Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 13:49

P1070037 (Large)

Deuche dans une rue de Tana le 28 février dernier. J'ai pris cette photo par la fenêtre de mon taxi qui était ...une 2cv.

 

988-350x350

 

Depuis jeudi a lieu à Chateaubriant (44) les 19è rencontres nationales des 2 cv clubs. Les deuches sont plus de 3000 et viennent de plusieurs pays.
41 années de commercialisation (1948-1989) : record absolu en France. En 2007, 67% des français l'ont élue voiture du siècle.
Plus de 5 millions d'exemplaires construits. On en trouve encore 400 000 en France dont 80 000 roulent. Bien que je n'aie pas d'enregistrement audio pour faire déguster le roucoulement léger et clair de son moteur au vilebrequin forgé à la main, de vidéo pour donner à voir les gracieux déhanchements de cette acrobate du roulis et du tangage, je poste à nouveau quelques photos pour célébrer l'héroïne du jour. Certaines sont des captures d'écran d'un documentaire de France 5 que j'avais enregistré le 10 juin 2008. D'autres viennent du JT 13h de TF1 d'avant-hier.
Le 1er article 2cv de ce blog date du 24 décembre 2011 et dès le lendemain, j'avais ce commentaire de Brigitte C. (merci !) : "merci - moi qui n'aime pas les voitures - ah celle là, et puis il y a la vraie, celle de la tôle ondulée et des demi-vitres - nous avions battu une land rover sur un mauvais terrain, mais les bosses ! Commentaire n°1 posté par brigitte C le 25/12/2011 à 15h25"
http://www.wideo.fr/video/57f1dd662dfs.html
http://www.wideo.fr/video/iLyROoafY7am.html
http://videos.tf1.fr/jt-13h/chateaubriant-la-capitale-de-la-2cv-7255498.html
http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Chateaubriant.-Une-2-CV-en-chocolat-de-plus-d-une-tonne-cassee-en-mille-morceaux_40783-2078550_actu.Htm
Une 2 CV en chocolat noir confectionnée par des élèves d’un lycée professionnel de Saint-Nazaire. Les morceaux de la voiture ont été vendus au public, ce samedi, à Châteaubriant.
Ce samedi 19 mai 2012, peu après midi, sous un barnum du champ de foire à Châteaubriant, Alain Hunault, maire, a donné un coup de marteau sur le capot d’une œuvre d’art d’1,2 tonne : une 2 CV en chocolat !
Pneu, capot, aile… Dix artisans chocolatiers de la région Pays de la Loire ont, chacun, fabriqué une partie de la voiture. L’assemblage de toutes les pièces a été réalisé par onze élèves en CAP « chocolatier » du lycée des métiers de l’hôtellerie et de la restauration Sainte-Anne, à Saint-Nazaire.
Plus de 4 000 heures de travail ont été nécessaires pour faire à l’identique une bonne vieille 2 CV. Chaque morceau de chocolat a été vendu au public, massé derrière les barrières et enthousiaste. Le bénéfice obtenu servira à construire une école au Cameroun.

 

chocolat 2cv

(photo Ouest-France)

 

P1070351 (Large)

4 photos du magazine Deuche (prises dans mon hôtel "La Belle Aventure" à Diego début mars)

 

P1070353 (Large)

 

P1070356 (Large)

 

P1070358 (Large)

 

vlcsnap-2012-03-18-21h38m15s144

6 captures d'écran du documentaire de France 5 de Vincent Amouroux et Gilles Gautheron le 10 juin 2008

 

vlcsnap-2012-03-18-21h40m59s247

 

vlcsnap-2012-03-18-21h42m55s128

un des protos de 1937

 

vlcsnap-2012-03-18-22h04m09s63

 

vlcsnap-2012-03-18-22h09m08s241

 

vlcsnap-2012-03-18-22h09m16s66

  une 2cv Sahara de 1965 (2 moteurs)

 

vlcsnap-2012-05-20-13h08m13s2

4 captures d'écran du JT TF1

 

vlcsnap-2012-05-20-13h08m20s69

 

vlcsnap-2012-05-20-13h20m35s0

 

vlcsnap-2012-05-20-13h22m00s78

 

