Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 avril 2010 7 18 /04 /avril /2010 19:16

P4171907 (Large)

Orion (cf Cendrars)

J'étais hier soir à l'observatoire des Makes, au-dessus de Saint-Louis, à 1000 mètres d'altitude environ, grâce à l'organisation très pointue de l'Amicale de mon lycée. L'organisation faisait rage. Mais, de même qu'un volcan islandais peut niquer l'agenda d'un chef d'Etat, de même Zeus amonceleur de nuages a décidé de niquer la sortie. Et toc.

Bon, on a apprécié la vidéo-projection en plein air grâce au logiciel stellarium http://www.stellarium.org/fr/. Avec le laser vert que l'animateur utilisait pour pointer vers les étoiles (les rares qu'on voyait). Mais le coeur n'y était pas. Dans les célestrons, Saturne était flou. ça le faisait pas.

 

P4171908 (Large)

Betelgeuse

émouvant pour moi

je devais avoir 7 ou 8 ans, j'avais un cahier

c'était mon étoile préférée, je savais son diamètre, la distance par rapport à la Terre

une supergéante rouge, l'une des plus grandes étoiles connues, la plus grande de la Voie Lactée

impossible de parler de mes découvertes avec mes frères ou mes parents, je notais ça dans mon cahier

ensuite seulement, j'ai découvert que Pierre Boulle parlait de Betelgeuse dans La Planète des Singes

 

P4171911 (Large)

je suis du sagittaire mais n'y ai jamais accordé la moindre importance

on voit la croix du sud sous l'arrière-train du centaure

 

P4171913 (Large)

Saturne

 

P4171914 (Large)et voilà, dans les télescopes, on voyait pas grand chose

 

P4171917 (Large)

 

P4171918 (Large)

P4171919 (Large)

P4171920 (Large)

P4171921 (Large)

P4171922 (Large)

P4181924 (Large)

alors, pour atténuer votre déception, je suis allé ce soir sur ma terrasse

j'ai pointé mon Olympus 570 (même pas reflex) vers le ciel, l'ai mis en position BULB (qu'on appelait de mon temps "Pose T", j'ai mis 2 minutes, j'ai caressé moumoute frénétiquement pour l'empêcher de se frotter contre le pied de mon appareil, ce qu'elle a fait quand même

enfin, bref, essayez de rêver, c'était vers le sud-ouest, vers la Croix du sud (on la voit sur la gauche)

 

Une introduction de makis (lémurs) a été tentée à la Réunion mais elle a échoué. D'où le nom de Makes. Les makis vivent exclusivement à Madagascar. Lémur veut dire "fantôme" (à cause de leurs yeux)

Partager cet article

Repost0
3 avril 2010 6 03 /04 /avril /2010 20:25

En 1974, il se trouve que j'ai écrit dans la moiteur de l'extrême orient (Malaisie, Java, Bali, nord Thaïlande) des textes qui tournaient tournaient dans leur support, sans ponctuation ni majuscules et se faisaient autant calligrammes que poèmes. Je n'ai plus ces textes, nombreux, postés vers celle avec qui j'ai été marié ensuite 4 ans. Mais ils venaient d'une inspiratrice : Sophie Podolski.

http://www.pileface.com/sollers/article.php3?id_article=918

Je la lisais à chaque livraison de Tel Quel en 1971 et 1972

Je sais bien que c'est mal vu aujourd'hui d'avoir été maoïste mais j'assume, je l'ai été quelques mois en 1972 (merci à Andrée Barret, Jacques Henric, Guy Scarpetta ("toi, je te revois"), merci à l'Hôtel du phare de Belle Isle en mer à Sauzon)

jusqu'à une époque récente, il était impossible de trouver quoi que ce soit sur Sophie

ce soir, je découvre que Google propose plusieurs documents d'où mon émotion

 

Sophie a écrit à Philippe Sollers avant de se suicider en décembre 1974 à 21 ans, c'est son style qui m'a bouleversé

je venais d'avoir 25 ans

 

