Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 juillet 2009 2 21 /07 /juillet /2009 15:18
j'aimerais tant avoir pris ces photos
mais non, ce n'est pas moi, c'est John Leunens, au fil des trois dernières années des travaux de la route des Tamarins, entre la Grande ravine et la ravine de la Fontaine
éventrement et blessures de la terre, crissements du métal, cris du roc, chocs de titans, concassages dans l'antre des cyclopes, forces telluriques, combats surhumains, brûlures du béton et du soleil, tortures de l'acier




















Repost 0
23 juin 2009 2 23 /06 /juin /2009 19:24

La route des Tamarins : une infrastructure hors normes CLICANOO.COM | 23 juin 2009

http://www.clicanoo.com/index.php?id_article=213571&page=article

 

L'heure de la libération a sonné. Après des années d'attente, six ans d'un chantier titanesque, les automobilistes vont enfin pouvoir circuler sur la route des Tamarins. Une voie express de 34 km, à mi-pente, avec vue panoramique sur le littoral Ouest, attendue comme le remède aux maudits embouteillages qui empoisonnent la circulation sur l'axe Nord-Sud. À peine 20 minutes pour relier Saint-Paul à l'Etang-Salé. Moins d'une heure pour faire Saint-Denis/Saint-Pierre.

 

Rappel en chiffres de tout ce qu'il faut savoir sur cet ouvrage exceptionnel.

 

1 : comme 1,146 milliard d'euros. Ce qu'a coûté la construction de cette voie express, l'une des plus chères de France. Soit 35 millions d'euros le kilomètre de route ! Même le viaduc de Millau ne rivalise pas. L'estimation initiale du projet était de 700 000 d'euros en 2003. Au fil des marchés et des contraintes techniques, la facture n'a cessé d'enfler (850 millions, puis 930) pour finir à plus d'un milliard. La Région a financé 85% du projet sur ses fonds propres. L'Europe a pris en charge le solde.

 

2 : deux radars fixes pour traquer les nerveux de la pédale, tentés de prendre la route des Tamarins pour un circuit de F1. L'un dans le sens Saint-Pierre/Saint-Denis, avant le tunnel du Cap La Houssaye. L'autre dans le Nord-Sud, à proximité de la ravine Petit trou, du côté de l'Ermitage. Les deux radars flasheront par l'arrière. Deux autres devraient être installés en 2010.

 

3 : trois aires de repos à disposition des automobilistes qui veulent souffler ou contempler le panorama extraordinaire d'une route qui culmine à 300 mètres d'altitude. Les haltes seront permises à hauteur de la Saline, Ravine tabac et Stella. L'axe comptera également trois stations-service : du côté de la Saline en amont (Total), en aval de la Saline (Shell), et sur l'aire de Portail (Tamoil). Mais seule la station Total sera opérationnelle dès demain.

 

6 : le nombre d'années pour construire cette route. Les travaux ont démarré en mai 2003, avec la création de pistes de chantier dans le secteur de la Grande-Ravine. Ils se seront achevés en juin 2009, avec six mois de retard sur le calendrier initial. Pour rappel, le choix politique de construire cette route express a été pris en 1998, par la Région, sous la présidence de Margie Sudre. Le préfet a donné son feu vert, via la déclaration d'utilité publique, en mai 2002.

 

9 : comme le nombre d'échangeurs qui composent l'itinéraire. Du nord au sud, il sera possible d'accéder ou de quitter la route à hauteur de Saint-Paul, Plateau-Caillou, l'Éperon, l'Ermitage, Barrage, les Colimaçons, Stella, le Portail et enfin l'Etang-Salé. Ces points d'échange sont situés à intervalle de 4 kilomètres.

 

44 : le nombre de caméras braquées sur les automobilistes, gérées depuis le centre régional de gestion des routes. Dans le détail, on compte 19 caméras fixes, 10 mobiles et une douzaine installée dans les tunnels et tranchées couvertes. Toujours au rayon logistique, à noter la présence 21 panneaux à message variable pour informer les usagers en temps réel, et de 12 panneaux d'accès pour les guider.

 

70 : le nombre de familles expropriées pour réaliser le chantier, essentiellement dans le secteur de Saint-Leu (Piton, Stella, chemin Thénor). À l'exception de quelques indemnisations, la plupart des riverains concernés ont accepté d'être relogés, au terme de négociations souvent âpres.

 

 

110 : en km/h, la vitesse maximale autorisée sur l'ensemble de la section, en dehors du viaduc Saint-Paul, où les automobilistes ne devront pas dépasser les 90. Rappelons que la route des Tamarins a le statut de voie express. Toute circulation à pied ou à vélo y est formellement interdite.