Ces extraits des Champs d'honneur de Jean Rouaud parlant de son grand-père (4è section, 1ère partie) valent pour le mien au volant de sa deudeuche :
«  De fait il fumait bien son champ de tabac à lui seul, allumant chaque cigarette avec le mégot de la précédente, ce qui, quand il conduisait, embarquait la 2CV dans un rodéo improvisé. Le mégot serré entre le pouce et l'index de la main droite, la cigarette nouvelle au coin des lèvres, il fixait attentivement la pointe rougie sans plus se soucier de la route, procédant par touches légères, tirant de petites bouffées méthodiques jusqu'à ce que s'élève au point de contact un mince filet de fumée. Alors la tête rejetée en arrière pour ne pas être aveuglé, bientôt environné d'un nuage dense qu'il balayait d'un revers de la main, il soulevait du coude la vitre inférieure battante de la portière, jetait le mégot d'un geste vif et, toujours sans un regard pour la route, donnait un coup de volant arbitraire qui secouaient les passagers en tous sens... »
« ...Comme il roulait au ralenti, les essuie-glaces couplés au moteur se déplaçaient à la vitesse de limaçons baveux, par soubresauts millimétriques, parfois se bloquaient, marquaient une pause, et il fallait donner du poing sur la vitre pour qu'ils reprennent en demi-cercle leur lente marche avant-arrière. Ils dessinaient sur le pare-brise des éventails crasseux qui produisaient l'effet inverse de celui qu'on attendait... »

 

Repost 0
Published by - dans autos
commenter cet article
1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 21:00

P1070964 (Large)

  Renault NN 6cv de 1924

Alors que la plupart des voitures présentes ont la conduite à droite, cette NN est une conduite à gauche

 

P1080006 (Large)

  démarrage au quart de tour (allumage par magnéto)

 

P1080007 (Large)

le tableau de bord de la NN

 

P1070968 (Large)

  Renault EK ou FK 1912 (genre taxi de la Marne)

 

P1070969 (Large)

  pas besoin de sortir du véhicule pour remettre de l'eau dans le radiateur

 

P1070983 (Large)

  Renault Monasix

P1070994 (Large)

  Renault Monaquatre

P1070975 (Large)

  Une Rolland Pilain ! Prestigieuse marque tourangelle

P1070987 (Large)

  Deux roues de secours, c'est plus sûr

P1070988 (Large)

  Des flacons de parfum rangés dans un compartiment en bois précieux, c'est classe

P1070990 (Large)

  Une Rosengart LR 4 !

P1070991 (Large)

  sans aucun doute, le modèle le plus petit de tous les présents

d'une robustesse mécanique légendaire

P1070955 (Large)

  Une ZL (Zedel)

P1070956 (Large)

  klaxon à portée de main dans la Zedel

P1070980 (Large)

  l'heure du départ approche

P1080009 (Large)

  et c'est parti mon kiki

P1080012 (Large)

 

P1080015 (Large)

 

P1080023 (Large)

à bientôt

Repost 0
Published by - dans autos
commenter cet article
1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 20:46

P1070976 (Large)

  C'était lundi dernier. A Saint-Viaud, près de Paimboeuf, 27 grand-mères s'étaient donné rendez-vous pour ressusciter les années 1910 à 1950. Il ne s'agissait pas de riches collectionneurs ou d'une opération financée par une collectivité locale mais de l'initiative de passionnés de voitures anciennes et de leurs associations. Les robots ont beau avoir envahi les chaines d'assemblage, les gadgets ont beau avoir conquis les tableaux de bord, les conseillers de clientèle incompétents et obséquieux ont beau avoir proliféré dans les garages, le goût du travail mécanique fait à la main, pour l'amour de l'art, pour savoir comment ça marche, pour déployer son ingéniosité, pour réussir à réparer quand même, pour rivaliser avec Prométhée, pour empêcher l'oubli est toujours là. Il n'y a plus guère qu'en Angleterre dans l'atelier Morgan (165 personnes) que l'on continue aujourd'hui à assembler à la main une voiture inchangée depuis 1936 avec un chassis en bois que n'effraie aucun crash test.

Je ne sais si un ordre présidait au stationnement lundi 30 avril sur le parking de Saint-Viaud, mais pour plus de clarté, j'ai finalement choisi l'ordre alphabétique par marques. La 1ère photo est donc celle d'une Chenard et Walcker, voiture victorieuse aux 24h du Mans dans les premières éditions (années 20).