Bruxelles

Le 29 novembre 1972

phillip Solers,

Je vous jette des grands signes de loin en patin a roulettes. toute petite verte glissant sur le plafond en criant il flotte le monde etc... arrivée à côté de vous vous me racontez l’étrange aventure. nous décidons d’aller la trouver dans la crique ou elle se repose de la magnifiquence de ses derniers trajets. nous rions tous aspiré par la gluante fraîcheur du fumier orduriel. (haletera un long spasme qui nous donne le sommeil). une nourrice explique notre oubli en carré noir. l’éttouffement soudain s’empare de la gorge et nous maintient siddéré sur un thème de magie noire où il y a victoire. Je ne crois pas que demain il faudra acheter ou ne pas acheter du pain ou autre chose. heu... c’est équivoque ceux qui parle du savoir savent connaître le savoir comme une methode énergique motrice. Je suis un merle parleur. je suis une flaque d’huile. Je suis un enfant assis par terre qui attend une recompense. tu as vu des cerveaux les uns dans les autres. c’est vrai qu’ils crient ? l’escadron déboutonné des chats sur l’échelle se rendent chez moi. nous irons à la chorale des chameaux bouddhistes qui se rendent sur le bateau des naufragés de la névrose des blancs dégénérés. (nous ne sommes jamais que les assistants du vide). Je veux voir que nous sommes aucun mais au moins nous sommes deux chacun dans la ligne qui nous rejoint en nous internant deux dans chacun aussi Bien qu’autant deux dans aucun

AMICALEMENT

Sophie
http://www.pileface.com/sollers/article.php3?id_article=918#section3
« Les cheveux du soleil sont nos mains aussi.
L’écriture pompiérise tout signe alarme continue. Lettre à tous les mondes. Vous êtes tous des cons - ou bien vous êtes pas défoncés ou vous flipez comme des cons - parce que c’est ici une planète de cons qu’on comprendra jamais et on y comprend rien à rien. »

« RENDEZ LES COULEURS — LES VOYAGES QUE VOUS AVEZ PRIS !
Ils veulent que je prenne le temps de CREVER — Donc je suis une crevure noble — pas un épistolaire du siècle
rue de l’ancienne comédie... »

Sophie Podolski,
Le Pays où tout est permis, 1973
(premières lignes et derniers mots).

 

chacun comprendra qu'il y a du Rimbaud dans ces lignes

Sophie avait trop d'avance sur nous

et ça me bouleverse

JC

 

http://books.google.fr/books?id=NlYqut4rJQMC&pg=PA475&lpg=PA475&dq=sophie+Podolski+le+pays+o%F9+tout+est+permis&source=bl&ots=rJKWffYBm1&sig=NdSs0cUJVC_sd-LhJV4SqiERJ6o&hl=fr&ei=vjq5SvnuIpOsjAepuOn_BQ&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=7#v=onepage&q=sophie%20Podolski%20le%20pays%20o%C3%B9%20tout%20est%20permis&f=false

 

 

Partager cet article

Repost0
3 avril 2010 6 03 /04 /avril /2010 19:16

DSCF0370 (Large)

voilà un poisson-coffre que je veux coffrer depuis longtemps et son compte était bon cet après-midi à Trou d'eau

bon je sais, j'entends les protestations : c'est quoi ces 4 semaines de silence ? je vais essayer peu à peu de poster les documents et les photos en retard, faut être patient c'est tout (le webmaster est vieux, fatigué et tout, faut lui parler gentiment)

vous aurez donc dans les jours à venir des tas de choses sur Mada (Antsirabé, Tana, Diego/Ramena) ; mais vrai, le bac blanc, les colles prépa-concours, les rendez-vous médicaux ça fait beaucoup actuellement

 

DSCF0246

je fais exprès de ne pas donner les noms

j'avais besoin de relaxation aujourd'hui et j'ai demandé à nos amies les bêtes

 

DSCF0261 (Large)

DSCF0255

DSCF0268

DSCF0271

DSCF0309

DSCF0322

DSCF0341 (Large)

DSCF0344 (Large)

DSCF0346 (Large)

Partager cet article

Repost0
6 mars 2010 6 06 /03 /mars /2010 17:41
P3061071 (Large)j'ai passé un long moment aujourd'hui, à Trou d'eau, à observer des tisserins construire leurs nids en multipliant les acrobaties
mais la curiosité est un vilain défaut...

P3061030 (Large)
P3061045 (Large)
P3061067 (Large)
P3061072 (Large)
P3061082 (Large)
P3061077 (Large)

P3061086 (Large)
P3061087 (Large)
P3061089 (Large)je fus bientôt repéré
P3061090 (Large)et ce mâle en mal d'héroïsme m'a attaqué en piqué à plusieurs reprises en hurlant "mêle-toi de ce qui te regarde !"