 

120 : le nombre de ponts qu'il a fallu construire pour franchir autant de ravines. Sur ces 120 ouvrages, quatre sont exceptionnels, au sens où les techniques mobilisées sont inédites à la Réunion. Le viaduc de Saint-Paul, qui serpente sur 11 piles et 750 mètres de long à l'entrée nord, l'ouvrage de Trois-Bassins (450 mètres), le pont de la Grande-Ravine, sans conteste le plus spectaculaire, avec ses 250 mètres de portée sans appuis intermédiaires, et enfin celui de la Ravine Fontaine, à Saint-Leu, qui mesure 150 mètres. La construction de ces ouvrages d'art a nécessité 200 000 m2 de béton armé, 22 000 tonnes d'acier de béton armé et 3 400 tonnes d'acier précontrainte.

 

3000 : dans les bureaux et sur les chantiers, environ 3000 personnes ont pris part à la réalisation du projet, entre 2003 et 2009. Le chantier a permis la création de 1500 emplois directs (15% de postes d'encadrement, 85 d'ouvriers spécialisés), dont 674 ont été pourvus à des Réunionnais. Rappelons que deux ouvriers y ont perdu la vie.

 

70 000 : estimation du nombre de voitures qui circuleront sur la route des Tamarins d'ici 2015. Dès demain, le volume devrait osciller entre 40 000 et 50 000 véhicules par jour.

 

550 000 : le nombre d'arbres plantés le long de la route, dont 100 000 plans d'arbustes et 12 000 tamarins. Cette gigantesque mise en culture, portée par l'IONF, le Cirad et trois pépinières locales, concerne 70 essences différentes, endémiques et exotiques (bois de demoiselle, bois de juda, lataniers rouges, etc)

Vincent Boyer

 

 

dimanche dernier, le conseil régional a offert un feu d'artifice aux rényonés pour saluer l'ouverture de la route des Tamarins

les photos qui suivent sont dédiées aux deux ouvriers qui sont morts pendant sa construction depuis 2003 et à leur famille

photos : John

 

 

 

 

 

Repost 0
18 novembre 2008 2 18 /11 /novembre /2008 18:00
ça y est, l'une des deux grues du viaduc de ravine fontaine, à plus de 5kms, est démontée
sachant qu'avec les 3 photos suivantes faites ce matin de ma fenêtre (grossissement 20 fois, 10M° de pixels), on peut obtenir les 6 suivantes, isle-bourbon.com vous offre un petit quizz (vous cochez les réponses que vous voulez, de toute façon, vous avez gagné) :










-- mes impôts sont bien employés
-- la fin de la pollution auto n'est pas pour demain
-- la technologie française va mieux s'exporter
-- merci à l'ouvrier rényoné
-- celui qui ne porte pas son casque de chantier devrait être dénoncé et celui qui boit au goulot aussi
-- la fin des embouteillages est pour bientôt
-- bravo aux ingénieurs (Arts et Métiers, Ponts, Centrale, Mines) et à Eiffage
-- et tout ça pour que le Président du Conseil Régional puisse frimer

Repost 0
28 septembre 2008 7 28 /09 /septembre /2008 19:38
coman i lé

kossa i di


viaduc de ravine fontaine

Lorsque je suis arrivé fin juillet, le viaduc de Ravine-Fontaine était réduit à ses culées et à des débuts de bracons. Il est sous mes fenêtres et comme le son monte, on entend jusqu'au camion qui vide son sable ou les coups de masse sur les charpentes métalliques à longueur de journées. Depuis avant-hier, les deux demi-tabliers sont bien près de se toucher. C'est dire que le clavage est pour bientôt et que les 200 ouvriers et ingénieurs ont travaillé d'arrache-pied depuis 2 mois.quelques chiffres : 110 m au-dessus de la ravine, arc métallique d'une portée de 170m, 2000 tonnes d'acier : un véritable Meccano géant.

Plus loin, à 3 kms vers l'ouest, se poursuit le lançage du viaduc de la Grande-Ravine. Il fera 288 mètres de long, 20 m de large, 80000 m3 de terrassement, 12000 m3 de béton pour les culées, 1500m3 pour les bracons, 3500 tonnes d'acier pour le tablier, 50000 m2 de protection anti-corrosion, 170 mètres au-dessus de la ravine.

Acheminés par bateau depuis les usines Eiffel de Lauterbourg (en Alsace) où ils sont fabriqués, les différents éléments métalliques du tablier sont assemblés ici en trois tronçons de chaque côté : 30m, 50m, 32m et à chaque fois on pousse le tablier de 1750 tonnes à raison de 4 ou 5 mètres par heure. Il faut que le clavage intervienne avant mi-décembre pour éviter la période cyclonique critique.