P1070977 (Large)

 

P1070957 (Large)

  Citroën B12

P1070958 (Large)

  Citroën B2

P1070996 (Large)

  Citroën C4

P1070998 (Large)

  le tableau de bord de la C4 avait une montre

P1070970 (Large)

  De Dion Bouton

P1070989 (Large)

 

P1070954 (Large)

  Ford

P1070971 (Large)

  L'ancêtre de l'expo : une Ford T de 1911. Mon grand-père en assembla des centaines identiques dans son atelier de La Coruña de 1920 à 1932. Dans un état impeccable : le laiton et le cuivre rutilent, le cuir sent bon, le moteur ronronne.

P1070973 (Large)

  le levier à droite du volant, c'est l'accélérateur ; la pédale de gauche, c'est la boîte de vitesses

 

P1070974 (Large)

  rayons en bois !

P1080002 (Large)

 

P1080003 (Large)

  le générateur d'acétylène (pour les phares)

P1070953 (Large)

  Hotchkiss

P1070960 (Large)

  autre Hotchkiss

P1070959 (Large)

une SS One de 1931, rebaptisée Jaguar à l'approche de la 2è guerre mondiale

cette voiture a couru aux 24h du Mans et dans le rallye de Monte-Carlo (en 1934 et 35)

(SS = Swallow Sidecar Company)

P1070961 (Large)

  Je ne suis pas parvenu à identifier ce modèle

P1070962 (Large)

  Peugeot 202 (modèle répandu pendant mon enfance)

 

P1070965 (Large)

  Peugeot 402 (elle atteignait 130 km/h, vitesse élevée pour une berline de série d'avant-guerre)

 

P1070966 (Large)

  Peugeot 201de 1929

P1070967 (Large)

Peugeot 201de 1932

(à suivre)

Repost 0
Published by - dans autos
commenter cet article
24 décembre 2011 6 24 /12 /décembre /2011 22:36

 

1958 Mathis Tanis

Ah ! l’essuie-glace qui fonctionne avec le compteur de vitesse, les demi-vitres articulées horizontalement des portières avant, qu’on maintient ouvertes avec le coude et maintenues relevées grâce à un bouchon de caoutchouc troué, la capote roulée en été jusqu'à la lunette arrière, la jauge souple dans le réservoir d’essence, la bobine sur le tube des phares à envelopper dans un sac plastique pour la protéger de l'humidité, les amortisseurs à friction réglables et autres détails qui tuent… Ah ! nostalgie ! Après avoir célébré la 4L, il était de mon devoir de consacrer un article à la Deudeuche, d’autant qu’elle est aussi une voiture très présente à Mada.

 Je commence avec une photo de 1958. A gauche, la mythique Mathis de mon grand-père Tanis. A droite, la non moins mythique 2cv de mon père. Moi et mes 8 ans entre les 2. Il se trouve que j'ai croisé cette après-midi une Mathis restaurée à quelques kilomètres de chez moi, à Saint-Mars de Coutais. J'irai voir bientôt l'artiste-restaurateur. Le propriétaire de la belle Mathis m'a laissé photographier son bolide, impeccable. J'ai même reconnu le bruit du moteur. 53 ans après. Avant la seconde guerre mondiale, Mathis était la plus importante marque automobile française après Citroën, Renault et Peugeot. Slogan : "le poids, voilà l'ennemi"

 

P1060362 (Large)

Avant la 2de Guerre mondiale, à l'époque où circulent les Mathis, la future deudeuche est déjà en projet, avec un bicylindre à plat refroidi par eau (prototype ci-dessous)

1938

 

vlcsnap-39678

Salon de 1948

succès immédiat ; en 1950 il faut attendre 6 ans pour acquérir cette voiture vendue 185 000 ancien francs

1949

La 2cv de droite c'est la 1ère 2cv, une 2 cv A. Elle est commercialisée l'année de ma naissance : 1949. 62 ans plus tard, des 2 cv en parfait état  roulent tous les jours, en France, à Tana, à Diego, dans le monde entier.

1961 2cvfourgonnette

  1961, mon père m'emmène à Villard de Lans en 2 cv AZU ; ici près de Saint-Etienne

1968 2cv et ami6

  1968 ; de gauche à droite, l'ami 6 de mon père, ma 2 cv AZ (je viens d'avoir 18 ans), celle de grand-père Tanis, celle de ma tante Marta.