Partager cet article

Repost0
6 mars 2010 6 06 /03 /mars /2010 16:02
DSCF0139 (Large)
DSCF0124 (Large)

La pluie, dans la cour où je la regarde tomber, descend à des allures très diverses. Au centre c'est un fin rideau (ou réseau) discontinu, une chute implacable mais relativement lente de gouttes probablement assez légères, une précipitation sempiternelle sans vigueur, une fraction intense du météore pur. A peu de distance des murs de droite et de gauche tombent avec plus de bruit des gouttes plus lourdes, individuées. Ici elles semblent de la grosseur d'un grain de blé, là d'un pois, ailleurs presque d'une bille. Sur des tringles, sur les accoudoirs de la fenêtre la pluie court horizontalement tandis que sur la face inférieure des mêmes obstacles elle se suspend en berlingots convexes. Selon la surface entière d'un petit toit de zinc que le regard surplombe elle ruisselle en nappe très mince, moirée à cause de courants très variés par les imperceptibles ondulations et bosses de la couverture. De la gouttière attenante où elle coule avec la contention d'un ruisseau creux sans grande pente, elle choit tout à coup en un filet parfaitement vertical, assez grossièrement tressé, jusqu'au sol où elle se brise et rejaillit en aiguillettes brillantes.

Chacune de ses formes a une allure particulière: il y répond un bruit particulier. Le tout vit avec intensité comme un mécanisme compliqué, aussi précis que hasardeux, comme une horlogerie dont le ressort est la pesanteur d'une masse donnée de vapeur en précipitation.

La sonnerie au sol des filets verticaux, le glouglou des gouttières, les minuscules coups de gong se multiplient et résonnent à la fois en un concert sans monotonie, non sans délicatesse.

Lorsque le ressort s'est détendu, certains rouages quelque temps continuent à fonctionner, de plus en plus ralentis, puis toute la machinerie s'arrête. Alors si le soleil reparaît tout s'efface bientôt, le brillant appareil s'évapore : il a plu.

 

Francis Ponge

 

DSCF0127 (Large)
DSCF0129 (Large)
DSCF0131 (Large)
DSCF0133 (Large)
DSCF0136 (Large)
DSCF0134 (Large)
DSCF0152 (Large)
DSCF0153 (Large)
DSCF0176 (Large)
DSCF0213 (Large)
apollinaire-rain
Calligrammes (1918) Guillaume Apollinaire

DSCF0216 (Large)
DSCF0218 (Large)
DSCF0225 (Large)
DSCF0244 (Large)
DSCF0239 (Large)photos prises aujourd'hui à Trou d'eau (La Saline)

Partager cet article

Repost0
27 février 2010 6 27 /02 /février /2010 20:02
IMGP2410 (Large)photo : Françoise-Claire B
j'ai visité la maison Folio à Hell-bourg (Salazie) il y a une dizaine de jours
vraiment un bon moment
les guides sont les membres de la famille Folio !

IMGP2387 (Large)entrée de la maison Folio (photo : Françoise-Claire B)
20 rue amiral Lacaze  97433 hell-bourg  tel/fax 0262478098

Hell-Bourg est un lieu-dit de la commune de Salazie situé dans les Hauts de l'île de la La Réunion au pied du Piton d'Anchaing. Baptisé en l'hommage de celui qui fut gouverneur de Bourbon au milieu du XIXe siècle, Anne Chrétien Louis de Hell, le village possède de nombreuses maisons de la seconde moitié du XIXe siècle, construites par de riches planteurs et des commerçants de la côte à proximité des Thermes disparues au début du XXe siècle. Le label Plus beau village de France lui a été attribué, ses rues et son cimetière très fleuri entouré de bambous étant particulièrement pittoresques.