Il y a 3 autres ouvrages d'art exceptionnels comme celui-ci (sur les 123 ouvrages des 34 kms de cette route des Tamarins que tout le monde attend pour juin 2009) : celui de Trois bassins (fini), celui Ravine Fontaine et celui de la tranchée couverte de Saint-Paul, tous deux très avancés.

Travaux : Vinci/Eiffel  Budget : 1 milliard d'euros  (essentiellement à la charge de la Région Réunion)

http://www.reunion.equipement.gouv.fr/rdt/index.htm

2 vues du viaduc de 3 bassins (prises à midi)

viaduc de Grande ravine

Un grand merci à toutes celles et à tous ceux, très nombreux, qui m'encouragent à continuer ce blog. Cela fait très plaisir car, pour les ultra-marins, on ne le montre pas trop, mais on a peur d'être oubliés par la métropole (à tous les niveaux). Les statistiques Overblog sont stables : vous êtes une vingtaine par jour en moyenne à visiter isle-bourbon.com depuis sa naissance le 22 août. Entre 16 et 27 exactement depuis 2 semaines. N'hésitez pas à mettre des commentaires. Souvent ce que vous m'écrivez par mail mériterait d'être déposé au vu de tous. Je vais déposer bientôt des textes, documents et liens de certains d'entre vous.

J'aimerais mettre de la musique mais je ne pense pas que ce soit possible. Si quelqu'un connaît une astuce je suis preneur (j'essaierai de mettre un lien pointant vers un fichier son stocké dans un de mes sites pour voir). Pour la vidéo, je peux mais je redoute le temps de chargement (512K° étendu) et la limite des 3G° de téléchargement d'Orange-Réunion (un opérateur qui a réussi l'exploit d'autoriser ses concurrents Free et SFR à offrir de l'illimité et à s'autolimiter lui-même c'est-à-dire à se nuire à lui-même. Cétipabo ?). Ceci dit Skype avec une webcam fonctionne très bien avec du 512K° étendu, j'ai testé hier et même à 3 n'est-ce pas Pierre ? (Lille, St-Cyr, St-Leu)

Ce blog est à l'image du viaduc de Grande-Ravine : 170 mètres de profondeur d'un côté, 10000 kms de l'autre, c'est pareil.

Enfin, une photo pour en finir avec l'anonymat de l'auteur de ce blog (pensons au pauvre geek égaré ici et qui ne sait pas où il est tombé). John s'enfile une Dodo, au 1er Dominique a cessé de suivre les jeux des baleines avec ses jumelles, Euphrasie prend la photo et moi j'ai des dossiers forcément très importants à la main, comme d'hab' ;-)

prochains articles pressentis : le Mascarin, Stella Matutina, Cilaos, moumoutes et bonchiens (2), dentelle, nuages, gastronomie, maloya, fleurs du mal (2), kelonia (tortues), oiseaux, leconte de lisle

JC

 

Repost 0
Published by jorgensen - dans Route des Tamarins
commenter cet article
27 août 2008 3 27 /08 /août /2008 13:20
Dans le routard sur La Réunion (p46), on lit que "Le Conseil régional finance le solaire avec le photovoltaïque, étudie la géothermie (autant se servir du volcan), teste les éoliennes et réfléchit aux énergies maritimes". Je trouve ces propos bien imprudents dans leur optimisme. Les éoliennes tuent les chauve-souris et certains oiseaux (leur cage thoracique ne supporte pas la dépression), les applications géothermiques ne sont pas pour tout de suite et l'île déjà asphyxiée par les bagnoles continue d'en importer par milliers comme j'ai pu le voir ce matin au Port en allant chercher mes malles. Sur la photo, elles sont emmaillotées d'un linceul virginal qui les sanctifient.

L'ouverture de la route des tamarins, prévue pour mars 2009, va diminuer les embouteillages entre St-Paul et Saint-Louis (un enfer) mais on oublie de dire que le calme dans les hauts sur la même portion : c'est fini. Le bruit du trafic va monter, adieu le ronronnement de la houle le soir pour s'endormir.
Que cela ne vous empêche pas de venir faire un tour sur le caillou avec Air France, Air Austral ou Corsairfly ! (photo prise hier matin à St-Denis où j'étais allé chercher des amis qui revenaient du Quebec)
La prochaine fois je vous parlerai des cars jaunes, des z'éclairs et des Eolis. Pour que le chauffeur s'arrête, c'est comme en Afrique, il suffit de taper dans ses mains.
Bon courage pour la reprise lundi prochain à toutes celles et tous ceux qui sont concernés par l'educ nat.
@+
JC















Repost 0
Published by jorgensen - dans Route des Tamarins
commenter cet article