Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 avril 2013 2 02 /04 /avril /2013 00:59

P1160326 (Large)

lundi 25 mars au soir, dernier repas, dernière nuit à Diego, à L'Art'Kenciel qui a définitivement perdu son état délabré grâce à Nicolas et Linda, il fait 35°

P1160327 (Large)

mardi 26 aprem, arrivée à Tana sous la pluie

au loin, le Rova

  P1160363 (Large)

 

P1160365 (Large)

les immenses rizières qui entourent la capitale

 

P1160368 (Large)

 

P1160384 (Large)

mercredi 27 matin, à peine dormi, décollage ensoleillé à bord d'un airbus A340

 

P1160388 (Large)

 

P1160397 (Large)

 

P1160402 (Large)

c'est parti pour 11h de vol

 

P1160409 (Large)

zanzibar

 

P1160417 (Large)

qui arrive là-bas à la frontière de la Tanzanie et du Kenya ?

 

P1160419 (Large)

le Kilimandjaro (5891 m)

la calotte glaciaire est extrêmement petite par rapport à ce qu'elle était encore dans les années 70 ; elle aura totalement disparu vers 2020

bien que j'aie fait l'AR Europe / Océan indien une douzaine de fois depuis 2008, je n'avais encore jamais pu prendre la photo tant il y a de conditions à remplir :

vol du sud vers le nord

de jour

sans nuages

place du côté gauche de l'appareil, près d'un hublot qui ne donne pas sur l'aile

 

P1160420 (Large)

 

P1160432 (Large)

  affluents du Nil dans l'interminable désert du Soudan

 

P1160441 (Large)

   l'interminable désert lybien

 

P1160451 (Large)

 

P1160453 (Large)

  passage de la Lybie à la Méditerranée

 

P1160461 (Large)

  passage de l'Italie à la France

 

P1160465 (Large)

  le massif du Mont-Blanc

 

P1160466 (Large)

 

P1160467 (Large)

 

P1160468 (Large)

Charles de Gaulle

il fait 6°

demain à 1h du mat, je serai chez moi à Nantes

Partager cet article

Repost0
30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 14:24

P1120950 (Large)

Antananarivo, 15 octobre, 7h30, c'est parti pour le retour en métropole

 

P1120953 (Large)

take off

P1120971 (Large)

1h30 plus tard, on entre en Tanzanie au niveau de Zanzibar

comme d'habitude, les nuages m'ont caché les Comores

 

P1120980 (Large)

les 11h de vol sont une épreuve pour les petits

 

P1120995 (Large)

12192 m d'altitude et - 64° C 

 

P1140004 (Large)

récompense : les Alpes

 

P1140008 (Large)

 

P1140009 (Large)

le Cervin (4478m)

 

P1140012 (Large)

 

P1140016 (Large)

 

P1140018 (Large)

 

P1140023 (Large)

 

P1140033 (Large)

A l'approche de Roissy, nous sommes escortés par un avion d'Easyjet

 

P1140043 (Large)

landing

 

P1140056 (Large)

2h plus tard, longue attente au bord de la piste tellement il y a d'avions qui veulent atterrir (les 4 points lumineux dans le ciel sont des avions)

 

P1140064 (Large)

5' après le décollage, vous reconnaissez cette grande dame inaugurée en 1889

 

P1140066 (Large)

40' plus tard, la Loire et le boulevard Emile Gabory, peu avant l'atterrissage à Nantes-Atlantique

Partager cet article

Repost0
29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 16:10

P1110029 comp

le 24 août en soirée

1h après le départ de Roissy, l'airbus A380 survole le Palais des Papes et le pont d'Avignon où l'on danse tous en rond

 

P1110033 (Large)

10' plus tard, les Alpilles

 

P1110039 (Large)

Les Baux de Provence

 

P1110040 (Large)

 

P1110043 (Large)

 

P1110044 (Large)

banlieues nord de Marseille

 

P1110049 (Large)

 

P1110051 (Large)

  l'étang de Berre

P1110055 (Large)

escale à Marseille

 

P1110066 (Large)

canadair

 

P1110068 (Large)

10h plus tard, l'avion atterrit à Ivato

je vais dans le centre de Tana, (à 1h de route) acheter des livres bilingues pour le CE2 (à la boutique Jeunes Malgaches)

P1110069 (Large)

 

P1110077 (Large)

 

P1110078 (Large)

 

P1110079 (Large)

 

P1110082 (Large)

 

P1110084 (Large)

puis retour à Ivato pour prendre l'avion de Diego le lendemain

en passant par la route de la digue Ambohitrimanjaka, on voit de près le repiquage du riz

Partager cet article

Repost0
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 19:10

P1070523 (Large)

vendredi 9 : bonjour aux collègues du lycée ; Bahia la documentaliste du lycée offre un beau livre aux enfants de Ramena "Enfants venus d'ailleurs", livre qu'elle a acheté au bazary
samedi 10 : Edwige m'achète vanille, noix de muscade, raphia, nappe Richelieu pour les amis français
lundi 12 mars 10h : bye bye Diego
au loin Ramena et la montagne des français