2cv 1973

Dès sa naissance, la 2 cv a participé à des raids ; en témoigne la 2 cv Sahara à 2 moteurs dans les années 60.

En 1973, la presse parle du raid Abidjan-Tunis (ci-dessus)

L'année précédente je suis revenu du nord de la Norvège jusqu'à Nantes au volant d'une 2 cv, période babacool

En 2007, 38 2cv ont fait 15000 kms pour rejoindre la Chine en 40 jours en empruntant la route de la Soie

 

P1060363 (Large)

au 1/43è, la collection des voitures que mon père a possédées : 5 cv Citroën trèfle avec différentiel (contrairement à la 5 cv Peugeot) 203, 2 cv AZ ... (je me souviens encore très bien de balades en campagne avec la 5 cv jaune citron)

la 1ère en bas à gauche est le modèle 1949, la 2è est une Dinky toys, ensuite s'ajoutent des Norev et Solido comme au bon vieux temps

DSCN0007 (Large)

toute l'année 2010-11 j'ai voulu acheter la deuche de Yves, mon voisin et collègue au lycée français de Diego, mais il n'a jamais voulu

P1040900 (Large)

  depuis 2 ans je vois régulièrement cette 2 cv en excellent état rouler dans les rues de Diego

 

P7133291 (Large)

  et celle-ci dans les rues de Tana (sa propriétaire était fière de me voir la photographier)

DSCN0003 (Large)

  sur mon balcon 

P5172399 (Large)

  le tee-shirt de Nirina à Diego

 

2011-07-Sucy

 

2011-07-Sucy-077

 

2cv libe.fr

  les 3 photos ci-dessus accompagnent l'article suivant

Le Monde du 23 juillet 2011

« C’était la voiture des bonnes années »

D’abord, il y a le son, reconnaissable entre mille. […] Christian Komaniecki est sûr d’une chose : "La 2CV a une âme." Et, si vous avez un peu de temps, il est prêt à la démonter de A à Z pour vous montrer ce qu’elle cache de singulier, de spirituel presque, dans ses tréfonds. © Antonin Sabot / LeMonde.fr

Ce matin-là, dans l’atelier du 2CV club de Sucy, le président de l’association s’attelle justement à ausculter un moteur posé sur son établi. Soixante kilos de ferraille et d’humanité que cette force de la nature (108 kilos), salopette maculée, chaussures difformes et mains noircies par le cambouis, dévisse, revisse, goupillonne, écouvillonne. Avec sa grosse paluche, il torture vigoureusement un boulon ou manie avec délicatesse un joint minuscule, comme s’il réparait une poupée.

L’atelier est une extraordinaire caverne, remplie jusqu’au plafond de pièces détachées, de moteurs, de calandres, de banquettes. La petite cour arrière est encombrée de carrosseries en plus ou moins bon état, près d’une soixantaine. Dans le garage mitoyen, sont entreposés les bijoux du club, recouverts de housses, des modèles rutilants comme s'ils sortaient d’un salon de l’auto.

Dehors, Joël Sicard, Philippe Debourdeau et Yves Moreau, trois des quelque cinquante membres du club, s’affairent autour d’un moteur. Ça discute ferme autour du carburateur, ça ronfle, ça s’engueule même un peu, entre celui qui sait et celui qui sait encore mieux. Et puis ça finit par se détendre en même temps que le moteur se met à chanter juste.

Tout le monde est un petit peu sous pression, en ce moment. Ce dimanche, le club migre à Salbris (Loir-et-Cher), où se déroule du 26 au 31 juillet le Mondial de la 2CV,  rendez-vous bisannuel des passionnés. Cinq mille voitures sont attendues, 2CV ou succédanés (Dyane, Ami 6, Méhari, car on n’est pas sectaire tant que cela reste avec des chevrons Citroën). Les Sucysiens géreront sur place un garage de réparation. Alors, pas question d’oublier la bonne clé, le bon boulon de rechange.

