Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2009 4 18 /06 /juin /2009 16:02


Commençons par une petite annonce : Bebel, un moumoute très fort en informatique, qui habite Amiens depuis plusieurs années. Sa maîtresse part à New York City. Bebel est stressé. L'avion de sa maîtresse passe par Dublin. Pas moyen d'être un moumoute étranger en Irlande même en transit. Il faut un vol direct. D'où l'appel angoissé de Bebel que je relaie ici : qui irait à NYC en vol direct en août ? il s'agirait d'un tuteur ou d'une tutrice le temps du vol, soit quelques heures seulement with rewards of course. Thanks !

Lulu ! ce moumoute est une peluche. Affectueux, gai, doux, Lulu est le fils de Lili que je ne suis pas arrivé à photographier pour l'instant car elle ne veut pas faire partie des people. Ce sera pour moumoutes et bonchiens 15. Habite les Avirons.

 

passons à un autre intellectuel : le bonchien Eole. Cave canem lupum ! Agé de  2 mois et demi (né le 28 mars 2009 d'après le vétérinaire) m ais maîtrisant déjà toutes les déclinaisons latines, Eole est à l'aise dans la salle des profs de mon lycée. Normal : le pedigree de ce bonchien est prestigieux : c'est un Royal Bourbon (mâtiné de Berger) et son nom est presque l'anagramme de son maître (10 ans) : Léon.

 

Une bonnchienn de 5 mois nouvelle venue au Tampon : Ellipse. En fait, son nom vient d'être abrégé en Lili, ce qui risque de créer des erreurs à la division des examens du Rectorat de Saint-Denis où pullulent déjà les Payet et les Hoarau. C'est aussi une Royal Bourbon mais elle possède une ascendance beauceronne (ergot caractéristique à la patte).

 

Chacha est un moumoute sympa qui vit à Piton Saint-Leu. Comme il a été sevré beaucoup trop tôt par sa maman, il est affectueux mais maladivement, au point d'être « collant » et d'être affublé du sobriquet de « scotch ».

 

Ce moumoute vit aux Avirons et passe, aux yeux des habitants de sa case, pour un brain-damaged cat et pour cette raison n'a, comme Ulysse, aucun nom : il n'est personne. C'est bien injuste. Il passe ses journées à se frotter contre les tortues, lesquelles apprécient fort ces marques d'affection. Et ça a suffi pour cataloguer ce tortoise's lover.

 

 

Enfin, la reine incontestée des moumoutes reste Moumie. Capable de pleurer à chaudes larmes et de se mettre en grève de la faim aussi longtemps que nécessaire pour qu'on remplace les grains de SuperU par des émincés Whiskas. A La Fontaine, même les cœurs les plus endurcis ont craqué et ont cédé devant le chagrin de Moumie : où je veux, quand je veux, avec qui je veux.

Partager cet article

Repost 0

commentaires