Tempête Tropicale Modérée "GAEL" 997 hPa était située à 16 heures locale par 17.6 Sud et 63.3
Est, soit à 875 km à l'Est-Nord-Est de La Réunion, avec un déplacement Ouest-Sud-Ouest à 25
km/h.
Le flux s'oriente au Sud-Sud-Est et commence à se renforcer mercredi en cours de journée."

Faites le calcul, dans 35h, jeudi matin, Gael sera peut-être là. Mais j'ai mes réserves d'eau, mes bougies et du rhum arrangé ;-))

Sinon, l'été austral, ce sont aussi de nouveaux fruits :


les longanis : très ressemblants aux letchis d'aspect et de consistance, en un peu plus sucré, avec un petit de goût de poire, de vanille et de cannelle


les calebasses (se mangent avant de devenir des instruments de percussion)

les noix de coco bien sûr (ci-dessous et ci-dessus)


les pitayas
très joli, idéal pour les cocktails ; pulpe blanche à grains noirs, goût agréable peu marqué


Partager cet article

Repost0
3 février 2009 2 03 /02 /février /2009 06:38

divinités maléfiques aux cheveux faits de serpents certes
mais les gorgones sont aussi une variété de coraux en forme d'éventail qui s'attachent sur les fonds sableux
quel autre animal a autant d'imagination, de grâce et de sérénité ?























Partager cet article

Repost0
3 février 2009 2 03 /02 /février /2009 06:05

Voici les clichés promis sur l'expo "Le café à Bourbon" du Musée des Arts Décoratifs de l'Océan Indien à Saint-Louis. Ils m'ont tous été envoyés par Thierry-Nicolas Tchakaloff, le conservateur du MADOI. Qu'il soit une fois de plus remercié !









Demachy



Tarare

Develly légendes du café (berger Kaldi)

Partager cet article

Repost0
2 février 2009 1 02 /02 /février /2009 17:33
bourbon pointu en fleurs (caféière de Maison rouge, Saint-Louis, 31 janv 2009)
merci à ma collègue Nicole pour la photo !

Comme prévu, dégustation de café à Maison rouge à Saint-Louis hier. Un Bourbon pointu délicieux. Monsieur Tchakaloff, le Conservateur, m'a expliqué qu'il était parvenu à imposer la gratuité de l'expo à la Région Réunion : "Déjà, le culturel manque à La Réunion, alors s'il n'y a que les réductions des moins de 18 ans, des rémistes et des personnes âgées, les familles à faible revenu vont continuer à ne pas venir".
Pour l'interdiction des photos, il y avait risque d'abîmer les cartes postales et documents anciens avec les flashes. Mais il s'engage à m'envoyer des photos par mail : vous en trouverez déjà 4 ci-dessous, envoyées dans le temps même où j'écrivais les lignes de ce billet.
Monsieur Tchakaloff, au nom des 40 visiteurs uniques quotidiens de ce blog (je fais une moyenne depuis le 22 août), soyez remercié chaleureusement
En tant que tourangeau addicté au ptinoir comme Honoré de Balzac, j'espère vous revoir bientôt
Je posterai donc sans doute d'autres photos de l'expo mercredi prochain grâce à vous ("j'aime ta couleur café 3")

sur cette photo que j'ai prise hier dans la caféière, on voit bien que je vais devoir revenir à la dégustation du 1er mars : les cerises sont encore trop petites et trop vertes

les pieds de Bourbon pointu de Maison rouge

torrefaction artisanale à l'ancienne hier à Maison rouge
en lisant le commentaire de Philippe (billet "j'aime ta couleur café" du 24 janv) : "Il y en a dans tous les jardins des Hauts, à la bonne altitude. J'en ai deux pieds. 5 à 6 kg par pied, mûrs en mai. On le grillera à ce moment, m'a dit M. Irsapoulé, mon propriétaire", je me demande si c'est la même méthode.