Comment expliquer un tel engouement, une telle fidélité à la "deux pattes", la "deuche", la "deudeuche" ? Présentée au salon de l’auto 1948 où elle fut moquée, déjà, sortie des premières chaînes en 1949, elle a été vendue à près de six millions d’exemplaires (je lance ce chiffre au risque de me faire épingler par les spécialistes car il y a débat). La production s’est arrêtée en France en 1988, avant l’arrêt définitif au Portugal, deux ans plus tard. Vingt trois ans déjà qu'elle a fait sa sortie de route.

Alors pourquoi cette voiture continue-t-elle de transcender les générations au point qu’aujourd’hui le plus jeune membre du club de Sucy a 20 ans et la doyenne 90 ans ? "On aime la 2CV pour tous ses défauts, tente Christian Komaniecki. Elle va à l’encontre de l’air du temps par sa lenteur, son côté spartiate aussi : il n’y a pas d’écran vidéo à l’arrière pour les enfants. Sa solidité est aussi un pied de nez à la société de consommation, alors qu’on offre aujourd’hui des primes à la casse pour des voitures qui ont à peine vécu." Mais, surtout, n’allez pas dire au président que c’est un tape-cul ! "C’est très confortable, contrairement à ce que vous pensez. "

Au-delà, la 2CV et ses formes hors du temps drainent indéniablement la nostalgie. C’était la voiture de l’après-guerre puis des Trente Glorieuses. C'était l'époque où on avait le temps d'aller quelque part. C’était les départs en vacances, la capote ouverte, roulée comme un couvercle de boîte de sardines. C’était les sièges à élastique où on s’enfonçait jusqu’à ne plus voir la route. C’était le temps où les familles étaient Citroën, Renault, Simca ou Renault, de père en fils, avant la mondialisation, les délocalisations.

[…]

Aujourd’hui, Christian Komaniecki possède une quinzaine de 2CV roulantes et une soixantaine d’épaves. Notamment un exemplaire qui fait sa fierté en même temps que l’envie des autres collectionneurs : une version de 1949, "datant du premier mois de production", la 148e sortie des chaînes, récupérée dans une ferme où elle servait de poulailler. […]

Ce n'est sans doute qu'un hasard mais le club de Sucy a été créé en 1973, au moment du premier choc pétrolier, de la première crise économique. Comme s'il fallait créer un conservatoire à ce symbole des jours heureux. Ce temps-là est aujourd’hui idéalisé, bien sûr. Il suffit pour s’en convaincre de regarder les catalogues de référence. Prix d’achat en 1949 : 185000 francs. Prix d’achat en 1959 : 410.000 francs. Dire si l’inflation, la vie chère, est aussi vieille que la monnaie et la nostalgie plus increvable encore qu'une 2CV…

 

vlcsnap-39304

quelques captures d'écran d'un bref documentaire diffusé sur la 2 en février 2008

 

vlcsnap-48882

 

vlcsnap-49690

 

vlcsnap-38856

 

 

Repost 0
Published by - dans autos
commenter cet article
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 22:21

4L

P1000784 (Large)

Le supplément au n° 73-74 du 2 août 2006 des Enquêtes interdites d'Amnistia.net de Didier Daeninckx était un .pdf intitulé "Au pays des 4L jaunes" et on ne le trouve plus sur le web. Ce titre n'a pas vieilli : à Diego, une voiture sur 3 est une 4L jaune, c'est-à-dire un taxi. J'ai été pendant un an 1/2 l'heureux propriétaire d'une 4L jaune (avec une bande noire sur le côté pour ne pas qu'on la confonde avec un taxi).

 

P1040638 (Large)

 

P1040674 (Large)

 

P1040682 (Large)

les 4L sont partout et d'une utilité indiscutée. La course coûte 1000 ariarys (35 centimes d'euro) à l'intérieur de la ville de Diego ce qui est un prix correct par rapport au prix de l'essence (1,2 euro le litre dans un pays où le salaire mensuel moyen est de 35 euros)

P1040716 (Large)

Avec la crise politique et la crise économique  qui s'éternisent, les took-took ont fait leur apparition. Ils proposent le même service (légèrement plus lent, légèrement moins confortable) pour 500 ariarys.

P1050855 (Large)

 

P1040732 (Large)

 

P1010843 (Large)

le 21 mai, le festival des Arts de la rue Zegny'Zo a organisé un concours de 4L

P1010849 (Large)

  La gagnante, c'est cette 4L bleue

P1010607 (Large)

Ce jour-là (14 mai 2011), j'ai continué après Joffreville, je suis allé haut dans la montagne d'Ambre, au-delà de la cabane des guides, là où normalement ne s'aventurent que des 4X4. J'en ai été quitte pour une barre anti-roulis cassée seulement.