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Maison_Folio

 

IMGP2389 (Large)photo : françoise-claire B
baptisée à tort Datura, cette plante est néanmoins toxique ; connue sous l'expression "trompettes de la mort", elle est appelée bruguemancia par les scientifiques

P2160726 (Large)le guetali est mignon
étym. : elle guette à li = elle guette le beau jeune homme pour qu'il la remarque, même système que le moucharabieh en ces temps où la jeune fille de bonne famille ne pouvait pas courir les rues librement

P2160729 (Large)la maison Folio, c'est un plaisir végétal, un ensemble de rencontres heureuses et pas tapageuses : olfactives, chromatiques, esthétiques, gustatives, thérapeutiques, endémiques ou non, aériennes aquatiques ou terrestres

P2160734 (Large)le pignon d'Inde : laxatif

P2160738 (Large)de droite à gauche : bois de fer (après l'avoir tripoté, je confirme : il pèse TRES lourd; sideroxylon majus), tamarin (ah ! les meubles en tamarin massif!), letchi, camphrier (les deux moitiés blanches : frottez, vous serez étonné par la puissance de l'arôme et ça chasse les bêbêtes, cinnamomum camphora), bois maigre (nuxia verticillata), bois de rose (un prix fou), grand natte

P2160739 (Large)à gauche, une huche
à droite, une demi-noix de coco pour frotter le parquet

P2160740 (Large)le lit du maître

P2160741 (Large)un tapis mendiant sur le lit du maître

IMGP2391 (Large)photo : françoise-claire B
fougères arborescentes

IMGP2394 (Large)photo : françoise-claire B
IMGP2398 (Large)photo : françoise-claire B
IMGP2400 (Large)photo : françoise-claire B
fruits de la passion

IMGP2401 (Large)photo : françoise-claire B
la case Folio a 140 ans

IMGP2407 (Large)photo : françoise-claire B

IMGP2373 (Large)photo : françoise-claire B
après la visite de la maison Folio, un petit tour des cases de Hell-bourg

P2160714 (Large)
P2160716 (Large)
P2160717 (Large)
P2160723 (Large)
P2160766 (Large)et puis on repart, sûr de revenir un jour visiter la maison Folio
on se demande si le voile de la mariée est laïc ou répréhensible comme une burka repérée par le ministre de l'intérieur

P2160769 (Large)et on tombe sur un éboulement : la routine pour un rényoné

P2160770 (Large)photo : Rapha B

Partager cet article

Repost0
23 février 2010 2 23 /02 /février /2010 10:04
P2210959 (Large)la Chapelle de Rosemont

beaucoup de travail ces jours-ci, je vous poste samedi prochain d'autres photos prises pendant mon ascension du Dolomieu (2600 m) promis
appréciez les fumerolles

P2211001 (Large)

Partager cet article

Repost0
12 février 2010 5 12 /02 /février /2010 17:07

le problème, quand on lit ces colliers, c'est qu'on ne sait plus si on doit rire ou pleurer

chacun de ces épistoliers a le droit de vote

chacun a eu droit à une scolarité jusqu'à 16 ans au moins

avec des professeurs formés, formatés, inspectés et régulièrement tancés, chapitrés et morigénés par journalistes et politiques

alors ?

alors, est-ce bien raisonnable, messieurs du gouvernement, de continuer à supprimer les postes de profs par dizaines de milliers ? c'est-à-dire à augmenter les effectifs par classe et le nombre de copies à corriger par prof ? plus de 43500 emplois d'enseignants ont été supprimés en huit ans dans le second degré. A propos, qui parmi vous assume les dégats ? est-ce que les français ont bien démocratiquement demandé ce désastre ? est-ce que le Char de l'Etat ne risque pas de remplir bientôt, non un constat amiable, mais le constat d'une série de collisions en chaîne ? 

 

Perles tous risques

 

C'est devenu une tradition : régulièrement, le centre de documentation et d'information de l'assurance publie les bévues les plus amusantes trouvées dans le courrier des assurances. L'orthographe, le vocabulaire et la grammaire sont d'origine...


1. Il faut dire à ma décharge que le poteau que j'ai buté était caché par l'invisibilité du brouillard.

2. Ma voiture gênant la circulation, un portugais m'a aidé à la mettre sur le trottoir, ainsi que ma femme qui rentrait de son travail.

3. Je désire que ma voiture soit utilisable accidentellement par mes enfants majeurs considérés comme novices.

4. J'ai été victime d'un accident du travail alors que je faisais la sieste sous un pommier.

5. J'ai été blessé par une dent de râteau qui m'est tombée sur le pied. La dent était accompagnée du râteau.

6. L'accident est survenu alors que je changeais de fille.

7. Je suivais la voiture qui me précédait qui après que je l'ai dépassé m'a suivie, c'est alors qu'elle m'a choquée en plein derrière et m'a forcé par la choquer moi aussi le derrière de celle qui était devant.