 

lundi 12 Saint-Denis 15h je dépose mes grosses valises chez Noro et Denis, ils me prêtent une voiture pour 2 jours ; changement de puce tel ; je file chez Véronique à l'Etang-Salé les Hauts
mardi 13 Petit déjeuner avec Philippe M. IEN ; nous réfléchissons au moyen de faire parvenir 25 exemplaires de L'île aux mots CE2 à Ramena pour le 1er septembre ; je gagne L'Entre-deux où Lydia et Dominique m'offrent 3 kg de mangues et de multiples preuves d'amitié ; c'est là que Ghislaine me confirme ce que je pressens depuis 3 ans : les indonésiens comprennent la langue malgache ! il y avait la physionomie, les pirogues, certaines architectures, le valiha (instrument à cordes), mais pour mon oreille qui a passé l'été 1974 à Java (après des études de linguistique), il y avait aussi la langue....

 

visa indonesie (Large)

 

  P1070529 (Large)
ensuite direction Saint-Gilles les Hauts chez Agnès et Xavier
mercredi 14 au matin, je suis chez Nicolas où j'admire une fois de plus son matériel, la lumière de son atelier, la vie des visages peints, on se dit à bientôt là-bas

P1070531 (Large)

 

P1070533 (Large)

 

P1070539 (Large)mercredi 22h : back home

P1070540 (Large)

 

P1070542 (Large)

take off

P1070550 (Large)

 

P1070551 (Large)

oui

-- 62°

jeudi 9h Orly : changement de puce ; après le transit, je repasse l'enregistrement ; ma bouteille de Bordeaux 25cl, qui fait partie du plateau repas distribué aux 480 passagers du Boeing 777 m'est confisquée : "il fallait la boire à bord". Je leur propose de me reprendre aussi la petite bouteille de Punch Isautier offerte dans le même plateau repas. "Non, le punch, vous avez le droit". Je suis rassuré. En jetant du Bordeaux à la poubelle mais pas du punch, on lutte efficacement contre le terrorisme. Pas de doute, je suis bien revenu en France.

P1070556 (Large)

L'ATR rentre son train d'atterrissage, direction Nantes ; en route pour de nouvelles aventures

Partager cet article

Repost0
14 juillet 2009 2 14 /07 /juillet /2009 22:29
28 juin, @ bientôt caillou

au-dessus des Comores

la Somalie

en Somalie

l'Ethiopie

en éthiopie

en éthiopie (l'ombre des nuages)

en éthiopie

en éthiopie : moins 56° :-(

le lac Tana en Ethiopie

le Nil au Soudan

le Nil au Soudan

le Nil en Egypte au bout de 6h : Abou Simbel et Louxor

derniers regards sur la vallée du Nil

irrigation en Egypte

l'ombre des nuages en Lybie

l'interminable tôle ondulée du désert de Lybie

la côte lybienne

la botte italienne

survol de la Sicile

les îles Lipari (Eoliennes) et Vulcano

Lipari

Salina

bateau au large de Capri


entre Naples et Rome

Gênes

Gênes

le Piémont vers Turin

les Alpes

le massif du Mont-Blanc

le lac Léman

vers Auxerre

vers Melun

Brie Comte-Robert

Orly

just a shadow

débarquement des 550 passengers


Partager cet article

Repost0
21 janvier 2009 3 21 /01 /janvier /2009 14:59

le voila ! lé rvenu ! létépamor !
problèmes informatiques, courrier en retard, bagages pour 6 mois etc.
malgré la connexion à 256K° (qu'on peut chiffrer 32K° depuis qu'une fibre optique a été cassée par un chalut en Méditérranée fin décembre), l'ordinateur naze remplacé par un mini Acer aspire one au pied levé aujourd'hui, je vais essayer de rattraper le retard

Dans les jours qui viennent, vous aurez des choses sur le sucre, sur le café, l'esclavage, moumoutes et bonchiens entre autres.


C'était donc hier 15h45 à Orly sud le décollage avec le même Boeing 747-400 Corsairfly que le 30 juillet et le 24 décembre. La conclusion s'impose : pour avoir un hublot et l'avoir du bon côté (gauche dans le sens métropole/Réunion, droit dans l'autre sens), il faut arriver dans les 1ers à l'enregistrement. Ajoutons que le vol de nuit n'est pas idéal pour les photos et je choisirai un AR en juillet-août prochain qui profitera de l'expérience acquise.