P1030589 (Large)


Ma 4L jaune a commencé à donner des signes de faiblesse en septembre dernier : la carrosserie a menacé de se casser en 2.

aout sept11 004 (Large)


Alors Christian mon fidèle mécano, aidé d'un carrossier l'a réparée et repeinte ... en bleu.

P1040424 (Large)


C'est en 4L bleue que je suis allé accueillir Amandine, Véronique, Marielle et Kevin à l'aéroport le 8 octobre. Chacun avait 50 kgs de bagages. Mais ça rentre. Leurs amis Vincent et Cécile sont partis dans une autre 4L et ont séjourné quelques dans l'Ankarana avant de venir à Ramena.

 

P1040425 (Large)

 

P1040426 (Large)

 

P1040427 (Large)

Fin mai, pendant le festival Zegny'Zo, la Tribune de Diego a consacré deux grandes pages au cinquantenaire de la naissance de la 4L.

P1010874 (Large)

 

P1010875 (Large)

 

P1010876 (Large)

 

P1010877 (Large)

 

P1010878 (Large)


Et il y a une dizaine de jours, c'était au JIR Clicanoo, le Journal de l'île de la Réunion de fêter cet anniversaire.
http://www.clicanoo.re/
http://www.mecanic.tv/?page=article&id_article=587
http://www.dailymotion.com/video/xiytzm_une-4l-a-290-km-h-bonneville_auto

Pratique, innovante, increvable : la Renault 4 vient de fêter ses cinquante ans. Plus de 8 millions d’exemplaires pour la plus vendue des françaises à la carrière internationale. Une voiture qu’on connaît bien à La Réunion même si elles sont nombreuses à avoir émigré en taxis urbains à Madagascar. Lancée en 1956 sous le nom de code “350”, elle a été produite à 8 135 424 exemplaires en 31 ans de commercialisation dans plus de 100 pays. C’est la voiture française la plus vendue dans le monde, et le 3e modèle au niveau international après la Coccinelle de Volkswagen et la Ford T. Les tout derniers modèles sortiront des chaînes de fabrication en 1994 au Maroc et en Slovénie.
“C’est une voiture pour tout le monde, qui s’intègre encore dans le paysage français même si elle n’est plus commercialisée depuis 1992 en France”, explique le directeur d’exploitation du musée haut-rhinois, Martin Biju-Duval où sont exposés actuellement 17 modèles ou versions différentes. De la “R3”, première née produite en 1961 et présentée au Salon de l’automobile, à la “Bye-bye”, ultime version de la marque au losange en 1992. Selon ses concepteurs, la R4 devait être une voiture polyvalente, capable d’avaler les trajets quotidiens travail-domicile et les virées de fin de semaine à la campagne.
Elle devait être utilitaire, avec son modèle fourgonnette. Elle devait aussi satisfaire les femmes, de plus en plus nombreuses à avoir le permis dans les années 1960. Un modèle de trois chevaux, la R3, sera boudée par le public. Il lui préfèrera la Renault 4 Luxe, bientôt surnommée 4L et qui passera à la postérité. La voiture est pratique grâce à son grand habitacle, fiable et facile d’entretien. Son levier de vitesse permet, en 4e, de reposer son bras. Grâce à son moteur de 1.108 cm3 (pour les derniers modèles), on peut même rouler à 120 km/h sur autoroute... si on supporte les vibrations.
Parmi les modèles atypiques prêtés par le département Renault Classic, on retrouve la Saline 4Fun, fourgonnette survitaminée de 280 CV qui a atteint 236,5 km/h sur le Lac Salé aux Etats-Unis cette année, la “coupée” Bertin, une trois-portes qui ne sera finalement pas commercialisée, ou la “Monte Carlo” qui a participé au célèbre rallye en 1963. Les inconditionnels retrouveront aussi la “Parisienne” et sa carrosserie ornée de cannage, qui donne à cette voiture populaire “un côté classieux, très Paris XVIe”, selon M. Biju-Duval.
Et à côté de la fourgonnette jaune de La Poste, l’antépénultième exemplaire de la R4 veille au bon déroulement de l’exposition qui dure jusqu’au 16 janvier 2012 : c’est une voiture de gendarmerie.