8. Il me semble que ma petite affaire va bouger au printemps, ce dont je serais heureux.

9. En avançant, j'ai cassé le feu arrière de la voiture qui me précédait. J'ai donc reculé, mais en reculant j'ai cabossé le pare-chocs de la voiture qui me suivait. C'est alors que je suis sorti pour remplir les constats, mais en sortant j'ai renversé un cycliste avec ma portière. C'est tout ce que j'ai à déclarer aujourd'hui.

11. J'ai heurté une voiture en stationnement et je me suis bien gardé de me faire connaître auprès de l'automobiliste. J'espère que vous serez content et que vous pouvez faire un petit geste en m'accordant un bonus supplémentaire
12. Vous savez que mon taxi est transformé en corbillard et que je n'y transporte que des morts. Mes clients ne risquant plus rien, est-il bien nécessaire que vous me fassiez payer une prime pour le cas ou ils seraient victimes d'un accident?

13. Depuis ma chute, je ne peux plus me déplacer. Veuillez m'indiquer la marche à suivre.

14. Vous me dites que d'après le Code Civil, je suis responsable des bêtises de mes enfants. Si c'est vrai, les personnes qui ont écrit cela ne doivent pas avoir, comme moi, neuf enfants à surveiller.

15. J'ai heurté brutalement l'arrière de la voiture qui me précédait. Mais grâce à mon casque, ma blessure au poignet est sans gravité?

16. Chacun des conducteurs conduisait sa voiture.

17. Vous m'écrivez que le vol n'existe pas entre époux. On voit que vous ne connaissez pas ma femme.

18. Le camion s'est sauvé précipitamment sans montrer ses papiers.

19. Je suis étonné que vous me refusiez de payer cet accident sous prétexte que je ne portais pas mes lunettes comme indiqué sur mon permis. Je vous assure que ce n'est pas ma faute si j'ai renversé ce cycliste : je ne l'avais pas vu.

20. Je vous témoigne mon grand mécontentement. Vous mettez tellement de temps à me rembourser mes accidents que c'est toujours avec celui d'avant que je paye les dégâts de celui d'après, alors n'est-ce pas que ce n'est pas sérieux de votre part.

21. Le cycliste zigzaguait sur la route, tantôt à gauche, tantôt à droite, avant que je puisse le télescoper.

22. Ne pouvant plus travailler à la suite de mon accident, j'ai du vendre mon commerce et devenir fonctionnaire.

23. En repoussant un chien tenu en laisse par son maître, je me suis fait mordre par ce dernier.

24. Puisque vous me demandez un témoignage précis, je vous dirai qu'a mon avis c'est le monsieur qui a tort, puisque la dame a raison.

25. J'ai tapé un trottoir en glissant sur une plaque de verglas et j'ai cassée ma gente et mon bras gauche.
26. Vous me dites que Mlle X réclame des dommages-intérêts sous prétexte qu'elle a été légèrement défigurée après l'accident. Sans être mauvaise langue, il faut bien avouer que même avant l'accident, cette malheureuse n'avait jamais éveillé la jalousie de ses concitoyennes.

27. Malgré ma fracture au poignet, j'ai pris mon courage à deux mains.

28. Je ne suis pas responsable du refus de priorité puisque je n'avais pas vu venir la voiture, vous pensez bien que si je l'avais vue je me serais arrêté.

29. Depuis son accident, ma femme est encore pire qu'avant. J'espère que vous en tiendrez compte.

30. Ils m'ont trouvé 2,10 grammes d'alcool dans le sang et ils vont me condamner. Sur 6 à 8 litres de sang qu'on a dans le corps, vous avouerez que c'est pas tellement (personnellement j'aurais cru que j'en aurais eu plus).

31. A votre avis, est-il préférable d'acheter un chien méchant qui risquera de mordre les gens mais protégera votre maison contre les voleurs ou de garder mon vieux toutou. Je vous pose la question parce que de toutes façons c'est vous qui paierez les pots cassés, soit en indemnisant les blessés, soit en remboursant les objets volés.

32. Je ne suis pas du tout d'accord sur le montant que vous m'allouez pour les bijoux. Ca ne représente même pas la somme des deux choses de mon fils, dont je vous ai envoyé les photos.

33. Je vous ai fait remarquer que ce croisement est très dangereux vu qu'il y a deux routes qui se coupent juste à cette place là.