Article CAFE de l'Encyclopédie de Diderot :

CAFE erreurs débitées sur le café ; ce que disoit là-dessus M. de Jussieu en 1715. II. 527. a. L'Europe a l'obligation de la culture de cet arbre aux Hollandois, & la France au zele de M. de Ressons. Description du caffier d'après celui qui étoit au jardin du roi. Ibid. b. Ce qu'on appelle café en coque & café mondé  Le caffier ne peut être rangé sous un genre qui lui convienne mieux que sous celui du jasmin. Dimensions de celui qui croît dans son pays natal. Comment & quand il produit son fruit. Origine du mot café La semence doit être mise en terre toute récente, autrement elle ne pousse pas. La plante en Europe doit être conservée dans une serre modérément échauffée ; il faut l'arroser de tems en tems. Aucune contrée en Arabie que celle d'Yemen ne fournit le café Comment on en raconte la découverte. Ibid. 528. a. Combien son usage s'est étendu. De trois manieres d'en prendre l'infusion, quelle est la meilleure. Choix du café Vaisseaux pour le rôtir. Marque qu'il est suffisamment rôti. On ne doit en pulvériser qu'autant qu'on en veut infuser. Description du moulin à café Il faut jetter la poudre dans l'eau bouillante, & non dans l'eau froide. La partie huileuse & l'odeur du café doivent être les vraies indications de ses effets. Ses propriétés & leur cause expliquées. Qui sont ceux auxquels il convient ou ne convient pas. Ibid. b. Précautions utiles sur la maniere de prendre cette infusion. Avantages qu'on ne peut contester au café Utilité du café dans un cas d'esperé que l'auteur rapporte. S'il est vrai que son grand usage rende inhabile à la génération. Propriété du café pris en lavement. Les habitans d'Yemen en débitent annuellement pour plusieurs millions. Café mariné Ibid. 529. a.

Café celui de Moka. X. 590. a. Ce café transporté en Amérique par les Hollandois. II. 206. a. Plante de café représenté, vol. VI des planches, regne végétal, pl. 100. Café aux pommes de terre. Suppl. IV. 493. a.

 

10 - Horemans, la collation. (c'est ce type de tasses dite a la capucine, qui 
etaient les plus courantes ici et les moins cheres , entre 1750 & 1770)

11 gravure Bonnet


12 litho Boilly

7 - Boucher - le petit dejeuner

Partager cet article

Repost0
1 février 2009 7 01 /02 /février /2009 18:47
beaucoup d'efforts célestes depuis une semaine pour titiller nos rétines

éclipse solaire partielle du 26 janvier (photo : John)

éclipse solaire partielle du 26 janvier (photo : John)

éclipse solaire partielle du 26 janvier (photo : John)

coucher de soleil du 28 janvier

clair de lune du 28

lever du jour le 29

clair de lune le 29

clair de lune le 30

coucher de soleil ce soir 1er février

clair de lune ce soir 1er février

Partager cet article

Repost0
1 février 2009 7 01 /02 /février /2009 10:07

Grâce à mon collègue Dominique, admirons l'immense imagination des coraux et dès que nous sommes dans le lagon : nageons ! au lieu de piétiner le fond et de tout abîmer
Certains coraux sont urticants. Actuellement, la température de l'eau (30°) fait blanchir certains, ce qui signifie qu'ils stressent et expulsent les petites algues symbiotiques qui les habitent et leur donnent de l'énergie par photosynthèse : ils sont fragilisés
Hier 3 innocents ont décidé de rejoindre la barrière de corail de L'Hermitage sans palmes ! 3 sauveteurs maîtres-nageurs sont arrivés aussitôt en scooter pour récupérer ces héros couverts d'ecchymoses, de contusions et d'hématomes qui leur permettront de figurer dans le Guiness book : beati pauperes spiritu

Je devrais aller faire ces photos moi-même bien sûr, mais mon genou ne sera pas guéri avant plusieurs semaines


























Partager cet article

Repost0