Les 1ers vols commerciaux du 747 remontent à janvier 1970. Boeing avait pris des risques financiers, avait fait des choix techniques audacieux et il a finalement remporté un succès commercial de 35 ans jusqu'à la sortie de l'Airbus 380. L'avion pouvant emporter le plus grand nombre de passagers (580), avant l'A380, c'était lui.
Pendant la plus grande partie du vol, les passagers peuvent lire sur un écran l'altitude, vitesse, la température extérieure, la durée de vol restante avec mise à jour permanente et des infos données par le commandant de bord au micro :

altitude entre 28000 et 37000 pieds (entre 9000 m et 12000m), vitesse entre 577 mph et 670 mph (entre 930 et 1130 km/h selon la direction du vent), une température moyenne de moins 50° avec pointe à moins 59° en sortant du continent africain au niveau de Djibouti (équateur)

décollage à 310 km/h

poids à vide : 180 tonnes

130 tonnes de kérosène embarquées (400 passagers seulement aujourd'hui alors que le 747-400 peut en contenir 600), 110 tonnes seront consommées en vol

Polluant, gourmand, bruyant, le 747 est en fin de vie. Mais quand je me souviens de mon voyage avec sac à dos en Asie du sud-est pendant tout l'été 1974 (injoignable) grâce à lui, je dis Merci aux ingénieurs de Boeing.

Pour cette fois, ce sera donc une promenade dans les nuages et seulement les premiers et derniers moments de la balade. Dans la navette Air France qui m'emmène à 9h vers Orly, le thermomètre extérieur indique 4°C.


doucement ! c'est ma valise !


quand le ciel bas et lourd ...



c'est parti mon kiki (pour 11h de vol)



 

c'est la ouate qu'elle préfère


c'est la ouate


avec le mouvement de l'avion (1000km/h), son roulis, le mouvement des nuages et la rotation de la terre, le soleil se couche à l'ouest, se relève, se recouche, se rerelève, se rerecouche : moment de pureté absolue au-dessus de Malte (vers 21h hier)


5 ou 6h plus tard, au niveau de Mayotte, il se relève pour de bon à l'est




moins 59°







ça y est on voit Le Port


la descente se poursuit vers Gillot / Ste-Marie



on est posé, inversion des réacteurs


attente des bagages

c'était ce matin, à 6h, heure rényonnaise. Il fait 26°

Partager cet article

Repost0
14 décembre 2008 7 14 /12 /décembre /2008 09:27

Histoire de se préparer à l’ascension du Piton des neiges dimanche prochain, histoire de se préparer aussi au vol
Saint-Denis-Orly trois jours après, je viens de faire le tour de l’île à bord d’un Piper PA28 piloté par mon collègue Philippe M.. Sylvie (Lettres classiques) et Olivier (EPS) étaient également de la partie. Aucune difficulté pour se lever à 4 heures du matin chez ces quatre veinards.


Check-list au bord de la piste de Pierrefonds à Saint-Pierre :
- test gouvernes - vérifier entrée moteur - vérifier saumons - vérifier Karman - vérifier pitot - purger les réservoirs - générateur sur On - sortir 10° d’ailerons - altimètre sur 60 pieds - batterie sur On - allumer radio - pression huile - vérifier témoins - vérifier réchauffage - 800 tours/mn test moteur freins serrés
rappel pour celles zé ceux qui n'ont pas lu assez de BD dans leur enfance : tenir le cap à la boussole, tirer le manche pour monter, le pousser pour descendre, aider l'appareil à virer (à gauche ou à droite) en mettant un peu de palonnier


Puis c’est le décollage, avec la satisfaction de voir que des nuages certes, il y en a, mais ils stationnent sur Saint-Pierre et ne semblent pas bien méchants au-dessus des cirques et du volcan.


Peu à peu, on monte et on survole le port de Saint-Pierre, Le Tampon, la plaine des cafres, le cratère Commerson et la plaine des Sables.








la plaine des sables

l'entrée dans l'enclos

le flanc nord du dolomieu




La vitesse est stable : 100 noeuds (180 km/h). Le compte-tours aussi : 2400 t/mn en croisière, 2200 en descente. Le variomètre, c'est-à-dire le Badin, aussi : 600 pieds/mn en montée et en descente. L'altimètre indique 8200 pieds, on va monter à 9000 pieds (3000 mètres) pour passer d'un cirque à l'autre en toute sécurité.



la plaine des sables (play it again Sam)



vers le trou du fer

cirque de salazie


au loin : saint-denis

dans le cirque de Mafate

la rivière des galets et Le Port

objectif : les 3 salazes





cilaos

ilet à cordes


cilaos et le piton des neiges

retour vers pierrefonds
sur le côté gauche de la piste, le papi est allumé : 4 lumières blanches, t'es trop haut ; 4 lumières rouges, t'es trop bas
il en faut 2 blanches à gauche, 2 rouges à droite, et sans être trop court ni trop long
on met 800 tours/mn, on plane et on applaudit



ben nou gaign

le talent de philippe a été contagieux : en août prochain, je commence la formation pour piloter un ULM

Partager cet article

Repost0