34. Je n'avais pas vu la voiture arriver et quand je l'ai vue je n'ai plus rien vu.

35. Pour les blessures de ma femme je vous envoie ci-joint le certificat que j'ai pu arriver à avoir par mon docteur. Je les mets donc sous réserves en attendant que vous m'écriviez combien elles peuvent me rapporter environ.
36. Je débouchais d'un chemin à une vitesse approximative de 100 et voilà que je heurte un arbre. L'arbre m'a injecté de ma voiture alors que la voiture a continué toute seule avec la jeune fille que j'étais sorti avec.

 

Partager cet article

Repost0
6 février 2010 6 06 /02 /février /2010 11:29

P1190450 (Large)
vielleurGeorges de la Tour fait-il interpréter à son vielleur (musée des beaux-arts Nantes) des Chants religieux protestants comme ceux de ce violoniste rencontré devant la Poste de Tana ? Après m'avoir donné son accord pour la photo, il s'est remis à jouer en s'appliquant. Peu lui importaient les journaux affichés à quelques mètres. D'abord gagner de quoi manger aujourd'hui !
Les bandes d'enfants mendiants me suivant pendant des centaines et des centaines de mètres chaque jour, je n'ai pu m'y habituer.

P1190453 (Large)
P1170382 (Large)en route pour le concours de beauté

P1170397 (Large)ces 3 futures reines de Tana et de Mada s'appellent Finoana, Fitiavana et Fanentenana.
quelle vie pour elles demain ? maman pourra-t-elle payer l'écolage ?

P1220482 (Large)les étudiants en 3è année d'Ecotourisme de l'ESSVA (Ecole supérieure spécialisée du Vakinankaratra) que j'ai rencontrés à Antsirabé le 22 janvier

P1220484 (Large) quelques exemples de leurs recherches : nouveaux circuits culturels à créer (stèles, sites royaux), développement du tourisme rural à Ilaka est, l'écotourisme moteur du développement zafimaniry, analyse marketing du dvt du tourisme des richesses marines d'Ambodilaitra, sculptures vannerie et traditions festives betsileos, tourisme culturel et artisanal comme héritage et symbole de vie maromaniry, potentialité touristique du Parc national Fandriana Marolambo, spéléologie etc.

DSC00143 (Large)Mais, même si Mary-Claude M. qui les avait invités, leur a payé le pousse-pousse pour leur éviter les kilomètres à pied, les étudiants de l'ESSVA sont des privilégiés : le drame malgache c'est d'abord la non-scolarisation d'un enfant sur deux. Cette petite fille est sans doute tirée d'affaire car ses parents ont réussi à payer l'inscription (dérisoire) au Centre Culturel Saint-Paul que vient de créer Mary-Claude à Antsirabé. (photo Mary-Claude M.)

DSC00174 (Large) Ecole primaire publique de Ambohimena à Antsirabé (photo Mary-Claude M.)

DSC00180 (Large)Ecole primaire publique de Ambohimena à Antsirabé (photo Mary-Claude M.)

DSC00182 (Large)Ecole primaire publique de Ambohimena à Antsirabé (photo Mary-Claude M.)

DSC00183 (Large)Ecole primaire publique de Ambohimena à Antsirabé (photo Mary-Claude M.)

DSC00189 (Large)Ecole primaire publique de Ambohimena à Antsirabé (photo Mary-Claude M.)

DSC00187 (Large)Ecole primaire publique de Ambohimena à Antsirabé (photo Mary-Claude M.)

DSC00191 (Large)Ecole primaire publique de Ambohimena à Antsirabé (photo Mary-Claude M.)

P1220485 (Large)Ecole primaire publique de Ambohimena à Antsirabé

P1220486 (Large)La classe de Jeanine (60 élèves)

P1220487 (Large)Je suis incapable de traduire le tableau. Vakiteny c'est Lecture. Liva, Lova, Laza, Lita et Lala sont les prénoms d'enfants. Lavitra etc. il est question de pays proche. Lemaka c'est une plaine. Lakan un lac. atsimo c'est l'est.

DSC00193 (Large)Un grand merci (misaotra [prononcer misotch]) à Jeanine, la maîtresse, pour sa gentillesse et son accueil ! et à Justin son mari ! (merci à Lisa qui m'a donné le bon prénom ! note du 9 novembre 2012)
P1220488 (Large)

P1220489 (Large)Cet article paru il y a 3 jours dans L'Express Madagascar est éloquent

L'Express de Madagascar (Antananarivo)

Des classes en sureffectif

Raheriniaina

3 Février 2010

 

Aux heures ouvrables, des jeunes en tablier et blouse scolaires, le cartable sur le dos, occupent les rues d'Antsiranana. Preuve que les parents envoient leurs enfants à l'ecole et on ne peut que s'en rejouir.