Carte d’identité de la Renault 4
Lancement du projet : en 1956.
Nom du projet : Projet 112. En interne, le projet sera surnommé “350” en référence au prix annoncé dans le cahier des charges (350 000 francs).
1ere présentation : au salon de l’auto de Paris en octobre 1961.
Nombre de pays de fabrication ou d’assemblage : 28 (dont la France)
Nombre de pays de commercialisation : plus de 100.
Noms et surnoms de la Renault 4
- En Italie, la JP4 fut commercialisée sous le nom de “Frog”
- En Espagne, elle est surnommée “Cuatro Latas” (quatre boîtes)
- En ex-Yougoslavie, elle est appelée “Katcra” (Catherine)
- En Tunisie, c’est “R4 Monastir” du nom de la ville natale de Bourguiba
- En Rhodésie du Sud (le Zimbabwe), c’est “La voiture de Oui Oui”
- En Argentine, c’est “El Correcaminos’” (la coureuse de chemins)
- En Finlande, on la surnomme “Tiparellu” (goutellette)
Les principaux types de motorisations : 603 cm3, 747, 782, 845, 956 et 1108 cm3.

 

Certes, j'ai un faible pour la 2cv, ma première voiture. Mais j'ai fait 200 000 kms en 4L dans les années 1980 et je viens de rouler en 4L un an et demi à Diego et dans les environs. Sans elle, comment aurais-je pu aller à Ramena chaque semaine, souvent lourdement chargé ? comment serais-je allé en Baie de Sakalava ? à Joffreville ? Souvent en panne certes, mais facile à réparer.
Bravo donc à Christian, qui a, en 1 an et demi, changé l'une après l'autre, à peu près toutes les pièces de ma 4L (GTL 1990, au moins 500 000 kms au compteur)

P1050658 (Large)

 

P1050660 (Large)

 

P1010413--Large-.JPG en mai 2011, sur la Terrasse du voyageur, pendant le festival Zegny'Zo

 

 

Repost 0
Published by - dans autos
commenter cet article
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 06:07

DSCN0549 (Large)

article nostalgique

quelques photos prises à Tana lundi dernier

certaines firmes automobiles ont marqué le XXè siècle jusque dans l'océan indien : Citroën, Volkswagen, Ford en font partie

DSCN0550 (Large)

 

DSCN0003 (Large)

 

DSCN0006 (Large)

 

DSCN0553 (Large)

 

DSCN0560 (Large)

 

1920 Ford T Coruña

Mon père aimait beaucoup cette photo et cela n'a rien d'étonnant. Elle a sans doute été prise en 1922 ou 23 et il était né en 1921. L'homme au costume sombre, c'est Albinus, son père (mon grand-père et parrain), concessionnaire Ford, Erskine, Graham Paige, Studebaker à la Coruña. Les temps ont bien changé. Le soin porté aux mécaniques, la passion pour l'héritage de Prométhée et de Léonard de Vinci, ont été remplacés par des "conseillers de clientèle" remarquables pour leur incompétence, leur ignorance et leur cupidité. Ci-dessous, ma voiture à vendre 850 euros. Je copie-colle l'annonce dans www.leboncoin.fr
http://www.leboncoin.fr/voitures/176595078.htm?ca=26_s
Année-modèle : 2000 Kilométrage : 175 000 KM Carburant : Diesel
Boîte de vitesse : Manuelle
Ford Focus TDI Ghia 175000 kms, mise en circulation 18 août 2000, 90 cv, 5cv fisc, noire, 5 p, freins, embrayage, injecteurs, batterie, démarreur, pneus energy michelin et roulements neufs ou TBE (factures) mais 1 bielle coulée (moteur à changer) et clim défectueuse, visible chez Ford CMM Ste Clotilde qui détient la carte grise et la clé de contact ; contacter Florian Girond au 06 92 49 15 99 qui est mandaté pour me représenter ; la voiture n'étant pas roulante sera vendue en l'état et devra être enlevée par un véhicule de remorquage. jcjorgensen@wanadoo.fr
00261325453036 (madagascar)

 

DSCN0405 (Large)

 

Repost 0
Published by - dans autos
commenter cet article