 

Mais tout médaille à son revers, surtout si l'on n'y fait pas attention.Tout dernièrement,des parents d'élèves se sont plaints de sureffectif dans les classes. Selon leurs dires, dans l'enseignement public surtout dans les collèges et les lycées, le phénomène dépasse l'entendement.

Il n'est pas rare que chaque salle reçoive une centaine d'élèves, sinon plus. Toutes les classes parallèles, au nombre de cinq ou six, sont logées à la même enseigne.

 

Non motivés

 

La cause se trouve dans les inscriptions et les admissions, où tout est permis, l'occasion faisant le larron. De plus, l'absence de contrôle, d'inspection et d'administration ne fait qu'aggraver la situation.

Les professeurs ne sont pas motivés pour recevoir 100 élèves serrés à trois ou plus par table-banc. Sans parler des milliers de copies à corriger. Maintenir un minimum de discipline dans la classe s'avère une véritable gageure.

Alors beaucoup d'enseignants se gardent bien de faire du zèle. Grâce à leurs absences répétées, les élèves goûtent malgré eux des avant-goûts des vacances.

 

 

Ce que j'ai observé plus d'une fois, c'est que les grands-parents (lorsqu'ils sont encore vivants) parlent français, les parents ne le parlent pas et les enfants parlent français et servent de traducteurs. C'est l'effet de la malgachisation forcée de Ratsiraka dans les années 80.

veloma ! (au revoir, prononcer [véloum])
mandra-pihaona ! (à bientôt)

Partager cet article

Repost0
5 février 2010 5 05 /02 /février /2010 17:15
P1310667 (Large)c'était dimanche dernier, dans le cadre des Villes et Pays d'Art et d'Histoire (merci Bénedicte), à Saint-Pierre, avec comme guides : Enis Rockel le célèbre spécialiste de la Réunion, imbattable depuis 25 ans, et François-Louis Athenas, photographe pro qu'on ne présente plus (Cana criola, l'atelier photo-poésie du lycée Parny etc)
Pour expliquer que le regard l'emporte sur le cliché obtenu, François-Louis cite Cartier-Bresson qui a dit un jour : "aujourd'hui j'ai fait une très belle photo, mais j'avais pas mon appareil". Pour trouver ce qu'on a envie de trouver et de pouvoir raconter, l'émotion juste, la chose qui vous parle et que vous voudrez partager, il faut de la lenteur. La vitesse, voilà l'ennemie. "L'argentique m'oblige à aller lentement" Alors que je lui fais remarquer notre chance d'avoir un ciel complètement bleu, François-Louis me répond qu'il préfère la lumière grise, celle qui ne brûle pas les couleurs, qui n'aplatit pas les reliefs. La lumière dure du volcan est une exception.

P1310598 (Large)
P1310600 (Large)dès 9h du mat, la fontaine de l'hôtel de ville nous met au défi : photographes, soyez prospères !

P1310595 (Large)aussitôt, le cytise (introduit au XIXè comme le Flamboyant et le Jacaranda) qui s'épanouit à ses pieds, appelle à une vue et une vie plus humbles

P1310601 (Large)à deux pas, le photographe amateur est rappelé à cette réalité exigeante : nous ne sommes que des images

P1310603 (Large)
P1310605 (Large)tout près aussi, cet ensemble d'autels rassemblant des offrandes à St-Expedit et à Bernadette

P1310607 (Large)
P1310608 (Large)
P1310612 (Large)
P1310614 (Large)
P1310621 (Large)
P1310628 (Large)
P1310638 (Large)Averell Dalton ?

P1310630 (Large)autoportrait ?

P1310643 (Large)fraternité des banyans de Terre Sainte

P1310651 (Large)
P1310661 (Large)
P1310679 (Large)fraternité des cases

P1310664 (Large)bohinea

P1310666 (Large)noni, l'arbre aux brûlures

P1310655 (Large)
P1310656 (Large)
P1310657 (Large)
P1310658 (Large)dans le ciment : des coquillages
dans la lave basaltique : des bulles d'air

P1310675 (Large)

Partager cet article

Repost0